juil 172014
 

efreL’association Help Me Learn se bat depuis 2012 pour l’éducation et la formation auprès des enfants et des jeunes. Elle encourage l’éducation des enfants en travaillant sur l’amélioration de leur condition dans les écoles défavorisées et favorise la formation des jeunes diplômés chômeurs.

L’association, présidée par Gamra ZENAIDI, est composée de 50 adhérents motivés qui croient au rôle positif de la société civile.

L’association lutte contre l’abandon scolaire avec la création de bibliothèques scolaires, dons de fournitures et d’effets d’hiver dans 3 écoles de Megel Ben Abbès à Kasserine. Pour redonner la valeur à la lecture et au livre, elle a créé une bibliothèque accessible au grand public dans son local à Tunis et son projet « Myriem Citoyenne du Monde » permet de véhiculer des valeurs positives, nécessaires à l’appui de leur activité, dont la fraternité, l’égalité et la tolérance.

Pour 2014 :

Cette année l’association travaille sur deux projets : « meilleurs compétences, plus de chances » et Dima Sgh’ART.

Le premier est la mise en place de formations pour la réinsertion des jeunes diplômés chômeurs et le second une animation culturelle de l’espace proche de la librairie Al Kitab avec l’ensemble des enfants et jeunes ayant participé à l’aménagement de ce site.

L’association Help Me Learn a toujours besoin de votre motivation, de vos compétences et de votre sourire pour favoriser une meilleure éducation et formation en Tunisie, alors si vous souhaitez les soutenir, voici les différents moyens de les contacter :

Adresse : 43 rue Al Jazira – Tunis
Tel : 0216  24915522
Mail : helpme_learn@yahoo.fr
Site web : http://help-children-learn.org/
Page FB : https://www.facebook.com/Help.children.learn?ref_type=bookmark
Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/402553923123542/

juil 092014
 

logoDans le cadre du programme FIKRA, visant le développement économique, social et culturel dans le Nord-Ouest de la Tunisie ( Béja, Jendouba, Kef et Siliana), le Network of European Foundations, lance son deuxième appel à idées pour soutenir et accompagner 20 projets dans la région. 

QUEL PROJET PEUT-ON SOUMETTRE ?

Toute idée de projet qui répond aux besoins sociaux, économiques et culturels de personnes habitant le Nord-Ouest, notamment les catégories les plus défavorisées, est éligible à l’appel à idées. Seules les idées les plus prometteuses portées par les personnes les plus aptes à les réaliser seront sélectionnées.

CE PROGRAMME VOUS INTERESSE ?

Les individus et associations résidant dans le Nord-Ouest peuvent présenter leur idée via leur plateforme web http://fikra-tounisiya.org/soumettez-votre-idee ) ou par courrier électronique à idee@fikra-tounisiya.org.

Le dernier délai de soumission est fixé au 27 juillet 2014.

Tous les détails sont sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/FikraTounisiya?fref=ts
ou sur leur site web : www.fikra-tounisiya.org

juil 082014
 
Agropolis_fondation_1L’appel à propositions (AAP) « Open Science – Recherche » vise à promouvoir de nouvelles façons de faire de la recherche en favorisant une démarche collaborative sur des sujets scientifiques majeurs, impliquant plusieurs acteurs.

 Les propositions soumises dans le cadre du présent AAP devront faire appel à des approches transformantes et justifier d’une forte implication des partenaires.

Cet AAP dispose d’un budget de 2 M € destiné au financement de projets complets, de bourses de twin post-docs/post-docs conjoints en collaboration avec le CGIAR, de projets court (par ex. projets exploratoires, études de preuve de concept, …) et montage de projets en réponse à des AAP internationaux .

La date limite pour la soumission des propositions est le 15 septembre 2014 (midi, heure française)
Les propositions doivent être envoyées par voie électronique à l’adresse :cfp2014-03@agropolis.fr
Les propositions « Twin Post-doc /post-doc conjoint » doivent être envoyées à l’adresse ci-dessus, ainsi qu’à p.ellul@cgiar.org

Plus d’informations sur le site web d’Agropolis Fondation !

juil 082014
 
La réunion de lancement du projet SEED EURO-MED a eu lieu à Tunis dans les locaux de DSF Tunisie - Lab'ESS. Nous avons accueilli nos partenaires Marocains, Algériens, Anglais et Français.

La réunion de lancement du projet SEED EURO-MED a eu lieu à Tunis dans les locaux de DSF Tunisie – Lab’ESS. Nous avons accueilli nos partenaires Marocains, Algériens, Anglais et Français.

Le Lab’ESS lance dès aujourd’hui, la première session de sélection des candidats pour le programme SEED EURO-MED, un programme d’échange pour les entrepreneurs sociaux !

Vous êtes un jeune entrepreneur et vous cherchez une expérience inspirante à l’étranger pour approfondir votre projet ? Le programme SEED EURO-MED vous propose de partir de  1 à 3 mois à l’étranger (séjour financé en partie par la Commission européenne) auprès d’un entrepreneur expérimenté pour acquérir et échanger des connaissances ainsi que développer des idées entrepreneuriales !

Le Lab’ESS est la structure sélectionnée en Tunisie pour accueillir le programme SEED EURO-MED et vous offre la possibilité de faire partie des 18 entrepreneurs sociaux Tunisiens qui partiront auprès d’entrepreneurs « hôtes » dans un des 5 pays partenaires du programme (Royaume-Uni, en France, en Tunisie, en Algérie et au Maroc). Parallèlement, des entrepreneurs des pays partenaires seront accueillis en Tunisie sur le même système.

Dédié à la région euro-méditerranéenne, le programme SEED EURO-MED accompagne les entrepreneurs sociaux par le biais de l’apprentissage mutuel et du dialogue interculturel. Développement Sans Frontières Tunisie et le Comptoir de l’Innovation (France) ont lancé le projet avec 3 autres partenaires : EUCLID Network (Grande Bretagne), Jeunes Leaders Marocains et MEDAFCO (Algérie), avec le soutien de la Commission européenne.

SEED EURO-MED est ouvert aux entrepreneurs qui résident au Royaume-Uni, en France, en Tunisie, en Algérie et au Maroc, qui ont développé un projet entrepreneurial ou créé une entreprise de moins de 3 ans. Les entrepreneurs d’accueil doivent avoir une expérience d’au moins 3 ans dans la gestion d’une entreprise ou à un poste de direction.

Pendant cette période, les entrepreneurs bénéficieront d’un soutien financier, informatif, de briefings préparatoires, ainsi qu’un accompagnement professionnel et personnel pour réaliser leur projet.

CE PROGRAMME VOUS INTÉRESSE ?
 Pour en savoir plus sur les conditions d’éligibilité et le programme, consultez le document Présentation Programme SEED EURO-MED – Lab’ESS Tunisie – Fr !

 VOUS SOUHAITEZ CANDIDATER ?
Votre dossier de candidature doit contenir l’ensemble des éléments suivants :

-    Le formulaire de candidature complété : Formulaire Candidature Nouveaux Entrepreneurs Lab’ess Tunisie – SEED EURO-MED
-    Votre CV
-     Le business plan qui sera développé durant l’échange

Pour candidater, envoyez votre dossier de candidature complet l’adresse mail suivante : equipe.impact@labess.tn.

Date de clôture des candidatures pour la première session : vendredi 26 septembre 2014

(Deux autres sessions sont à venir.)

Pour toute questions, n’hésitez pas à nous contacter sur : equipe.impact@labess.tn

Le Lab’ESS s’engage à garder confidentiel, l’ensemble des informations échangées dans le cadre des projets qui soumettent une candidature pour le programme SEED EURO-MED.

juil 072014
 

imageDans le cadre du programme régional de l’UE « médias et la culture pour le développement au Sud de la Méditerranée », Minority Rights Group International, en partenariat avec la Fondation Prince Claus pour la culture et le développement, le Civic Forum Institut de Palestine, et l’Andalus Institute for Tolerance & Anti-violence Studies, est à la recherche de propositions de groupes d’artistes, d’organisations de la société civile et d’entreprises pour le segment « théâtre de rue » du projet « Drame, Diversité et Développement » (DDD). 

L’appel à projet concerne des initiatives utilisant l’art du théâtre de rue et se concentrant sur les minorités ethniques, religieuses et linguistiques (y compris les réfugiés). Chaque projet doit viser un impact profond et fort tout en renforçant la capacité de ses créateurs et de l’équipe. Les projets sélectionnés, qui dureront 10 mois, recevront un financement de 35 000 à 85 000 euros pour couvrir jusqu’à 75% de leur budget. Les 25% restants devront être couverts par un co-financement.

Ce programme sera mis en œuvre au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Libye, en Egypte, en Jordanie, au Liban, en Palestine et en Israël. Merci de bien vouloir consulter les lignes directrices pour trouver une liste envisageable de minorités pertinentes pour chacun de ces pays.

Merci de lire attentivement tous les documents avant de candidater et d’aider à faire connaitre cet appel à projets en le partageant.

Date limite: le 1er Septembre 2014, à 21 heures (heure de Londres – Royaume-Uni)

Plus d’informations sur ce lien !

juin 302014
 

microLe Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France en Tunisie
, en partenariat avec INA Expert et l’académie France Médias Monde, lance un appel à candidatures à l’attention des professionnels de la radio des 24 gouvernorats de Tunisie pour 24 formations radios théoriques et pratiques en France (Issy-les-Moulineaux près de Paris).


Les formations auront une durée de 2 semaines chacune en français ou en arabe :

- Formation n° 1 : Technicien radio (8 places) – du 15 au 26 septembre 2014 ;

- Formation n° 2 : Journaliste radio (8 places) – du 22 septembre au 2 octobre 2014 ;

- Formation n° 3 : Manager radio / Directeur des programmes (8 places) – du 29 septembre au 10 octobre 2014.

Le DESCRIPTIF DES FORMATIONS est juste ici ! 

Les candidats retenus bénéficieront d’une prise en charge de leur billet d’avion, d’une bourse pour leur hébergement et leur repas ainsi que la prise en charge totale des coûts de formation. Nous recommandons aux candidats de disposer d’un passeport valide (au moins 6 moins après la date de départ).

Les sélections seront connues début août.
Envoyez votre dossier de candidature en français (y compris pour les participants arabophones), en précisant la formation souhaitée, avant le 28 juillet 2014 à : 24.stages.radio.en.france@gmail.com

Le dossier doit comprendre :

- Une lettre de motivation

- Un Curriculum Vitae

- La FICHE « 24stagesRadio_Fiche_Parcours_et_attentes (1) » dûment remplie.

 

juin 272014
 

logodefautL’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), à travers son Institut pour l’ingénierie de la connaissance et de la formation à distance (IFIC), en partenariat avec l’Université de Cergy-Pontoise, l’Université de Montréal et le Réseau international francophone des établissements de formation de formateurs (RIFEFF) lance la production des ressources du CLOM / MOOC CERTICE (certification des compétences TICE des enseignants).

L’objectif du CLOM / MOOC CERTICE consiste à former puis à certifier les enseignants du scolaire et du supérieur à l’utilisation des technologies en éducation.

Le présent appel à collaborations concerne ici la production des ressources du niveau 1 (standard) pour le public cible scolaire et pour celui du Supérieur.

Cet appel s’adresse à des enseignants, formateurs, professionnels qui exploitent les technologies dans le cadre de leurs pratiques d’enseignement et de conception de dispositifs de formation. Ils ont une expertise reconnue par un cursus de troisième cycle et une pratique de la mise en œuvre des technologies.

Vous souhaitez en savoir plus ? Plus d’informations sur le site web !

juin 242014
 

logoL’Association Tunisienne pour la Pédagogie du Français (ATPF) existe depuis  plus de 20 ans.

Elle  est dirigée par un bureau national présidé par Samir Marzouki. L’association compte entre 600 et  700 adhérents répartis sur toute la Tunisie par l’intermédiaire de ses bureaux régionaux.

L’association agit pour l’amélioration de l’enseignement et de l’utilisation du Français en Tunisie. Ses principales activités sont des séminaires de formation organisés au profit des enseignants de primaire, secondaire et supérieur. Ces séminaires traitent de thèmes d’actualités sur des questions pédagogiques, didactiques et culturelles.

L’ATPF a été choisie pour accueillir le 3ème congrès  de la Commission du Monde Arabe  de la Fédération Internationale des professeurs de français (FIPF) au début du mois de novembre autour du thème : « Langue et culture arabe, Langue française et culture  francophone. Contacts, dynamique et synergies ».

 

Si vous souhaitez rejoindre le mouvement de l’ATPF et participer à ses séminaires, n’hésitez pas à les contacter :

- Adresse : Association Tunisienne pour la Pédagogie du Français

ISEFC Av. de liberté  Le Bardo BP 238 Le Bardo  2000

Site web  de l’ATPF

- Page Facebook de l’ATPF

- E-mail :  contact@atpf.net

juin 242014
 

Oxfam_logoOxfam recrute un(e) chargé(e) de projet pour le programme AMAL !

Le poste est à mi-temps (50%) et basé à Tunis.

 

OXFAM

Oxfam est une ONG internationale qui travaille pour trouver des solutions durables à la pauvreté, aux injustices et aux inégalités. Dans la région du Maghreb, Oxfam est présent depuis plus de 20 ans au Maroc et en Algérie et est établi depuis 2012 en Tunisie. L’intervention d’Oxfam au Maghreb met l’accent sur la participation sociale et politique, la justice de genre et le soutien à l’accès aux moyens de subsistance durables.

 

LE PROGRAMME AMAL

Le programme AMAL pour la promotion du Leadership Transformateur des Femmes est un programme régional co-financé par l’Agence Internationale Suédoise de Développement (SIDA), Oxfam, avec pour la Tunisie, une contribution supplémentaire du Département des Affaires Etrangères Suisse (DFAE), mis en place par Oxfam à travers son partenariat avec les organisations non-gouvernementales dans les pays du programme à savoir, la Tunisie, le Maroc, le Territoire Palestinien Occupé et le Yémen.

 

COMMENT POSTULER ?

Si vous êtes intéressé-e par ce poste, vous êtes prié-e de bien vouloir soumettre votre candidature à jobsmaghreb@oxfamnovib.nl.

La candidature doit inclure votre Curriculum Vitae, une lettre de motivation ainsi qu’une lettre de recommandation, et ce le 04 Juillet 2014 au plus tard avec la référence en objet: « Chargé-e de projet AMAL ». Seules les personnes dont les candidatures seront présélectionnées seront contactées.

 

Plus d’informations sur la fiche de poste : Fiche de poste – Oxfam

 

juin 232014
 

Taysir-Microfinance-2Taysir, institution de microfinance Tunisienne, recrute un(e) chargé de projet en développement local !

QU’EST-CE-QUE TAYSIR ?

Taysir est une institution de microfinance Tunisienne en phase de démarrage. Elle cible les populations économiquement fragiles des zones rurales et périurbaines défavorisées. Elle propose l’accès à des microcrédits et un accompagnement pour la création et le développement d’activités économiques formelles et informelles. Taysir dispose d’un siège basé à Tuni
s et développe un réseau d’agences sur le grand Tunis et dans les gouvernorats du centre ouest de la Tunisie.

QUELLE MISSION POUR CE POSTE ?

Il ou elle aura pour mission d’initier et de mettre en oeuvre des projets de développement en intégrant les spécificités économiques et sociales des territoires en lien étroit avec les agences de Taysir.

  • Diagnostic – Etude de marché en lien avec la stratégie de la structure
  • Gestion des projets
  • Relation extérieure
  • Relation interne

CDI avec période d’essai de 6 mois renouvelables.
Le poste peut être basé à Tunis, le Kef ou Siliana.

Plus d’informations dans la fiche de poste : Fiche de Poste Taysir Conseil

Les candidats peuvent envoyer une lettre de motivation et un CV à l’adresse suivante : taysirmicrofinance@gmail.com avant le 1er juillet 2014.

juin 172014
 

nouvel-appel-a-projet-tunisie-region-des-pays-de-la-loire-140610-100611Dans le cadre de la coopération en direction de la Tunisie, la Région Pays de la Loire lance un appel à projets destiné à soutenir les initiatives ligériennes mises en place sur l’ensemble du territoire tunisien, à l’exception du gouvernorat de Gafsa (les projets à destination de ce territoire sont soutenus dans le cadre de l’accord de coopération).

Ce dispositif est ouvert aux associations, collectivités locales et leurs groupements, établissements publics, lycées, établissements d’enseignement supérieur et Centres de Formation professionnelle pour Apprentis ligériens.

Les projets éligibles à cet appel à projets doivent porter sur au moins l’une des thématiques suivantes :

- Société civile, démocratie et citoyenneté

- Santé

- Education et formation

- Développement économique local et rural (activités génératrices de revenus des populations locales, tourisme solidaire et durable, développement agricole durable)

- Préservation de l’environnement et gestion des ressources naturelles

Une nouvelle échéance est programmée pour l’année 2014 : les demandes complètes devront être déposées avant le 30 septembre 2014.

Le règlement ainsi que le formulaire de demande sont téléchargeables ICI

juin 172014
 

ENVIMed_MISTRALSLe programme régional ENVI-Med est une initiative de la coopération française vers les pays du bassin méditerranéen destinée à susciter et renforcer dans la région, sur la base du bénéfice mutuel, les collaborations scientifiques et technologiques de haut niveau et les mises en réseau en matière de recherches axées sur le développement durable partagé et la compréhension du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen.

Porté par la France, le programme concerne l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen dont il contribue à l’intégration des recherches. Il vise à favoriser les échanges et à initier des coopérations multilatérales par un soutien à la mobilité des chercheurs dans le cadre de projets de recherche conjoints et de séminaires, ateliers et colloques scientifiques régionaux.

L’appel est interdisciplinaire et ouvert à tous les sujets dans les domaines de la recherche et du développement liés à la compréhension du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen.

ENVI-Med permet ainsi de :

  •  Présenter l’offre de partenariat française dans le domaine de l’étude du fonctionnement du bassin méditerranéen, en particulier dans une perspective de développement durable partagé ;
  • Sélectionner et financer des projets de recherche fondamentale et appliquée et des rencontres scientifiques à vocation régionale entre la France et au moins deux pays méditerranéens dont au moins un pays hors de l’Union européenne ;
  • Encourager de futures participations à d’autres programmes régionaux et multilatéraux dans ce secteur et dans cette zone (programmes de l’Union européenne, de l’Union africaine, de l’Union pour la Méditerranée, de l’Agence universitaire de la Francophonie, etc.).

 Comment postuler?

Soumission du dossier de candidature : Publication du formulaire de candidature en ligne (français et anglais) sur le site :  http://www.mistrals-home.org • Lancement de l’appel à propositions : 22 mai 2014
• Date limite de dépôt des candidatures : 
15 septembre 2014
• Évaluation, sélection et notification des projets : 15 décembre 2014
• Démarrage des projets : 1er trimestre 2015, date de démarrage financier fixée sur la lettre de notification.

juin 112014
 

apoepL’association pour la protection de l’environnement et du patrimoine APEP existe depuis janvier 2014 et intervient sur la ville de Kasserine.
Abderrazak JABBARI préside cette association qui a pour but de développer l’étude et la recherche de la protection de la nature, de l’environnement, de la qualité de la vie et du patrimoine !

L’APEP est née du besoin des Kasserinois de renforcer le rythme des interventions dans le domaine de la propreté et de l’esthétique de leur ville, en travaillant sur l’hygiène de vie, le respect de la réglementation de l’aménagement, de l’urbanisme et de la publicité.

Ses différentes activités :

L’APEP travaille sur l’aménagement d’un projet « pilote » intitulé « Mon jardin » qui est un parc d’attraction et de vulgarisation culturelle. Ce site est voué à préserver l’environnement et le patrimoine pour offrir aux résidents et aux visiteurs, des activités culturelles, éducatives et de divertissement dans une ambiance naturelle et esthétique.

L’association travaille aussi sur des séances et des journées de sensibilisation à la protection de l’environnement et à la propreté.

Son actualité :

L’APEP réalise actuellement une campagne de protection de l’environnement et du patrimoine axé sur le réaménagement de l’environnement de deux monuments historiques (mausolée des petronii et mausolée des Flavii) ainsi que le réaménagement des espaces verts de détente et de divertissement.

Si les activités de cette association vous intéressent et que vous souhaitez faire partie de cette associations, n’hésitez pas à les suivre ou les contacter :

Facebook : APEP
Mail : jabbar.naturclub@hotmail.fr
Tel : 94.60.87.95 / 25.66.87.72

juin 102014
 

labessLa prochaine formation en Suivi et Evaluation du Bureau Associations Conseil aura lieu :

le mercredi 18 juin 2014 à 9h !

Voici le contenu de la formation :

- Présentation générale Suivi et Evaluation
- Comment assurer le suivi de son projet ?
- Exercice pratique : la matrice de planification des outils
- Restitution et Evaluation de l’exercice

Ici le programme complet :Prog formation Suivi Eval 18 juin 2014l !

Cette formation est ouverte aux associations ayant suivi la formation Initiation au Montage de Projet de notre structure et/ou aux associations qui développent actuellement un projet financé par un bailleur de fond

Pour participer à cette formation, voici le formulaire d’inscription à remplir avec soin, il sera ouvert jusqu’au Vendredi 13 juin 2014, 9h.

Dans l’attente de vous rencontrer pour partager avec vous cette deuxième session de la formation en Suivi et Evaluation !

 

 

 

juin 062014
 

labessPour compléter son équipe, le Lab’ESS recrute dès que possible, un(e) stagiaire en graphisme pour une durée de 3 mois (renouvelables) !

Le/la stagiaire en graphisme sera affecté(e) au service du Lab’ESS, et travaillera sous la supervision du directeur et en étroite collaboration avec le responsable du BAC et le responsable de l’IMPACT.

Le/la stagiaire travaillera sur trois missions principales :

- La conception des outils de communication de DSF et du Lab’ESS;
- La contribution au développement de la stratégie de communication du Lab’ESS ;
- L’accompagnement aux associations dans la conception de leur identité visuelle ;
- La participation à l’animation et à l’organisation des activités événementielles périodiques du Lab’ESS (conférences, ateliers…).

Si cela vous intéresse, plus d’information sur l’Annonce Stagiaire – infographiste au Labess

N’hésitez-pas à partager l’information !

juin 042014
 

logoL’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (ANPE)  en collaboration avec  le Ministère de l’Education, propose aux associations environnementales tunisiennes non gouvernementales, de participer au programme Enviromobile pour l’année 2014, qui a pour objectifs d’améliorer les connaissances et les compétences des élèves des écoles primaires et des collèges à travers la participation à des ateliers d’animation et la réalisation de microprojets environnementaux scolaires, à  présenter un dossier de candidature.

Le dossier de candidature est à envoyer avant le 13 juin 2014.

Plus d’informations sur leur site web !

juin 042014
 

934871_513670625362993_1836224094_nL’asssociation M’nemty Heducap est une association à but non lucratif créée en 2013. Sa présidente est Saadia Mosbah et elle est constituée d’une quinzaine de bénévoles.

Elle lutte, par tous les moyens et dans le respect absolu de l’était de droit, contre toute forme de discrimination raciale (institutionnelle, culturelle ou sociale) en Tunisie. Pour cela elle développe des activités de sensibilisation, d’éducation, de développement, de dénonciation et de valorisation.

Si vous souhaitez vous joindre à la lutte contre les discriminations ou simplement en savoir plus, n’hésitez pas à les contacter !

www.facebook.com/Mnemty

* Mail : manamaty@gmail.com

* Tél : +216 20 220 400 / Fax : +216 71 221 411

* Adresse : 43 , rue de Mongi Slim 2000, bardo, Tunis

juin 042014
 

ASFL’association Avocats Sans Frontières recrute un Coordinateur de projet qui sera responsable de la bonne mise en œuvre et du suivi du Projet « Justice Transitionnelle »

Les candidats intéressés doivent envoyer leur CV et leur lettre de motivation au plus tard le 30 juin 2014, par mail à lpalfart@asf.be
ATTENTION: mettre en objet du mail: TUN-CP-JT3

 

Plus d’informations sur le document de présentation de l’offre : MISSTUN_Offre Coordinateur projet JT3_vf

mai 302014
 

Social Entrepreneur Exchange & Development in the EuroMed

 Vous êtes un jeune entrepreneur et vous cherchez une expérience inspirante à l’étranger pour approfondir votre projet ? Alors le programme SEED EURO-MED est fait pour vous !!

Dédié à la région euro-méditerranéenne, le programme SEED EURO-MED accompagne les entrepreneurs sociaux par le biais de l’apprentissage mutuel et du dialogue interculturel. Développement Sans Frontières Tunisie et le Comptoir de l’Innovation (France) ont lancé le projet avec 3 autres partenaires : EUCLID Network (Grande Bretagne), Jeunes Leaders Marocains et MEDAFCO (Algérie), avec le soutien de la Commission européenne.

La réunion de lancement du projet SEED EURO-MED a eu lieu à Tunis dans les locaux de DSF Tunisie - Lab'ESS. Nous avons accueilli nos partenaires Marocains, Algériens, Anglais et Français.

La réunion de lancement du projet SEED EURO-MED a eu lieu à Tunis dans les locaux de DSF Tunisie. Nous avons accueilli nos partenaires Marocains, Algériens, Anglais et Français.

Grâce à ce programme, les jeunes entrepreneurs peuvent acquérir ou échanger des connaissances et des idées entrepreneuriales avec un entrepreneur social expérimenté. Ils séjourneront auprès de l’entrepreneur d’accueil entre 1 et 3 mois (séjour financé en partie par la Commission européenne).

SEED EURO-MED est ouvert aux entrepreneurs qui résident au Royaume-Uni, en France, en Tunisie, en Algérie et au Maroc, qui ont développé un projet entrepreneurial ou créé une entreprise de moins de 3 ans. Les entrepreneurs d’accueil doivent avoir une expérience d’au moins 3 ans dans la gestion d’une entreprise ou à un poste de direction.

Pendant cette période, les entrepreneurs bénéficieront d’un soutien financier, informatif, de briefings préparatoires, ainsi qu’un accompagnement professionnel et personnel pour réaliser leur projet.

Pour candidater, envoyez un CV, une lettre de motivation et le business plan du projet que vous souhaitez développer durant le programme d’échange à : equipe.impact@labess.tn

mai 282014
 

Le Lab’ess vous propose de participer à la conférence sur :

Les nouvelles technologies au service de l’innovatioAffiche Format Webn sociale
« Comment les nouvelles technologies peuvent-elles contribuer à la résolution d’un problème social ou environnemental ? » le vendredi 06 Juin 2014 à 15h30, à l’Hôtel Novotel, Avenue Mohammed V, Tunis.

Le programme de la conférence sera le suivant :

15h30 : Accueil
16h00 : Présentation des programmes

  •  Esprit : école privée dédiée à la formation d’ingénieurs opérationnels en Tunisie
  •  Sup’com Tunis : Projet d’Apprentissage à la Communication et au Travail en Equipe (PACTE) basé sur les principes de la pédagogie active
  •  HP Learning : une formation gratuite en entreprenariat et en informatique pour soutenir les entrepreneurs

16h30 : Echanges
17h00 : Présentation de projets innovants par les nouvelles technologies avec un impact social

  •  Plateforme PAJTI : une plateforme d’information participative
  •  Plateforme « Dream Pack » : un système d’information pour les associations
  •  Mon CV 3D.com : une plateforme de création de CV digital
  •  Atlas : une carte d’accès gratuit « crowdsourcing » pour des données de gestion des déchets solides municipaux

18h00 : Echanges
18h30 : Clôture et Cocktail

 

Téléchergez dès maintenant le PROGRAMME Conference du 060514 _ LABESS

Si vous souhaitez participer : Inscrivez-vous dès maintenant sur le lien suivant

 

Toute l’équipe du Lab’ess espère vous retrouver nombreux à cet évènement !

 

mai 282014
 
images

cinema ambulantL’association Tunisienne d’Action pour le Cinéma (ATAC), créée en Mai 2011 a pour objectif de recréer le lien entre le citoyen tunisien et le cinéma et de contribuer à la refonte du secteur cinématographique tunisien.

L’ATAC présidée par Chawki Knis, agit sur tout le territoire Tunisien. L’association développe des actions à travers le cinéma ambulant, des expositions sur le thème du cinéma, des séminaires « cinéma du réel », le concept de « cinébicyclette » et d’autres ateliers d’animation.

Actuellement, l’association prépare le Cinéma ambulant de 2014 qui couvrira 8 villages de Tunisie avec 3 projections gratuites et ouvertes à tous !

N’hésitez pas à suivre leur actualité sur leur page Facebook, sur Twitter (#ATAC2014)

Si la mission de cette association vous intéresse, si vous souhaitez rejoindre l’association ou bien simplement échanger avec eux : ils sont disponibles sur atac.tn@gmail.com ou au 71322275 !

Jetez un coup d’œil à leur vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=t-uN_64dbrU !

mai 282014
 
HI

Dans le cadre de son projet « Développement Local Inclusif et Accessibilité universelle pour la promotion de la participation sociale des personnes en situation de handicap » en partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales et l’Organisation Tunisienne de Défense des Droits des Personnes Handicapées, Handicap International lance un appel à consultation pour une mission de capitalisation. L’objectif de cette capitalisation est de promouvoir le modèle de développement inclusif, à travers l’expérience du projet DLI incluant les mécanismes liés à la participation des personnes en situation de handicap, le regard sur le handicap, la concertation des acteurs, l’accès aux services et l’accessibilité universelle.

Date limite de candidature : 24 juin 2014

Plus d’informations : f.mokkadem_dli@tunet.tn

Consultez le document suivant : 
Appel a consultation Handicap International

mai 272014
 

L’association Tunisienne pour l’Entrepreneuriat et l’Essaimage ATUPEE organise, en partenariat avec l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (API) et Enda Inter-arabe (ENDA), un café Entreprendre à l’attention des femmes pour partager des témoignages de leur expérience dans le monde des affaires, de la société civile, dans les entreprises et dans l’administration.

Rendez-vous donc Jeudi 29 mai 2014 de 14h à 16h, à la Cité des sciences, salles Science Actualité !

N’hésitez pas à consulter le Programme Café Entreprendre  !

10264806_710189269041827_1746400189568928952_n

Affiche Café Entreprendre

 

 

mai 262014
 
P1000669

L’équipe du BAC était présente ce weekend, les 24 et 25 mai 2014, dans les bureaux du PASC au Kef pour réaliser un cycle de formation de deux jours en Montage de projet, Recherche de financements et Communication ! Un grand merci à l’équipe du PASC pour leur accueil !

Merci aux 15 personnes qui ont représentés au total  9 associations tout au long de ce weekend !

Le Bureau Associations Conseil vous propose en plus des formations, un accompagnement individuel sur les mêmes thématiques !
n’hésitez pas à venir nous rencontrer à la Maison des Associations (5 rue Ibn Charaf, 1002 Belvédère) ou nous contacter sur equipebac@bac-associations.tn et au 71 287 688 !

mai 222014
 

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation pour l’inscription des électeurs pour le vote aux élections de 2014, l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections, lance un appel à candidatures destiné aux organisations de la société civile pour participer à la campagne de sensibilisation de juin 2014 menée en coopération avec les instances régionales indépendantes pour les élections.

Les candidatures doivent parvenir à: societe.civile@isie.tn

Dernier délai des remises des offres: 25/05/2014

Plus d’information sur le site web !

 

 

mai 212014
 
logo(1)

L’association Culture for Citizenship a été créée en mai 2011 pour agir sur le périmètre de Tunis et rassemble aujourd’hui 12 membres actifs et 37 bénévoles. Présidée par Marwen Bejaoui, sa mission est de promouvoir la citoyenneté en s’appuyant sur trois axes : la culture, la jeunesse et l’environnement.

Pour atteindre ses objectifs, l’association pilote trois projets :

>> Spark : l’animation d’ateliers créatifs pour les enfants du centre de protection sociale des enfants d’Ezzahrouni.

>> Think Green : la  sensibilisation à la protection de l’environnement et à la promotion des notions de développement durable dans la politique et le mode de vie du Tunisien.

>> Réseau d’artistes : l’encouragement des échanges pour la création d’une plateforme de soutien aux jeunes artistes amateurs dans le but de promouvoir la valeur de la citoyenneté.

L’association travaille actuellement sur l’organisation d’une grande fête de fin d’année à l’attention des enfants du centre de protection sociale à Tunis afin de clôturer la session de Spark. L’occasion pour ces enfants de présenter le fruit du travail de toute une année et d’assister à des spectacles de danse, de musique et d’atelier de graphiti !

Si vous souhaitez rejoindre cette association ou simplement échanger avec eux, plusieurs solutions :

Les réseaux sociaux

Facebook : https://www.facebook.com/cultureforcitizenship

Site : cultureforcitizenship.com (en maintenance)

Leur mail

Mail : info@cultureforcitizenship.com

cultureforcitizenshipteam@gmail.com

Leur adresse

29, Avenue Habib Bourguiba, 4ème étage, B5, Tunis

Tél : +216 50 78 10 38

mai 212014
 

Appel à candidatures : Appui à la définition, au renforcement ou à la mise en application de la politique numérique d’un établissement universitaire

Date limite de dépôt de candidature : 30 juin 2014

1. Le contexte
Parmi les cinq conditions de réussite pour l’implantation du numérique dans un grand établissement d’enseignement et de recherche, le rapport « L’université numérique : éclairages internationaux » publié en France en 2010 par la Caisse des Dépôts en partenariat avec l’OCDE et la Conférence des Présidents d’Université, cite en premier le fait que « les universités doivent développer une stratégie numérique globale en appui de la stratégie générale de l’institution ». La seconde précise que cette stratégie numérique doit être « portée par la direction de l’établissement et toujours considérée et menée comme un véritable projet de l’ensemble de l’institution ».

Or la plupart des initiatives au niveau des Technologies de l’Information et de la Communication au service de l’Éducation (TICE) ou de la formation à distance dans les établissements universitaires proviennent d’individus, au mieux de départements, mais trop rarement des rectorats et des présidences. Autant ces initiatives personnelles sont louables, autant elles peuvent entraîner des problèmes comme la multiplicité des plates-formes et des modèles pédagogiques, la difficulté de réutilisabilité des modules, le partage d’expérience réduit sinon inexistant avec les autres composantes de l’université, l’absence de suivi-qualité, la complexification de la maintenance technique…. La mise en place d’un cadre formel et d’un référentiel au niveau d’une université ou d’une faculté, sinon d’un plan de développement bien structuré, permet d’éviter certains de ces écueils et favorise le dialogue entre les différents initiateurs de projet travaillant au sein de la même institution.

Afin d’encourager cette approche structurante, l’Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance (IFIC) nouvellement créé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) entend supporter les universités francophones du pourtour méditerranéen et de l’Afrique sub-saharienne qui souhaitent s’engager de manière rationnelle dans un projet à grande échelle d’insertion du numérique dans le système d’enseignement, de recherche ou de gouvernance de leur établissement ou d’une composante majeure de leur établissement (faculté, institut,…).

2. Nature de l’appui
L’appui de l’AUF consistera en la mise à disposition d’un expert TICE pour accompagner les établissements retenus dans la définition de leur projet stratégique, ou dans sa mise à niveau, ou dans sa refonte, ou encore dans la rédaction du cahier des charges ou du plan d’action. Il pourra également consister en la mobilisation d’experts pour la formation aux TICE des ressources humaines associées à un plan stratégique déjà engagé.

3. Qui peut répondre à l’appel ?
Tout établissement membre de l’AUF du pourtour méditerranéen et de l’Afrique sub-saharienne, à jour de ses cotisations.

4. Types de projets attendus
Les plans stratégiques attendus pourront concerner :
- l’introduction à grande échelle d’un volet numérique dans l’enseignement
- l’introduction du numérique dans le système de gouvernance
- la création d’un dispositif de formation ouverte et à distance (FOAD) à grande échelle
- le renforcement à grande échelle des compétences TICE du corps professoral

L’IFIC privilégiera les demandes faisant l’objet d’un appui collectif et/ou d’un partenariat régional.

L’engagement des universités bénéficiaires dans le financement de l’action prévue (par l’inscription du projet dans le projet d’établissement par exemple, ou par un début d’investissement à la date de dépôt du dossier) est une condition nécessaire à l’appui. Tous les détails de la procédure pour déposer son projet et formulaire de candidature disponible sur le site de l’IFIC : www.ific.auf.org/article199.html?var_mode=calcul

mai 212014
 
index

Consultation nationale pour la réalisation d’un état des lieux des institutions publiques de jeunesse en Tunisie

Le Ministère de la Jeunesse, des Sports, de la Femme et de la Famille (Direction Générale de la Jeunesse et Observatoire National de la Jeunesse), avec l’appui de l’UNICEF, se propose de conduire un état des lieux des institutions publiques de jeunesse, de leur gestion et de leurs programmes, ainsi que des structures similaires de la jeunesse dans le secteur privé, avec l’état des lieux de l’accès et de l’offre de services destinés aux jeunes, en particulier dans les régions, le milieu suburbain et le milieu rural et selon une approche droit de l’homme et une approche Genre.

Les candidats intéressés devront soumettre un dossier comprenant :

  • un CV détaillé
  • un P11
  • une lettre de motivation
  • une note méthodologique de trois pages
  • une offre  financière incluant les frais relatifs à l’indemnisation du consultant, au travail de terrain et à un éventuel recours à d’autres personnes ressources d’appui.

Les dossiers de candidature devront être envoyés à l’adresse : tunis@unicef.org et ce avant le 25 Mai 2014 à minuit.
Le sujet de l’email doit être impérativement  « Consultation nationale – Etat des lieux des institutions publiques de jeunesse en Tunisie »

Plus d’informations sur le site web d’ UNICEF Tunisie.

mai 212014
 
siteon0

L Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lance son 8e appel à propositions du Fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’Homme et la paix (FFIDDHOP)sur le soutien aux processus de transition, justice, vérité et réconciliation (« justice transitionnelle ») dans l’espace francophone.

Ce fonds de concours s’adresse aux organisations de la société civile et fonctionne sur la base d’une procédure d’appel à propositions.

Limite de dépôt des dossiers : 2 juin 2014 (minuit, heure de Paris)
Plus d’informations sur le site de l’OIF !

mai 162014
 
Image Merci

L’ENTREPRENEURIAT SOCIAL ET SOLIDAIRE

Quel que soit son statut juridique, son contexte socio-culturel, sa situation géographique, l’entreprise sociale est avant tout un état d’esprit, qui allie l’exigence d’un impact social ou environnemental à la nécessité de la viabilité économique, en mobilisant la création de richesses au service de son projet et en instaurant un mode de gouvernance innovant et participatif.

L’entreprise sociale doit être en échange continu avec son environnement. La clé de sa réussite tient en partie à son intégration dans la chaîne de valeur économique. Elle est aussi membre actif de la société civile et agit avec les acteurs associatifs, pour la résolution des problèmes sociaux et environnementaux. Elle a besoin d’un cadre réglementaire, juridique, fiscal pour lui permettre de se développer dans les meilleures conditions. L’émergence de l’entreprise sociale nécessite une relation d’enrichissement mutuel avec tous les acteurs de son environnement : entreprises classiques, associations, autorités, universités…

LE LAB’ESS

A travers son incubateur IMPACT, qui héberge, détecte et accompagne des entreprises sociales tunisiennes, le Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire travaille au développement de l’entrepreneuriat social en Tunisie. Le Lab’ESS a mobilisé le 25 avril 2014 ses partenaires et plus largement tous ceux intéressés par l’entrepreneuriat social pour échanger sur la manière dont l’entreprise sociale peut être mieux insérée dans son environnement et tisser les liens nécessaires à son développement.

LA CONFÉRENCE

Cet évènement a permis aux 160 participants d’avoir un aperçu global de l’ecosytème de l’entrepreneuriat social existant en Tunisie et des pistes pour le développer, à travers la présentation d’une étude de la GIZ réalisée en 2013 par le cabinet libanais Beyond Reform & Development et présentée par Natalia Menhall. Cet état des lieux posé, ce sont 3 expériences de mise en réseau qui ont été présentées. La première au Maroc, par Adnane Addioui, co-fondateur du Centre Marocain pour l’Innovation et l’Entrepreneuriat Social, puis Pierre Issa, co-fondateur et directeur général d’arcenciel au Liban, et enfin une expérience tunisienne de mobilisation communautaire à Mahdia, portée par Hichem Mnasser du Centre Tunisien pour l’Entrepreneuriat Social. Ces témoignages inspirants ont démontré qu’au-delà des pays ou des concepts mobilisés, l’entreprise sociale doit son développement à une évolution des mentalités et de la conception même de l’entreprise et son rôle dans la société.  Les expériences réussies mettent alors en mouvement les différents acteurs, pour impulser ensuite des politiques publiques.

LE FISH BOWL

La deuxième partie de l’évènement, le fish bowl, a permis d’échanger sur la relation entre entreprises classiques et entreprises sociales. Les intervenants de départ laissant peu à peu la place aux participants dans la salle pour apporter témoignages et questionnement. Ali Klebbi, PDG de la Centrale Laitère de Mahdia, Douja Gharbi, Vice-Présidente de CONECT et Philippe Garcin, Réseau Entreprendre France, ont pu témoigner sur la mobilisation de l’entreprise pour insérer l’entreprise sociale à la chaîne de valeur économique. Les entrepreneurs sociaux présents ont pu échanger avec les participants et illustrer les problèmes auxquelles ils font face aujourd’hui dans le contexte tunisien. La base de ces échanges va nous permettre de continuer le travail à travers des ateliers, qui mobiliseront des acteurs d’horizons différents pour proposer ensemble des solutions aux défis auxquels l’entreprise sociale est confrontée.

Un grand merci à tous les intervenants et à l’ensemble des participants ayant permis de rendre cette conférence aussi riche et inspirante !

Retrouvez le COMPTE RENDU de la conférence !

 

mai 152014
 
29 04 2014

Le mardi 29 avril 2014, l’équipe du Bureau Associations Conseil a ajouté une nouvelle formation à son cycle : l’initiation au Suivi/Evaluation des projets associatifs. Treize personnes ont assisté à la formation et représentaient au total onze associations tunisiennes !

Le Bureau Associations Conseil a à cœur d’appuyer la montée en compétences des associations tunisiennes et de proposer toujours plus d’outils professionnalisants. Cette formation est un premier pas vers la volonté de mettre en place une base de données regroupant les rapports de suivi et d’évaluation de chaque association. Ceci dans le but d’améliorer l’impact dans le temps, de tous les acteurs associatifs du Pays et de la Région.

 

N’hésitez pas à suivre toutes nos actualités sur notre page Facebook !

mai 132014
 
HI

HIDans le cadre de son projet « Développement Local Inclusif et Accessibilité universelle pour la promotion de la participation sociale des personnes en situation de handicap » en partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales et l’Organisation Tunisienne de Défense des Droits des Personnes Handicapées, Handicap International lance un appel à consultation pour une mission de capitalisation.

L’objectif de cette capitalisation est de promouvoir le modèle de développement inclusif, à travers l’expérience du projet DLI incluant les mécanismes liés à la participation des personnes en situation de handicap, le regard sur le handicap, la concertation des acteurs, l’accès aux services et l’accessibilité universelle.

Date limite de candidature : 24 juin 2014

Plus d’informations : f.mokkadem_dli@tunet.tn

Téléchargez le dossier : Appel a consultation Handicap International

mai 132014
 
logo_grand

Le Bureau Associations Conseil – BAC organise une nouvelle session de formation aux droits des associations le MERCREDI 21 MAI 2014.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au Vendredi 16 mai à 9h.
Le lien pour vous inscrire CLIQUEZ ICI

Veillez à bien remplir l’ensemble des encadrés et de lire attentivement les informations données.

OBJECTIF DE LA FORMATION

L’objectif de cette formation est de présenter et d’expliquer le cadre juridique qui régit les associations en Tunisie: la création d’une association, la rédaction des statuts, les droits et obligations des associations, la gestion administrative, financière, comptable et fisle d’une association ainsi que les sanctions auxquelles elles peuvent s’exposer.

Cette formation ne sera pas surchargé d’informations, elle permettra aux participants d’acquérir les compétences juridiques nécessaires au processus de création et de gestion de leur association tout en étant conforme à la loi.

En espérant vous voir nombreux à cette formation !

 

 

mai 082014
 
image ferme th

La ferme thérapeutique de Sidi Thabet est un établissement spécialisé prenant en charge des personnes handicapées, sur la zone agricole de Sidi Thabet.

Créée en 2008, par l’Association Ferme Thérapeutique pour Handicapés de Sidi Tabet (AFTH), la mission de la Ferme est la prise en charge des personnes en situation de handicap appartenant à des familles nécessiteuses pour assurer leur bien-être et leur formation professionnelle agricole, dans la dignité et le respect de leur différence afin de développer leur autonomie et les intégrer dans la vie économique et sociale.

La Ferme accueille, du lundi au vendredi, 44 jeunes de 6 à 30 ans. Ils sont encadrés par une équipe pédagogique composée d’éducateurs, d’aides éducateurs, de zoothérapeutes, d’une psychologue, d’une orthophoniste et de formateurs. Sa présidente, Mme Leïla Gasmi, entourée de son équipe leur offre une prise en charge pédagogique et thérapeutique.

L’intérêt thérapeutique et éducatif d’une ferme pour les jeunes ayant un handicap intellectuel et mental est aujourd’hui largement démontré. La nature et le contact avec les animaux sont un bon moyen d’insertion pour les handicapés. La ferme est donc un endroit idéal pour l’épanouissement des enfants et des handicapés.

A voir le reportage : http://www.youtube.com/watch?v=LZkT_v0wDQM&feature=share

La ferme thérapeutique vit grâce aux dons, alors n’hésitez pas à les soutenir dans leur action :

L’APAT – Association des parents et amis des handicapés tunisiens – 19, Tue Sidi – Ariana – Tél 71 71 26 44
Facebook : Ferme Thérapeutique pour Handicapés de Sidi Thabet

mai 072014
 
SSPT 03012012 - copie 2(1)

L’Association Sport et Santé pour Tous, créée en janvier 2012, a pour objectif la promotion d’un mode de vie sain, l’incitation à la pratique d’une activité physique ainsi que la lutte contre les comportements à risque associée à un diagnostic précoce de certaines maladies.

Le Dr Sonia Khalfallah, préside l’association qui compte une soixantaine de bénévoles, à Nabeul.

L’Association Sport et Santé pour Tours possède de multiples actions pour mener à bien sa mission : des randonnées tous les dimanches, les Journées Sport pour Tous, des rencontres pour la Promotion d’un mode de vie sain, des campagnes de dépistages précoces (diabète, IHTA, obésité, cancer du sein, etc.), et la formation d’éducateurs pairs. A cela s’ajoute des ateliers d’animation dans les écoles et des activités de grand nettoyage.

Vous avez envie de rejoindre l’association Sport et Santé pour Tous de Nabeul ? Vous souhaitez leur proposer un partenariat ? N’hésitez pas à contacter le Dr Sonia Khalfallah au 23 226435 / 53 326435ou par mail à : soniakhalfallah@gmail.com / ssptnabeul@yahoo.fr

Pour suivre leur actualité, vous pouvez suivre leur page Facebook : Association Sport et Santé pour Tous

mai 052014
 

Mercredi 14 mai 2014, aura lieu la formation en communication, au Bureau Associations Conseil – BAC de 9 heures à 17h30.

ATTENTION : Les inscriptions pour les formations se font UNIQUEMENT via le remplissage du formulaire en ligne sur le site du BAC : Les inscriptions sont ouvertes dès aujourd’hui et jusqu’à 10h le vendredi 9 mai 2014.

Pour que votre candidature soit prise en compte, veuillez répondre avec attention à toutes les questions du formulaire présent sur ce lien :

http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/559896/lang-fr

Tout formulaire incomplet sera directement annulé. Les places pour les formations étant limitées, vous recevrez un mail validant votre participation, avant la formation.

Merci à tous !

avr 292014
 
LogoAEFE1_10

 ► Profil du poste : Professeur d’Education Physique et Sportive (enseignement en collège et lycée)

Lieu : Lycée Pierre Mendès France

Nombre d’heures : Temps plein – 20h hebdomadaires

 

Profil du poste : Professeur de Technologie (enseignement en collège)

Lieu : Lycée Pierre Mendès France

Nombre d’heures : Vacations correspondant à un mi-temps

Profil du poste : Enseignant du 1er degré

Lieux : Ecoles primaires Robert Desnos (El Omrane) ou Georges Brassens (Mégrine)

 Les dossiers de candidature (CV + lettre de motivation manuscrite et toute pièces complémentaires jugées utiles) doivent être envoyés avant le 12 mai 2014.

 Retrouvez les détails des profils de postes et la procédure de recrutement en téléchargeant les appels à candidatures ici.

 Documents:

avr 292014
 

La prochaine formation en Montage de projets aura lieu dans les locaux du BAC à Tunis. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à vendredi 2 mai, 10H00. Pour les intéressés, veillez à bien remplir le formulaire en entier, faute de quoi les candidatures ne seront pas prises en compte ! Au plaisir !

Lien vers l’inscription: http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/774413/lang-fr

avr 282014
 

Depuis 1989, l’ATFD (Association des Femmes Tunisiennes Démocrates) s’est affirmée en tant qu’association féministe fidèle à ses principes fondateurs qui sont l’autonomie, la pluralité, la solidarité, pour l’égalité entre les sexes, la démocratie, la laïcité et la justice sociale.

L’ATFD a mis en place des programmes et des projets et plusieurs initiatives aux niveaux national, régional et international qui s’intègrent dans son combat pour la défense des droits humains des femmes. C’est dans ce cadre que l’ATFD lance un appel à candidature pour le poste de «RESPONSABLE FINANCIER-E- / COMPTABLE de l’ATFD».


Profil recherché:

La/e responsable financier-e- / comptable de l’ATFD est responsable de la gestion comptable et financière de l’ATFD. Elle / Il assure aussi le respect du cadre légal et l’application des règles spécifiques des différents projets. Ceci, dans le souci constant de la défense des intérêts de l’association et de la bonne utilisation des ressources.

  1. 1.    Gestion comptable
  • Assurer le suivi de la gestion des caisses ;
  • Assurer le suivi de l’exécution des différentes opérations financières et comptables courantes des projets à Tunis et dans les régions (engagement et liquidation des dépenses, suivi budgétaire des projets, etc.)
  • S’assurer de la validité et de l’adéquation des justificatifs des dépenses (contrats,  commandes, factures, bons de livraison, etc.) ;
  • Contrôler et valider les paiements fournisseurs.
  • Assurer le relationnel avec les banques
  • Effectuer le rapprochement bancaire à la fin de chaque mois.
  • Contrôler, classer et archiver les pièces comptables de l’association conformément aux lois comptables;
  • Préparer les pièces comptables (factures, devis, reçus, contrats,..) à remettre à l’expert comptable ;
  • Assurer le suivi de la tenue à jour de la comptabilité de l’association conformément à la loi des finances des associations Tunisienne,  au manuel de procédures de l’ATFD et aux réglementations en vigueur en coordination avec l’experte comptable
  • Assurer le suivi des travaux de commissariat aux comptes en coordination avec le commissaire aux comptes.
  1. 2.    Gestion financière
  • Participer aux préparations de budgétisation et de mise en œuvre du plan d’action et l’élaboration de nouveaux projets ;
  • Elaborer les budgets des propositions de projet en fonction des besoins des projets et des contraintes des bailleurs de fonds ;
  • Elaborer les rapports financiers (rapports intermédiaires et rapports finaux) en respectant les échéances des bailleurs de fonds ;
  • Assurer le suivi de l’exécution financière des projets à Tunis et dans les régions
  • S’assurer du respect des procédures des bailleurs pour chaque contrat de financement ;
  • Veiller à la bonne affectation des fonds en fonction des lignes budgétaires des différents projets ;
  • Analyser les écarts entre les prévisionnels budgétaires et les dépenses engagées ;
  • Préparer tous les éléments utiles aux rapports financiers lors de l’audit des bailleurs de fond.
  1. 3.    Gestion de l’inventaire
  • Dresser semestriellement et annuellement les inventaires des équipements, matériels et mobiliers de l’association
  • Assurer l’inventaire physique de l’association à la fin de chaque année

Expériences / Formation du candidat :

  • Niveau minimum licence – maîtrise en finances / comptabilité ou équivalent
  • Expérience en gestion financière / comptable de préférence sur des  programmes associatifs ;
  • Excellentes compétences financière et comptable
  • Une capacité de travailler en équipe, avoir un esprit d’initiative et des capacités d’établir des liaisons efficaces avec des acteurs très divers ;
  • Maîtrise de l’outil informatique.
  • Maîtrise du français et de l’arabe à l’oral et à l’écrit ; l’anglais souhaité

Conditions d’emploi:

  • Localisation : Tunis
  • Type de contrat : Contrat local plein temps, de droit tunisien
  • Durée du contrat : Contrat à durée déterminée (CDD) d’une année, avec une période d’essai de 3 mois à partir de la date de recrutement.
  • Date de prise de fonction : 15 mai 2014

Dépôt de candidature:

Les candidates intéressé-e-s peuvent déposer leur candidature avec

  • Une demande adressée au nom de la présidente de l’ATFD tenant lieu de lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae détaillé faisant ressortir les expériences professionnelles ou personnelles, notamment dans le domaine de la gestion de projets ;
  • Une copie certifiée conforme des diplômes obtenus et si possible une copie des certificats de travail et attestations de formations ou stages (à compléter après sélection) ;
  • Les noms et adresses de deux personnes références.
  • Dernier délai de dépôt de la candidature le  03 mai 2014.

Procédure de sélection:

  • Présélection sur dossier
    • Entretien

Le dossier doit être remis au plus tard le 03 mai 2014 au secrétariat de l’association ou envoyer par mail.

 Contacts:

 21, avenue Charles Nicole, Cité Jardins 1002 Tunis  21 شارع شارل نيكول،  حي الحدائق 1002 تونس -

Tél : 71 84 02 01 – GSM : 22.95.37.82 – Fax : 71 84 02 03

Courrier électronique: femmes_feministes@yahoo.fr ,

Site web: www.femmesdemocrates.org

avr 222014
 

Le samedi 12 avril l’équipe du BAC s’est déplacée à Bja pour animer une formation en initiation au montage de projets.

16 associations venant de Beja et des alentours ont participé à cette formation, ce qui leur a permis de se rencontrer, de mutualiser leurs forces et d’établir un réseau qui, nous l’espérons, aboutira à de grandes choses pour le monde associatif de la région du Nord-Ouest.

avr 212014
 

Vous êtes intéressés par des projets cherchant à allier efficacité économique et intérêt général,  par la mise en place d’un
modèle 
économique pour répondre à un problème social ou environnemental, faire de l’innovation le vecteur du changement, se responsabiliser et être autonome, considérer la rentabilité comme un outil et non comme une fin en soi ? Alors n’attendez plus et  venez assister à la première conférence de l’IMPACT portant sur l’entrepreneuriat social qui aura lieu vendredi 25 avril à l’Hotel Golden Tulip el Mechtel à Tunis, de 9H00 à 14H00.

Le Lab’ESS tient aujourd’hui à mobiliser ses partenaires et plus largement tous ceux intéressés par l’entrepreneuriat social pour échanger ensemble sur la manière dont l’entreprise sociale peut être mieux insérée dans son environnement et tisser les liens nécessaires à son développement. Cet évènement doit également permettre à ceux qui sont encore peu familiers de l’entrepreneuriat social d’avoir des témoignages et des exemples concrets pour savoir comment chacun, dans son rôle, peut faire rentrer dans son champs d’action l’entreprise sociale comme alternative efficace et innovante.

Tout au long de l’évènement, les participants pourront également visiter notre salon de l’entreprise sociale, qui présentera des initiatives tunisiennes pour illustrer concrètement le concept. Ces entrepreneurs présenteront leur projet mais aussi les obstacles auxquels ils font face actuellement.

Pour vous inscrire à la conférence, il vous suffit de cliquer ici puis répondre aux trois questions posées.

Pour plus d’infos, vous trouverez ci-dessous le programme complet de la conférence:

avr 172014
 

ETE + est une association de Nabeul qui œuvre dans trois domaines principaux, à savoir :

-          la promotion et le développement du tourisme écologique,

-          la conservation du patrimoine naturel et culturel

-          la sensibilisation du grand public aux pratiques écologiques responsables.

A travers l’organisation de multiples activités, telles que des randonnées ou des « sorties vertes » sur l’ensemble du territoire tunisien, elle entend promouvoir le tourisme écologique en vulgarisant la culture de l’environnement et la sauvegarde du patrimoine en Tunisie, pays déjà propice à l’écotourisme et qui  offre une riche diversité de paysages.

Dans l’optique de promouvoir le patrimoine culinaire local, l’association s’est récemment lancée dans la mise en place d’un projet colossal visant à valoriser la culture du piment à Nabeul. Organisation de la Journée nationale du piment, sensibilisation des jeunes sur les richesses culinaires de la région, innovations alimentaires à base de chocolat au piment et autres tabouna relevées… un projet pour le moins délicieux !

Pour plus d’ informations, vous pouvez contacter Imed Atigue au 20300949.

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/ETE-Eco-Tourisme-et-Environnement/116214878560675

avr 152014
 

Le ‪#‎LabESS‬ est connu pour ses événements de mise en réseaux et d’échange à travers les multiples conférences et séminaires organisés tout au long de l’année, il nous manquait un rendez-vous convivial, sans thème précis ni conférence, juste pour le plaisir d’échanger entre acteurs de l’économie sociale et membres associatifs, de faire mieux connaissance, de passer un bon moment et constituer son réseau associatif.

C’est maintenant chose faite avec les vendredi associatif du Lab’ESS, ce rendez-vous mensuel est ‪#‎informel‬ : venez à deux trois ou cinq, la bonne humeur sera au rendez-vous. Ce sera pour vous l’occasion de rencontrer qui sait, vos futurs partenaires!

Premier rendez-vous de lancement ce vendredi 18 avril, à partir de 9h30 du matin jusqu’à 11h, nous vous invitons à un petit déjeuner associatif sur notre terrasse de la maison des associations, que l’on soit cinq, quinze, ou cinquante, l’essentiel est de partager un moment de discussion entre acteurs de la société civile.

A VENDREDI :
Lab’ESS, 5 rue Ibn Charaf, proche l’arrêt de métro Palestine et de la Place Pasteur.

Confirmation et informations :
Sofienne ZRELLI
direction@bac-associations.tn
71287688

avr 112014
 

Le BAC organise  une formation en montage de projet ouverte à toutes les associations tunisiennes désireuses de monter un projet associatif et / ou de se familiariser avec les principaux outils de montage de projet. La formation aura lieu le jeudi 17 avril de 9H00 à 17H00 à Tunis, dans les locaux du BAC (entre l’avenue Mohamed V et la place Pasteur).

ATTENTION : Les inscriptions pour les formations se font UNIQUEMENT via le remplissage du formulaire en ligne sur le site du BAC :
Les inscriptions sont ouvertes dès aujourd’hui et jusqu’au lundi 14 Avril, 16h.

Pour que votre candidature soit prise en compte, veuillez répondre avec attention à toutes les questions du formulaire. Tout formulaire incomplet sera directement annulé.

Les places pour les formations étant limitées, vous recevrez un mail validant votre participation, avant la formation.

Inscription en ligne: http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/774413/lang-fr

Au plaisir !

avr 082014
 

Accessible aux associations,   ce fonds a été mis en place en 2011 à l’initiative de l’Union Européenne pour soutenir les actions et organisations qui œuvrent pour la démocratie dans les pays du voisinage européen.

Le FEDEM aide les organisations pro-démocratiques de la société civile, les mouvements et les militants individuels agissant en faveur d’un système de multipartisme pluraliste quelle que soit leur taille ou leur statut officiel. Le FEDEM fournit également une aide à de jeunes leaders, des médias et des journalistes indépendants, à condition que tous les bénéficiaires respectent les valeurs démocratiques fondamentales ainsi que les droits de l’homme et adhèrent aux principes de non-violence. Les organisations de défense des droits de la femme et des femmes militantes seront parmi les bénéficiaires de l’aide et la perspective de genre sera intégrée dans toutes les décisions et les actions financées par le FEDEM.

Pour plus d’informations:  http://www.vialemonde93.net/spip.php?article2954 / http://www.padil.org/index.php?option=com_content&view=article&id=384:le-fonds-europeen-pour-la-democratie-fedem&catid=34:dernieres-actualites&Itemid=119

Lien du formulaire à remplir (en anglais): http://democracyendowment.eu/support/survey/create

 

avr 072014
 

L’association a été créée en décembre 2011 sous l’impulsion d’un groupe de jeunes à la recherche de changements et suite au contexte révolution et grâce au soutien de la fondation Friedrich Ebert.

Cette association est partie d’un diagnostic fait dans divers gouvernorats pour dresser un état des lieux des problèmes des jeunes. Ils sont partis de la grande demande et besoin qu’ont les jeunes de devenir autonomes et engagés dans la société civile.

Suite à cela différents modules de formations ont vu le jour. Le premier concerne l’insertion professionnelle et se nomme la Valise « Forsa Lik ». Créée en juin 2012, elle comprend 5 modules permettant de valoriser les compétences des jeunes, travailler autour du CV et de la lettre de motivations, orienter ses recherches d’emploi ou encore, se préparer à un entretien d’embauche.
En août 2013, RESO a mis en place une nouvelle valise : « Houmetna » concernant la démocratie locale. Les modules de cette dernière concernent les débats publics, le travail en équipe, la réalisation de pétitions, le fonctionnement d’une municipalité et le journalisme citoyen.

Depuis sa création Réso œuvre pour la promotion de la citoyenneté et l’insertion professionnelle des jeunes. Leurs actions se déroulent à Tunis, au bureau de l’association mais également  Tozeur, Gafsa, Bizerte et Mednine.

Contacts :

Tel : 71257667

E-mail : contact.reso@gmail.com

https://www.facebook.com/reso.tn

avr 042014
 

Dans le cadre du Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) « Genre, génération et cohésion sociale : améliorer l’employabilité des jeunes et des femmes dans le monde arabe« , la coopération technique (société civile) de l’Institut français de Tunisie  lance un appel à candidatures.

Il s’adresse aux associations de la société civile tunisienne qui œuvrent en faveur de l’accès des femmes et des jeunes à l’emploi, à l’entrepreneuriat individuel et à l’économie sociale et solidaire, et qui favorisent ainsi leur autonomisation économique et la prise en compte de la notion de genre et de ses problématiques dans leurs différentes entreprises.

L’appel est disponible au site suivant: http://www.institutfrancais-tunisie.com/?q=node/6820

Date limite de dépôt des candidatures: 30 avril 2014

avr 032014
 

Vous êtes une petite association à la recherche de fonds pour financer vos activités ? N’attendez plus !  Tunisie Solidaire est une plate-forme en ligne  lancée par le Croissant Rouge tunisien qui  rencontre des organisations et associations humanitaires qui ont plus que jamais besoin de moyens.
Ce site-web de dons électroniques est un outil pour faciliter la collecte des dons sur internet via paiement sécurisé: http://www.tunisiesolidaire.org/index_fr.aspx?user=707&curr=1&ilng=1

Tunisie Solidaire présente plusieurs avantages, tant pour le donateur (celui qui fait un don à une association) que pour l’association (celle qui vient demander des fonds):

Donateurs :

  • Tunisie Solidaire est un outil sécurisé et accessible.
  • Vous pouvez choisir l’organisme ou l’association que vous allez aider par un simple clic.
  • Vous suivez en temps réel les dons effectués.
  • Vous suivez le total des montants collectés par le biais d’un compteur mis en évidence sur le site.
  • Vous êtes informé sur l’évolution des actions en permanance.
  • Vous pouvez interagir sur le site et déposer vos commentaires et suggestions.

Organismes et associations :

  • Tunisie Solidaire est un outil de choix pour collecter les dons d’une façon rapide et sécurisée.
  • Tunisie Solidaire, vous permet de suivre les collectes en temps réel.
  • Le site est une vitrine pour lancer et faire connaître toutes vos actions et parer aux urgences.
  • Vous pouvez compter sur Tunisie Solidaire pour la publication des réactions et témoignages des bénéficiaires et des donateurs.
avr 012014
 

Le 28 et 29 mars derniers ont été l’occasion d’un déplacement à Gafsa et d’un accompagnement des associations sur leurs projets.

Nous avons ainsi pu rencontrer :

- L’association El Hayet qui œuvre pour la préservation de l’environnement et la prise de conscience citoyenne.

- L’association TARMIL qui travaille notamment sur l’intégration de la femme artisane en milieu rural.

- L’association APMUG et son projet d’amélioration du service des urgences à Gafsa.

- L’association Croissant Rouge et son projet de formation du personnel médical à Gafsa.

- L’association ARGA, et ses projets de démocratie participative.

 

Bravo à toutes et à tous pour votre disponibilité et votre engagement et à très bientôt.

Solidairement,

avr 012014
 

ispositifs possibles

Service Civique

Thème du projet

Action sociale

Type de programme

Initiation et échanges : Toute personne souhaitant découvrir les réalités internationales en participant à des activités basées sur l’échange interculturel.
Pour candidater sur une mission, nous vous remercions de télécharger et remplir le dossier correspondant à ce type de programme, comme proposé dans l’espace « Postuler ».
Remarque : pour les missions de Service Civique, vous devez postuler directement sur le site de l’ASC.

Numéro

TN1104

Région

Moyen-orient

Pays

Tunisie

Fonction

(Assistant(e)) Responsable communication

Profil requis

Débutants(es) ou étudiants(es) acceptés(es)

Niveau de langue

Français confirmé

Durée

6 à 12 mois

Validité de l’offre

Début de la mission

17/03/2014

L’organisation locale

DSF est présent en Tunisie depuis 2011 à travers la création du Bureau Association Conseil (BAC) dont la vocation est d’accompagner les structures associatives dans leur professionnalisation. Le BAC, créé en partenariat avec des associations tunisiennes et qui a été soutenu dès le départ par l’Ambassade de France, offre une gamme de prestations d’appui technique à la société civile à travers un accompagnement renforcé et des formations gratuites sur la gestion de projet, la communication, les démarches juridiques ou encore la recherche de financement. Ce dispositif a depuis été renforcé à travers le recrutement de ressources stables et l’augmentation de ses budgets de formation dans les régions reculées. Le BAC a donc intégré le dispositif du Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire, le Lab’Ess, et en constitue un pilier. Pour compléter ce volet associatif, DSF a créé un incubateur social au sein du Lab’Ess en collaboration avec le Groupe SOS et le Comptoir de l’Innovation. Celui-ci a pour vocation d’accompagner le lancement de projets d’entrepreneuriat social en Tunisie. L’incubateur offre des prestations d’accompagnement personnalisé, de formation et d’hébergement à des entreprises sociales en création. En partenariat avec des acteurs économiques, associatifs, financiers et académiques locaux, cet incubateur permet d’accompagner les entrepreneurs sociaux tunisiens dans le développement de projets répondant aux problèmes sociaux et environnementaux du pays.

Activités proposées

Sous la coordination de la Responsable du Bureau Associations Conseil, au sein du Lab’Ess, l’assistant aura pour mission de: 1. Participer à la définition et mise en œuvre de la stratégie de communication du Lab’Ess : – proposition de stratégie de communication – sensibilisation de l’équipe du Lab’Ess au contenu de la stratégie 2. Coanimer le site internet et la page Facebook du BAC : – Effectuer des publications sur Facebook – Publier des articles sur le site – Diffuser la programmation du Lab’Ess et publier les bulletins d’inscription en ligne pour les formations – Compléter et mettre à jour les rubriques du site internet – Faire des propositions d’amélioration et/ou d’enrichissement du contenu du site internet du BAC 3. Coanimer les sessions de formation « communication du BAC » : – Enrichir le contenu du module de formation « communication » – Coorganiser la formation 4. Participer à l’accompagnement des associations tunisiennes dans leurs activités de communication 5. Participer à l’organisation des évènements et des activités générales du Lab’Ess (conférence, ateliers, formations, visites de terrain…) 6. Participer à la conception des supports de communication (flyers, plaquettes, affiches…)

Zone d’intervention

Tunis, Tunisie et interventions en régions.

Transport local

A la charge du ou de la volontaire

Logement

Logement indépendant (Guest-house, studio…)

Alimentation

Non fournie

Accès à Internet facile

Oui

Budget total estimé

Dons restant à collecter

Ce budget inclut les billets d’avion et les frais de mission. Le budget est partiellement pris en charge par DSF et l’ONG locale. DSF vous accompagne dans la recherche de dons pour la collecte des fonds manquants (défiscalisés à 66%).
mar 272014
 

Créée depuis 2004 pour le quartier de la Soukra à Tunis, cette association s’inscrit comme membre de la Jeune Chambre Internationale de Tunisie (JCIT) fondée en 1961.

L’objectif de ce réseau est principalement d’intégrer les jeunes membres dans la vie professionnelle, essentiellement étudiants, au travers des rencontres permettant des mises en réseaux et également par le biais d’actions associatives.

La JCI Soukra, ne cesse d’œuvrer à la création d’un changement positif pour le développement de son environnement et en particulier de sa communauté. Il s’agit d’une organisation qui réunit des jeunes venus de divers horizons : ils sont étudiants, universitaires, cadres et entrepreneurs.  Consciente de l’importance des actions sociales durables et concrètes, la JCI Soukra, a actuellement un projet qui s’intitule « Du tri au recyclage, chaque geste compte ».

Ce dernier a pour objectifs d’engendrer une participation effective des citoyens de la SOUKRA  pour la propreté de ce quartier en encourageant un comportement civique. Pour se faire, une opération  de tri sélectif des déchets à la Soukra Centre sera mise en place suite à diverses actions de sensibilisation des enfants et adultes. 

Pour en savoir plus, contactez Mahfoudhi  Asma, coordinatrice de ce projet : asmamahfoudhi33@gmail.com

L’association dispose également d’une page facebook: https://www.facebook.com/pages/JCI-Soukra/394301027316998

Par ailleurs, sachez que les domaines d’activités de l’association sont variés, les événements vont de la rencontre d’enfants hospitalisés (comme ce fut le cas à l’hôpital Monji Slim avec un clown pour animer cette journée), à la mise en place de conférences sur des thèmes divers et variés.

Prochainement, ils organiseront une journée multiculturelle avec de nombreux spectacles pour promouvoir la diversité culturelle. Aussi, un spectacle de l’humoriste Lotfi Abdeli est en cours de planification.

mar 272014
 

L’association Santé sud recrute pour le compte du Réseau Amen Enfance Tunisie (RAET) Un Coordinateur.

Date limite de candidature: 31 Mars 2014

Lieu : Poste Basé à Tunis avec des fréquents déplacements dans les régions (zones d’implantation des pouponnières associatives). Conditions : Statut : salarié (CDD) 2 ans avec une période d’essai de 3 mois.

Rémunération : 850 TND Net/Mois. Renforcement et formation prévus en communication, recherche de fonds et plaidoyer.

Poste à pourvoir immédiatement. Plus d’informations:  http://jamaity.org/site/content/santé-sud-recrute-pour-le-compte-du-réseau-amen-enfance-tunisie-raet-un-coordinateur

mar 272014
 

Dans le cadre du projet « Tounes Tekhdem », l’association Mercy Corps Tunisie, recrute un stagiaire.

Date limite de dépôt des  candidatures: 31 Mars 2014.
L’objectif de la collaboration :
1. Appuyer le coordinateur technique inclusion financière dans les travaux de développement du module 4 afin de gagner du temps et être le plus efficace que possible.
2. Préparer le module 4 avant la fin du trimestre en cours.
Pour en savoir plus:
http://jamaity.org/site/content/stage-rémunéré-de-2-mois-chez-mercy-corps

mar 252014
 

Cette formation, organisée par le Lab’ESS aura lieu mercredi 2 Avril 2014 de 9h à 13h.
L’objectif de cette formation est de présenter et d’expliquer le cadre juridique qui régit les associations en Tunisie: la création d’une association, la rédaction des statuts, les droits et obligations des associations, la gestion administrative et financière d’une association, etc.
Cette formation ne sera pas surchargé d’informations, elle permettra aux participants d’acquérir les compétences juridiques nécessaires au processus de création et de gestion de leur association tout en étant conforme à la loi.
Les inscriptions à la formation sont ouvertes jusqu’au vendredi 28 mars 2014 en cliquant sur le lien suivant:
http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/116964/lang-fr

mar 242014
 

Cette association a pour objet de faire découvrir et développer le Kung Fu et la culture chinoise comme un art de vivre. Cette structure a la particularité d’être la première, et à ce jour la seule en Tunisie à travailler sur des techniques traditionnelles du kung-fu, du Shaoi-Lin et Tai-chi.
L’association compte 150 élèves et organise de nombreux évènements tels que des journées découvertes des arts martiaux chinois et propose également des cours destinés à toutes les catégories de personnes:
- La gymnastique pour les enfants (5-10ans, -13 ans …)
- Le Self-défense pour les adultes
- Le Tai-chi-chuan pour les personnes âgées
Ces différentes approches du sport visent à maintenir un rapport saint avec son corps et son esprit et garder vivantes les énergies internes du corps.

En plus de tout cela, l’association participe aussi à de nombreux tournois et exhibitions ; L’an dernier l’équipe de jeunes a ramené 33 médailles lors du tournoi de Djerba. Au-delà du sport, elle propose aussi des cours de langues et autres activités à ses adhérents.
Son activité principale n’est donc qu’un seul des moyens qu’elle visite pour rapprocher les humains entre eux et porter des valeurs de solidarité et de partage.

Si vous souhaitez vous investir dans l’Association de Kung Fu Gabes, contactez Khriji Riadh au 55550603 ou par mail à l’adresse Khriji.riadh@gmail.com. Vous pouvez également faire un tour sur la page facebook de l’association en cliquant sur le lien suivant: https://www.facebook.com/AssociationDeKungFuAGabes?fref=ts


mar 122014
 

L’Association perspectives sans frontières Kambout a été créée en le 26 mars 2013 avec l’objectif le développement de la région de Kambout, dans le gouvernorat de Tataouine.

L’Association perspectives sans frontières comporte près de 30 adhérents ainsi que 6 bénévoles.  Elle intervient principalement dans la ville de Kambout et dans le gouvernorat de Tataouine.

Présidée par Mekhelbi Ali, l’Association perspectives sans frontières a monté différents projets dont l’un en partenariat avec la Banque mondiale. Ce projet, mis en place depuis Octobre 2013 et jusqu’au 15 mars 2014, visait à l’aménagement et au nettoyage des espaces publics de la ville de Kambout.

Si vous souhaitez vous investir dans l’Association perspectives sans frontières contactez Mekhelbi Ali 24 440 perspectives_kambout@yahoo.fr

 

mar 112014
 

Lieu : Tunis

Poste : stagiaire administratif et financier

 Clôture des candidatures : 20 mars 2014

Entrée en fonction : 31 mars 2014

L’organisation

Kistas pour le développement de la démocratie et la défense des Droits humains est une organisation national à but non lucratif  crée le 30 avril 2013.

Elle a pour objectifs la diffusion de la culture de la citoyenneté et la démocratie dans les endroits les plus marginalisés de la Tunisie aussi elle s’occupe au renforcement des capacités et des compétences des jeunes pour créer des réseaux décentralisés capables de diffuser  la culture de la démocratie et la défense des droits de l’Homme.

Description des taches

1.         Gestion Administrative

Organiser les aspects logistiques et administratifs des activités (identification des besoins, invitations aux ateliers/réunions , prise de RDV, commande de matériels, réservation d’hôtel, paiement des factures..)

  • Participer, en collaboration avec les membres de l’organisation et le comité directeur, à la réalisation de différentes activités liées aux projets (planification, formation, travail de terrain)
  • Rédiger des rapports hebdomadaires et des rapports mensuels sur le fonctionnement des projets
  • contribuer  aux rapports mi-parcours et finaux des projets aux partenaires techniques et financiers  de l’organisation

 

 2.      Gestion Budgétaire

 A.       Gestion comptable 

 Tenir une comptabilité des dépenses  de l’organisation

  • Tient à jour les journaux de caisses
  • S’assurer de la validité et de l’adéquation des justificatifs des dépenses (contrats,  commandes, factures, bons de livraison, etc.) ;
  • Contrôler et valider les paiements fournisseurs.
  • Classe et archive les pièces justificatives des opérations financières et comptables.
  • Veille au respect des procédures comptables et l’éligibilité des dépenses  conformément à la loi des finances des associations Tunisienne
  • Assure le paiement de toute opération engagé par l’organisation (fournisseurs, hôtels, consultants …)

 

  1. B.      Gestion Financière

 Elabore, conjointement avec  le trésorier et les membres du comité directeur, la couverture budgétaire des projets et de fonctionnement de l’organisation.

  • S’assure du suivi de l’exécution des budgets
  • s’engage à prendre connaissance et à respecter les principes généraux de financement des PTF
  • . Organise avec le comité directeur des réunions mensuelles pour le suivi des contrats de financement et de leur bonne gestion budgétaire
  • Analyser les écarts entre les prévisionnels budgétaires et les dépenses engagées ;
  • Rédige les rapports financiers intermédiaires et finaux avec le respect des délais engagés pour les PTF

 

Profil recherché

 Titulaire d’un Bac + 3 en gestion, finances, gestion RH ou équivalent

  • Expérience dans le suivi administratif et logistique
  • Connaissance du fonctionnement d’une organisation à but non lucratif
  • Connaissance des principes comptables et de gestion.
  • Maîtrise de l’outil informatique, notamment les logiciels usuels (Word, Excel, Outlook,
  • Power point etc.)
  • Bonne maîtrise du français et de l’arabe (écrit et oral) et connaissance pratique de l’anglais
  • Capacités rédactionnelles développé
  • Une capacité de travailler en équipe, avoir un esprit d’initiative
  • Disponible pour faire des déplacements à l’intérieur du pays

Conditions

 SIVP de 12 mois avec possibilité de prolongement

Pour postuler

Les candidat(e) s intéressé (e) s doivent envoyer une lettre de motivation au nom du président de Kistas et leur CV détaillé faisant ressortir les expériences professionnelles ou personnelles par e- mail à  contact.kistas@gmail.com

 

mar 102014
 

KISTAS pour le développement de la démocratie et la défense des droits humains recherche 

 

Un assistant (/e) administratif et financier

 

Lieu : Tunis

Poste : Assistant administratif et financier

 Clôture des candidatures : 15 mars 2014

Entrée en fonction : 25 mars 2014

 

L’organisation

 

Kistas pour le développement de la démocratie et la défense des droits Humains est une organisation national à but non lucratif  crée le 30 avril 2013.

Elle a pour objectifs le renforcement des capacités et des compétences des jeunes pour créer des réseaux décentralisés capables de diffuser  la culture de la démocratie et la défense des droits de l’Homme.

 

Description des taches

 

  1. 1.         Gestion Administrative

 

  • Organiser les aspects logistiques et administratifs des activités (identification des besoins, invitations aux formations, prise de RDV, commande de matériels, réservation d’hôtel, paiement des factures..)
  • Participer, en collaboration avec les membres de l’organisation et le comité directeur, à la réalisation des différents activités liées aux projets (planification, l’accompagnement des associations par rapport à leurs activités)
  • Rédiger des rapports hebdomadaires et mensuels sur le fonctionnement des projets au comité directeur
  • contribuer  aux rapports mi-parcours et finaux des projets aux partenaires techniques et financiers

 

 

  1. 2.      Gestion Budgétaire

 

  1. A.       Gestion comptable 

 

  • Tenir une comptabilité des dépenses  de l’organisation
  • Tient à jour les journaux de caisses
  • S’assurer de la validité et de l’adéquation des justificatifs des dépenses (contrats,  commandes, factures, bons de livraison, etc.) ;
  • Contrôler et valider les paiements fournisseurs.
  • Classe et archive les pièces justificatives des opérations financières et comptables.
  • Veille au respect des procédures comptables et l’éligibilité des dépenses  conformément à la loi des finances des associations Tunisienne
  • Assure le paiement de toute opération engagé par l’organisation (fournisseurs, hôtels, consultants …)

 

  1. B.      Gestion Financière

 

  • Elabore, conjointement avec  le trésorier et les membres du comité directeur, la couverture budgétaire des projets et de fonctionnement de l’organisation.
  • S’assure du suivi de l’exécution des budgets
  • s’engage à prendre connaissance et à respecter les principes généraux de financement des PTF
  • . Organise avec le comité directeur des réunions mensuelles pour le suivi des contrats de financement et de leur bonne gestion budgétaire
  • Analyser les écarts entre les prévisionnels budgétaires et les dépenses engagées ;
  • Rédige les rapports financiers intermédiaires et finaux avec le respect des délais engagés pour les PTF

 

 

Profil recherché

 

  • Titulaire d’un Bac + 3 en gestion, finances, gestion RH ou équivalent
  • Expérience dans le suivi administratif et logistique
  • Connaissance du fonctionnement d’une organisation à but non lucratif
  • Connaissance des principes comptables et de gestion.
  • Maîtrise de l’outil informatique, notamment les logiciels usuels (Word, Excel, Outlook,
  • Power point etc.)
  • Bonne maîtrise du français et de l’arabe (écrit et oral) et connaissance pratique de l’anglais
  • Capacités rédactionnelles développé
  • Une capacité de travailler en équipe, avoir un esprit d’initiative
  • Disponible pour faire des déplacements à l’intérieur du pays

 

Conditions

 

  • SIVP /CDD de 8 mois avec une période d’essai de 2 mois
  • 25 jours de congé payé par an

 

Pour postuler

Les candidat(e) s intéressé (e) s doivent envoyer une lettre de motivation au nom du président de Kistas et leur CV détaillé faisant ressortir les expériences professionnelles ou personnelles par e- mail à  contact.kistas@gmail.com

 

mar 032014
 
Financé par la Région Ile-de-France, ce projet initié en septembre 2013 va venir appuyer le développement des activités du Bureau Associations Conseil (BAC) en Tunisie en faveur de la société civile et favoriser les échanges entre les associations tunisiennes et françaises.
Dans cette optique, un partenariat entre l’association française ARCAT (membre du Groupe SOS) qui lutte contre le VIH/sida et les pathologies associées et l’association ATL MST SIDAbasée à Sfax est en cours de concrétisation.
Chaque association viendra ainsi enrichir l’autre de sa vision et de son expérience, et trouver des solutions à leurs problématiques qui se rejoignent de chaque côté de la Méditerranée, à travers des échanges autour des enjeux du VIH, des échanges de publications et une comparaison des enjeux dans le cadre réglementaire spécifique à chaque pays.

Concrètement, la collaboration entre ARCAT et ATL MST SIDA va s’articuler autour de trois axes :
Sensibilisation, prévention du VIH et promotion de la santé sexuelle : les cibles des deux associations se disent souvent déjà au courant des moyens de prévention et ne se sentent pas ou plus concernées par les campagnes de sensibilisation. L’idée est donc de mener conjointement une réflexion à la fois sur la forme (quels moyens et supports de communication ?) et sur le fond (renouvellement du message de manière à toucher de nouveau les jeunes). Dans cette optique, une visite au Kiosque Infos Sida, qui mène des actions de promotion de la santé sexuelle auprès des jeunes et de publics prioritaires au cœur de Paris, est prévue.

 

Travail sexuel : la pénalisation du travail sexuel a des conséquences sur l’accès aux droits, à la prévention, aux soins et in fine à la prise en charge. Les deux associations partagent le souci d’offrir aux personnes qui se prostituent un accueil et un service professionnalisés. Pour améliorer l’accès aux droits, ARCAT participe à des actions de plaidoyer auprès des autorités dans le cadre de mobilisations inter-associatives en France. Une rencontre est donc envisagée entre ATL MST SIDA et des associations partenaires d’ARCAT spécialistes de cette question en vue d’accompagner l’élaboration d’un argumentaire de plaidoyer pertinent en Tunisie.

 

- Lutte contre la stigmatisation et la discrimination des PVVIH : En Tunisie, les actions de communication restent nécessaires pour permettre le dépistage des personnes vivant avec le VIH. Comme en France, les discriminations ressenties par les personnes touchées commencent en milieu de soin . La lutte contre la stigmatisation des PVVIH commence donc par la sensibilisation des professionnels de santé. Les deux associations ont opté pour l’organisation d’une formation à destination des membres d’ATL MST SIDA et d’autres professionnels médicaux et paramédicaux en vue d’actualiser leurs connaissances et de fournir des messages permettant de lutter contre les discriminations.

 

mar 032014
 

L’équipe du Lab’ESS était présente à Sbeitla le 1er et le 2 mars 2014 pour une formation de cycle de projets. Cinq associations et 15 personnes ont pu participé à cette formation en montage de projets et recherche de financements. Le Lab’ESS remercie chaleureusement les participants pour leur motivation et engagement dans leurs différents projets !

Les associations qui ont participé à la formation sont les suivantes :

Association AZER pour le développemlent durable

Association de développement de Hassi El Frid + INARA

Association de promotion des personnes handicapées de Haidra

Association Haidra Verte

Association Nissaa Assilat


fév 282014
 

 

CONTEXTE:

Le projet Les jeunes citoyens – acteurs du processus de transformation en Tunisie mené par l’Association Femme et Citoyenneté (Kef – Tunisie) en partenariat avec PDCS (Slovaquie) contribue à la promotion de la citoyenneté active en mettant l’accent sur le rôle actif des jeunes leaders potentiels et des jeunes universitaires dans le processus de transformation de la société tunisienne, et sur la co-création du dialogue social.

 Le but du projet est le renforcement de la capacité des jeunes tunisiens dans la région du Kef, Jendouba, Béja et Siliana actifs dans la vie civique et politique à travers:

             1. Le renforcement des capacités des jeunes leaders potentiels parmi la jeunesse tunisienne en résolution non-violente des conflits, en  leadership et en citoyenneté active

            2. La sensibilisation de la jeunesse tunisienne de la région du Kef, Jendouba, Béja et Siliana à la nécessité de l’utilisation du dialogue social dans le processus de transformation de la société.

3.  Le renforcement de la capacité des organisations non-gouvernementales dans la région du Kef dans le domaine du dialogue social et de la citoyenneté active.

 Dans le cadre de ce projet, l’AFC et son partenaire PDCS sont à la recherche de deux consultant(e)s pour les deux missions suivantes :

A)     un/une consultant/e pour les jeunes leaders en Tunisie

 PROFIL :

- expérience avérée dans les consultations pour la société civile ou les partis  politiques, surtout dans le domaine du leadership, planification stratégique, techniques de communication (au moins 3 – 5 ans)

- avoir les compétences en gestion et facilitation de groupes

- connaissance de la problématique actuelle de la société civile et de la vie politique en Tunisie

- capable de travailler en collaboration  avec des consultants étrangers (slovaques)

- connaissance active du français et de l’anglais (avantage)

 OBJECTIF DE LA MISSION :

 Encadrement et suivi des 20 participants dans la préparation de leur propre plan du citoyen actif dans leur domaine (la participation à la transformation politique ou la transformation de la société civile) en collaboration avec les formateurs et les consultants.

 APPROCHE :

Le/la consultant (e) aura recours à une approche participative. Il ou elle aura recours à une méthodologie interactive et inductive qui implique un maximum de participation, transformant  les participants en sujets actifs. Les dynamiques interpersonnelles seront suivies avec la plus grande attention possible afin que le groupe lui-même devienne source d’auto apprentissage et d’échange.

 PUBLIC CIBLE :

20 jeunes militants actifs au sein de la société civile et des partis politiques issus des gouvernorats du Kef, Béja, Jendouba et Siliana.

 RESULTAT ATTENDU :

Au terme de la mission, les jeunes participants seront capables de :

- préparer et réaliser le plan d’action en utilisant les connaissances théoritiques obtenues par la formation dans leur domaine d’engagement soit à la transformation politique soit à la transformation de la société civile.

DUREE ET LIEU DE LA MISSION : mars – août 2014, Tunisie

 DESCRIPTION DES TACHES A MENER ET DUREE :

-          supervision des participants suite à la formation en collaboration avec les consultants ou les formateurs slovaques sur place et via les mails ou les skypeconferences

-          11 jours ou 88 heures de travail d’accompagnement et de consultation dans le délai de 5 mois, notamment à partir de la 2e moitié de mois de mars jusqu’à la 1e moitié de mois d’août 2014

-          disponibilité au moins deux jours au cours de la 1e séance de formation pour les jeunes leaders (26 – 29 mars 2014) et aussi deux jours au cours de la 2e séance (19 – 21 juin 2014) pour la consultation avec les autres consultants et les jeunes leaders sur place en Tunisie (lieu de consultation sur place à préciser)

-          élaboration d’un rapport de travail avec les feuilles de temps qui va contenir les informations sur le programme et le déroulement des consultations (au mois d’avril et d’août)

 

OFFRE :

-          honoraires  de consultation – 150 EUR/jour

-          perdiem de 50 EUR/jour dans le cas de consultation sur place (4 jours)

 

B)     un/une consultant/e pour la plateforme des ONGs en Tunisie

Une plateforme informelle comprenant 8 associations basées au Kef travaille en commun depuis plus d’un an dans l’élaboration d’un projet commun autour de la citoyenneté active  dont la rédaction est presque achevée. Cette plateforme doit être renforcée en matière de planification stratégique et outillée dans son organisation.

PROFIL :

- expérience avérée avec les consultations pour la société civile, surtout dans le domaine de planning stratégique, préparation des axes thématiques et mission pour la plateforme des ONGs (au moins 3 – 5 ans)

- avoir les compétences en gestion et facilitation de groups de gens

- connaissance de la problématique de la société civile en Tunisie (défis de la société civile, situation juridique et financière, …)

- capable de travailler en collaboration  avec des consultants étrangers (slovaques)

- connaissance active du français et de l’anglais (d’avantage)

 OBJECTIF DE LA MISSION :

Encadrement et suivi des 16 membres des ONGs tunisiennes qui collaborent ensemble dans une plateforme, dans la préparation de plan des activités de plateforme et son développement en collaboration avec les consultants slovaques.

 APPROCHE :

Le/la consultant (e) aura recours à une approche participative. Il ou elle aura recours à une méthodologie interactive et inductive qui implique un maximum de participation, transformant  les membres de plateforme en sujets actifs. Les dynamiques interpersonnelles seront suivies avec la plus grande attention possible afin que le groupe lui-même devienne source d’auto apprentissage et d’échange.

 PUBLIC CIBLE :

16 membres d’une plateforme des ONGs tunisiennes issus des gouvernorats du Kef .

 RESULTATS ATTENDUS :

Au terme de la mission, les membres de plateforme seront capables de :

- préparer et réaliser le plan des activités de plateforme

- formuler la vision et la mission de prochain développement de plateforme

 DUREE ET LIEU DE LA MISSION : mars – décembre 2014, Tunisie

DESCRIPTION DES TACHES A MENER ET DUREE :

-          supervision des membres de plateforme des ONGs tunisiennes en collaboration avec les consultants slovaques sur place et par les mails ou les skypeconferences

-          10 jours ou 80 heures de travail d’accompagnement et de consultation dans le délai de 9 mois, notamment à partir de la 2e moitié du mois de mars jusqu’à la 1e moitié du mois de décembre 2014

-          disponibilité au cours de la 1e réunion de la plateforme le 28 et le 29 mars et après l’accord encore 3 – 4 jours pour la consultation avec les membres de plateforme et les autres consultants sur place en Tunisie (lieu de consultation sur place à préciser)

-          élaboration de rapport de travail avec les feuilles de temps qui va contenir les informations sur le programme et le déroulement de consultations (au mois d’avril, d’octobre et de janvier)

 OFFRE :

-          honoraires  de consultation – 150 EUR/jour

-          perdiem de 50 EUR/jour dans le cas de consultation sur place (5 – 6 jours)

 

Merci d’envoyer un CV détaillé y compris aussi les expériences demandées aux adresses suivantes : afclekef@yahoo.fr et katarina@pdcs.sk avant le 10 mars 2014.

 

fév 262014
 

 

L’Association des femmes pour le développement et la culture à Mateur a été créée en le 14 juin 2012 avec l’objectif de développer la place de la femme dans la société.

Les objectifs de l’Association des femmes pour le développement et la culture à Mateur :

  • Protection des droits de la Femme (lutte contre la violence)
  • Développement de la place de la femme dans la société
  • Améliorer le niveau de la femme au niveau social, culturel et humain
  • Valorisation du rôle de la femme à l’intérieur de sa famille

 

L’Association des femmes pour le développement et la culture à Mateur est composée de 9 adhérents et intervient principalement dans le Gouvernorat de Bizerte, et, plus précisément à Mateur.

Si vous souhaitez vous investir dans l’Association des femmes pour le développement et la culture à Mateur : contactez Baghouli  Hamida 24465221/ bejaouimediha@yahoo.fr

 

 

 

fév 242014
 

Chargé de renforcement des capacités ( Projet LEAD)

 

Date de démarrage : Mars 2014

Durée du Contrat   : CDD de 10 mois avec une période d’essai.

 

Bref description du poste :

 

Sous la responsabilité du Chef du Projet Tunisie, le Chargé du Renforcement des capacités assure la réalisation des activités en lien avec le renforcement des capacités des futurs leaders et des groupes de personnes handicapées émergents à travers les actions de formation et d’accompagnement prévues dans le cadre du projet LEAD « Leadership and Empowerment for action on Disability» en assurant:

 

Responsabilités :

 

1-      Appui au renforcement des capacités des futurs leaders, groupes et associations de personnes handicapées

-> Appui à la structuration interne et organisationnelle de groupes ou associations,

-> Mise en place de modules de formation spécifiques sur la base d’une identification préalable des besoins

-> Appui à la mise en œuvre et au suivi de la planification stratégique

->  Accompagnement à l’élaboration des missions de visite et d’échange inter régional

 

2-      Appui à l’élaboration, mise en œuvre, suivi et évaluation des actions de sensibilisation et de formation du projet

->  Appui à l’identification des bénéficiaires des actions de sensibilisation et de formation (leaders émergents, potentiels électeurs, population générale, journalistes, responsables de partis politiques…)

-> Analyse des besoins en sensibilisation et formation des publics cibles (leaders émergents, potentiels électeurs, population générale, journalistes, responsables de partis politiques…)

-> Cadrage technique et pédagogique des actions de formation mises en œuvre de façon à définir précisément les objectifs, contenus, pédagogie / techniques d’animation et ressources nécessaires.

-> Participation à l’élaboration des modules/contenus des formations

-> Pilotage du processus d’identification des ressources externes à mobiliser pour mettre en œuvre les formations (le cas échéant)

-> Mise en œuvre des processus et outils de suivi et d’évaluation des séances de sensibilisation et de formation (questionnaires pré/post-formation, suivi des bénéficiaires…)

-> Suivi des indicateurs liés spécifiquement aux activités de sensibilisation/formation et préparation des éléments à intégrer dans le reporting bailleur

 

3 – Appui à l’alimentation d’une plateforme de formation par internet et son utilisation par les associations 

-> Travail en collaboration avec le Chargé de Formation et Gestion des connaissances Regional

-> Appui/suivi de la mise en ligne des modules de formation

-> Intervention auprès des personnes handicapées  pour expliquer/faciliter l’accès et l’utilisation des modules de formation offerts par la plateforme

 

4- Participation au développement de l’ensemble des activités du projet :

-> Conception de solutions

-> Planification des actions

-> Evaluation du projet

Le Chargé de Renforcement des Capacités contribue à la bonne image de l’association à l’interne et à l’externe.

 

Profil Attendu :

-          Maitrise/ master en sciences de l’Education/pédagogie, sciences sociales/sciences humaines/sciences juridiques

-    Expérience significative dans la formation, formation de formateurs,

-     Expérience dans le renforcement de capacités

-          Experience dans le management associatif

-          Formation ou compétence en gestion de projet

-          Une bonne capacité d’animation, de communication

-          Capacité d’écoute et de travail en équipe

-          Sens de l’organisation et de l’initiative

-          Capacités rédactionnelles

-          Maîtrise des outils bureautique (Word, Excel, Outlook, internet…)

-          Maîtrise des langues : Arabe, Français (écrit et parlé), Anglais (souhaité)

-          Titulaire du permis de conduire très souhaité

 

Les connaissances suivantes seraient des atouts :

-          Connaissance sur le Handicap

-          Connaissance sur les droits de l’Homme

-          Connaissance sur l’approche partenariale

-          Connaissances dans les outils / méthodes  pédagogiques

-          Connaissance des NTIC

 

Handicap International ne procède à aucune discrimination à l’embauche et encourage vivement les personnes en situation de handicap à postuler.

 

Composition du dossier de candidature ; Lettre de motivation  et  CV

 

Les dossiers seront adressés par email jerecrute.hitunisie@tunet.tn    Prière indiquer le titre du poste

Le dernier délai d’acceptation des dossiers est le 07/03/2014

fév 242014
 

 

Un adjoint chef de projet (Projet Education Inclusive)

 

Bref description du poste : 

Date de démarrage : Mars 2014

Durée du Contrat   : CDD de 4 mois

 

Sous la responsabilité du chef de projet, l’adjoint contribue à l’atteinte des résultats prévus du projet « Education inclusive» en assurant:-            la mise en œuvre, le suivi et l’animation d’un ensemble d’actions.

-          Appui logistique, administratif et opérationnelle pour le projet

 

Il participe aussi au développement de l’ensemble des activités du projet :

-          conception de solutions

-          planification des actions

 

Il contribue à la bonne image de l’association et du projet à l’interne et à l’externe.

 

Profil Attendu :

 

-          Diplôme universitaire en sciences humaines et/ou sociales.

-          Une bonne connaissance en matière d’éducation

-          Une bonne capacité d’animation, de communication

-          Capacité d’écoute et de travail en équipe

-          Sens de l’organisation et de l’initiative

-          Capacités rédactionnelles et relationnelles

-          Maîtrise des outils bureautique (Word, Excel, Outlook, internet…)

-          Maîtrise des langues : Arabe, Français (écrit et parlé)

 

Les connaissances suivantes seraient des atouts :

-          Une expérience dans les projets de développement et de l’éducation

-          Connaissance sur le Handicap

-          Connaissance sur la gestion de projets

-          Connaissance sur l’approche partenariale

-          Connaissance sur les diagnostiques et les statistiques

 

Composition du dossier de candidature ; Lettre de motivation  et  CV

 

Les dossiers seront adressés par email jerecrute.hitunisie@tunet.tn    Prière indiquer le titre du poste

Le dernier délai d’acceptation des dossiers est le 07/03/2014

fév 242014
 

Lieu de travail             : Poste affectation (Tunis), déplacement sur l’ensemble de territoire

Handicap International (HI) est une organisation non gouvernementale, non confessionnelle, apolitique et à but non lucratif. Le programme Handicap International Maghreb a pour objectifs principaux l’amélioration structurelle des conditions de vie, l’insertion et  la pleine participation sociale des personnes en situation de handicap.

Pour ces projets HI recrute :   Un chef de projet (Projet Education Inclusive)

 

Bref description du poste :

 

Date de démarrage : Mars 2014

Durée du Contrat   : CDD de 12 mois renouvelable avec une période d’essai.

 

Sous la responsabilité du chef de mission, le chef de projet et pour le besoin d’un projet d’éducation inclusive visant l’amélioration de l’accès aux écoles à travers la coordination des acteurs locaux et l’émergence de pratiques inclusives dans des écoles de 3 gouvernorats :Siliana, Bizerte et Kibili;

 

-          A la responsabilité opérationnelle et budgétaire du projet dans le respect des procédures internes de Handicap International (HI) et des procédures du bailleur de fonds principal.

-          Planifie et effectue le suivi des activités, développe des stratégies d’action en fonction des évaluations du projet, assure le suivi d’ensemble et la récolte des données relatives au projet ;

-          Assure la sensibilisation et la mise en œuvre des formations des acteurs sur l’éducation inclusive

-          Assure le management des ressources humaines nécessaires.

-          Assure l’animation d’une dynamique autour du projet avec les partenaires, les acteurs locaux et les professionnels.

-          Communique et coordonne avec l’équipe pays et programme de Handicap International

-          Assure la capitalisation, l’évaluation du projet.

 

Le chef de projet joue un rôle central  dans la mise en œuvre du projet. C’est l’animateur principal de son contenu et de la dynamique qui se crée autour. Au vu de ce dernier enjeu très important pour sa réussite s’agissant d’assurer une forte implication des parents d’élèves handicapées de représentants des personnes handicapées acteurs  locaux et des professionnels sur la question de l’éducation inclusive, une place importante sera donnée au jeu des acteurs et  la compréhension des dynamiques locales.

 

D’un autre côté une communication pertinente avec l’équipe de Handicap International  ainsi qu’avec le référent technique sera très importante pour trouver des solutions adaptée à chaque étape du projet, et pour créer des synergies.

Il contribue à la bonne image de l’association et du projet à l’interne et à l’externe.

 

Profil attendu :

Qualifications :

-          Titulaire d’un diplôme d’enseignement supérieur (Bac+4 au minimum)

-          Connaissance des concepts, contextes, cadres et politique sur le handicap en Tunisie

-          Compétence avérée en matière d’éducation en général et des problématiques pédagogiques

-          Compétence en matière d’éducation inclusive

-          Les expériences du travail avec des personnes en situation de handicap est un atout.

Expérience :

-          Expérience  en gestion de projet de développement ou autre

-          Expérience en animation de réunion,

-          Une expérience en animation de formation.

Compétences :.

 

-          Bonne connaissance de word, excel outlook et powerpoint

-          Bonne maitrise de l’arabe et du français

Qualités :.

-          Une bonne aisance dans les rapports de collaboration et de la diplomatie

-          De bonnes qualités d’organisation

-          Une aisance dans le travail en équipe

-          Un regard pertinent sur le handicap, le développement et l’éducation

 

 

Handicap International ne procède à aucune discrimination à l’embauche et encourage vivement les personnes en situation de handicap à postuler.

 

Composition du dossier de candidature ; Lettre de motivation  et  CV

 

Les dossiers seront adressés par email jerecrute.hitunisie@tunet.tn    Prière indiquer le titre du poste

Le dernier délai d’acceptation des dossiers est le 07/03/2014

 

fév 242014
 

Près de 130 personnes étaient présentes le Vendredi 14 février dernier, pour assister à la journée de séminaire organisée par le Lab’ESS- laboratoire de l’économie sociale et solidaire. La journée s’est organisée en deux temps : un matinée consacrée à une plénière avec trois intervenants :

> Maher Kallel, Chercheur universitaire

> Mohamed Jouli, Sociologue et directeur de l’Observatoire de la Jeunesse

> Bertrand Effantin, Mercy Corps

Dans un second temps des ateliers se sont déroulés. Au programme : engagement citoyen, employabilité et comportements à risque. Ces ateliers se sont déroulés de manière participative. A la fin de la journée, des participants ont présenté les différents conclusions/axes de réflexions sur chacun des ateliers.

Le Lab’ESS remercie vivement ses intervenants et modérateurs, ainsi que tous les participants de ce séminaire. Nous vous donnons rendez-vous en mars pour le prochain séminaire Lab’ESS qui portera sur la thématique de l’économie sociale et solidaire.

 

 

fév 202014
 

L’association tunisienne de l’expression artistique numérique (TAABIR) a été créée en 2011 avec comme objectif final le développement des activités artistiques et numériques et leur rayonnement.

L’association « Taabir » œuvre pour le développement des Arts et Cultures Numériques et ce à travers le développement des programmes de formations, d’accompagnement et de production des projets.

Se situant entre l’expression artistique pure et les usages sociétaux de la technologie numérique visant le changement, Taabir travaille sur l’ouverture des espaces de réflexion partagée et d’action, par un background artistique, dans le champ social, culturel et éducatif.

L’association tunisienne de l’expression artistique numérique est présidée par Monsieur Riadh Jebbari. L’association est composée de 7 membres actifs.

L’objectif principal de l’association est de travailler dans les domaines de l’artistique et le numérique afin de créée une autre culture numérique. L’association vise notamment à développer les productions des jeunes ainsi que leur expression artistique.

En 2012, l’association tunisienne de l’expression artistique numérique a participé à l’académie numérique de Tunis, qui s’est déroulée pendant deux semaines, afin de former les enfants au monde du numérique.

En 2013, l’association tunisienne de l’expression artistique numérique a travaillé sur le projet témoin oculaire pour la justice transitionnelle avec le PNUD.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, contactez Riadh Jebbari par mail à mail.taabir@gmail.com

 

 

 

fév 122014
 

L’association Forum du savoir est composée de 15 membres actifs et de 2 salariés. Elle a été créée en juillet 2011, par son président actuel Monsieur Saleh Nouvir.

L’association Forum du savoir a pour mission première le partage et la diffusion de la Culture, après la Révolution. L’équipe de l’association Forum du savoir souhaite provoquer un « changement de mentalité vis-à-vis du secteur culturel » et ce, plus particulièrement dans les quartiers populaires. L’association Forum du savoir intervient à Sousse et dans la région.

Pour l’été prochain, l’association Forum du Savoir organisera un projet à destination des jeunes de Sousse sur la thématique du cinéma. L’objectif de ce projet : organiser des formations en montage vidéo, culture de l’image ou encore en ingénierie sonore.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, vous pouvez contacter l’association par téléphone : 522 94 931

 

fév 072014
 

 

 

Le Lab’ESS- Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire organise le

Vendredi 14 février 2014, de 9h00 à 18h00

une journée de séminaire portant sur la thématique suivante :

« Jeunesses tunisiennes : espoirs et défis »

Au cœur des problématiques sociales actuelles et d’une société civile en pleine mutation, les jeunes tunisiens, s’engagent, s’investissent et se lancent des défis, tant au titre de citoyens, que d’étudiants ou encore d’entrepreneurs.  La plénière portera sur la thématique générale des jeunes, de leurs espoirs et de leur défis. Trois ateliers seront proposés l’après-midi sur des thématiques clefs et au centre des préoccupations des jeunes tunisiens et tunisiennes :

> L’Employabilité

> L’Engagement

> Les comportements à risque

La conférence aura lieu au sein de l’Hôtel Golden Tulip El Mechtel, 3 avenue Ouled Hafouz, à Tunis.

Pour vous inscrire, merci de remplir le formulaire suivant : http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/876254?lang=fr

PROGRAMME DU SEMINAIRE

Horaire

Description

Intervenants

09:00 – 09:30 Inscription des participants  

Séance plénière : présentation des interventions

09:30 – 09:40 Jeunes et employabilité : état des lieux

Présentation des résultats d’une recherche effectuée sur l’employabilité des jeunes en Tunisie

Mr. Maher KALLEL

Chercheur Universitaire

09:40 – 10:00 Jeunes et participation dans la sphère publique

-  Présentation de la contribution de l’Observatoire de la Jeunesse pour promouvoir l’engagement des jeunes  dans la société (10mn)

-  Présentation de l’expérience de Mercy Corps sur l’engagement des jeunes dans le Sud tunisien (10mn)

Mr. Mohamed JOULI 

Sociologue et directeur de l’Observatoire de la Jeunesse

Mr. Bertrand EFFANTIN Mercy corps

10:00 – 10:10

Jeunes et comportement à risques

Présentation de l’étude menée sur les comportements à risques des jeunes en Tunisie

Mr. Maher TRIMECH Chercheur Universitaire

10:10 – 11:00

Séance Débat : échange avec le public

 

11:00 – 11:20

PAUSE CAFE

 

Ateliers de travail sur les trois thématiques présentées

11:20 – 11:30

Présentation des ateliers thématiques et répartition des groupes de travail

Modérateur

11:30 – 13:00

Atelier 1: Employabilité des jeunes

-  Echanges d’expériences et discussions (1h) : présentation d’initiatives et de projets mis en place par la société civile.

Intervenants : Mercy Corps, T.A.A.M.S, Education For Employement Fondation,  Union des Diplômés Chômeurs (UDC)

-  Réflexion (30mn) : freins et moteurs à l’employabilité, rôle de la société civile, rôle des autorités et rôle des jeunes

Modérateur 

Mr. Houcine ABAB

Consultant en employabilité

Atelier 2 : Engagement des jeunes dans la société

-  Echanges d’expériences et discussions (1h): présentation d’initiatives et de projets mis en place par la société civile.

Intervenants : SAWTY, Movement Youth Can, Mercy Corps, jeunesse sans frontiers

-  Réflexion (30 mn) : freins et moteurs de l’engagement des jeunes, rôle de la société civile, rôle des autorités…

Modérateur

Moez Ali

Association UTIL

Atelier 3 : Jeunes et comportements à risques

-  Echanges d’expériences et discussions (1h): présentation d’initiatives et de projets mis en place par la société civile.

Intervenants : Search For Common Ground, Association Tunisienne de sauvetage des tunisiens bloqués à l’étranger, Association Tunisienne de Prévention de la Toxicomanie (ATUPRET), ATL/MST SIDA Sfax

-  Réflexion (30 mn) : tendances et situation actuelle, rôle de la société civile et des autorités

Modérateur

 M. Mejdi Ouerfelli

Journaliste

 

13:00 – 14:15

PAUSE DEJEUNER  

Reprise des ateliers thématiques

14:15 – 15:45

Travail des ateliers pour la formulation de recommandations et de proposition d’action

-  Formulation de recommandations pour l’amélioration du rôle de la société civile et des pouvoirs publics

-  Proposition d’actions concrètes pour chaque thématique pour l’amélioration de l’environnement des jeunes et de leur rôle dans la recherche de solution aux différentes problématiques identifiées

15:45 – 16:05

PAUSE CAFE  

Séance plénière 

16:30 – 17:00

Restitution des travaux de chaque atelier (10mn par atelier)

Rapporteurs des ateliers

17:00 – 17:30

Débat et clôture  
fév 042014
 

« Société civile française et tunisienne : échange de savoir-faire et renforcement mutuel » : ce projet financé par la Région Ile-de-France va venir appuyer le développement des activités du BAC en faveur de la société civile et favoriser les échanges entre les associations tunisiennes et françaises.

Lancement de » Naître en Rose » : Grâce à l’appui de l’Institut Français de Tunisie et la mobilisation de l’Association des Sages-Femmes du Sud, le projet Naître en Rose va permettre aux femmes de la région du Sud tunisien de bénéficier d’un nouveau service de préparation à l’accouchement au sein de l’Hôpital Hédi Chaker à Sfax.

 

Pour plus d’informations, consulter de le site de Développement sans frontières : http://www.developpementsansfrontieres.org/fr/dsf/portail/Pages/Projets/Pays/Tunisie.aspx

fév 042014
 

-Le Crédit Coopératif, dont l’objectif est de promouvoir, faire connaître et reconnaitre  l’économie sociale et solidaire, accompagne le Lab’ESS durant ses deux premières années de développement.

-Région Pays de la Loire, historiquement liée aux acteurs de Gafsa où elle dispose déjà d’un programme d’accompagnement à  la transition démocratique, la Région va financer en 2014 l’organisation de formations dispensées par le BAC en faveur de 8 associations peu expérimentées établies à Gafsa, de manière à renforcer leurs  capacités organisationnelles et de gestion.

-Ville de Marseille. DSF Tunisie va participer au projet de coopération décentralisée entre les villes de Marseille et de Tunis dont l’objectif est d’associer les citoyens au processus de décision, de gestion et d’élaboration d’un plan de développement local

fév 042014
 

 Fiche de poste chargé de projet Maison du droit et des migrations

Date parution : 03/02/2014
Délai de validité : 27/02/2014
La Maison du droit et des migrations est un projet porté par trois associations partenaires : l’association France terre d’asile et sa section Tunisie, l’association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie – AESAT, le Conseil tunisien pour les réfugiés et les migrants –CTRM.
Le projet bénéficie du soutien financier de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) s’est porté partenaire associé de l’initiative.

La Maison du droit et des migrations vise la mise à l’agenda pacifique des questions de migratio et d’asile en Tunisie. Il s’agit dans ce cadre de contribuer au développement des capacités d’intervention opérationnelle et de plaidoyer de la société civile tunisienne dans le domaine de la défense des droits des migrants, des réfugiés et enfants non accompagnés ainsi que de participer à l’émergence d’un débat public démocratique, éclairé et apaisé sur les questions migratoires en Tunisie.

Les activités du projet :
- Un cycle de formations pour les associations
- Des séminaires pour les journalistes
- Un site Internet d’information sur les migrations et l’asile en Tunisie
- Des débats publics touchant aux migrations, à l’asile, et tous sujets d’intégration locale
Le Conseil tunisien pour les réfugiés et les migrants et son partenaire la Maison du droit et des migrations recherchent :
Chargé de projet droit et migrations Tunisie
Profil : juriste titulaire d’un diplôme de 3ème cycle
OU titulaire d’un diplôme de 3ème cycle en sciences humaines
Contrat à durée déterminée de 07 mois renouvelables comprenant période d’essai de 3 mois

Lieu de travail : Tunis
Date de prise de fonction : au plus tôt
Rémunération nette : 1000 dinars / mois
Fiche de poste – projet Maison du droit et des migrations

Objectifs du poste :
Tâches et responsabilités principales :
1. Animation et coordination du travail avec les associations et les journalistes
2. Proposition d’activités de soutien associatives – identification de projets de soutien
3. Coordination de l’équipe locale et appui à la bonne tenue du calendrier du projet
4. Constitution d’une information sur les conditions de séjour des étrangers en Tunisie par le biais des
différents outils du projet
5. Assistance à la coordinatrice de projet dans diverses tâches pertinentes du projet Maison du droit et des
migrations en fonction des besoins
Le chargé de projet sera placé sous la responsabilité de la coordinatrice de projet de la Maison du droit et des
migrations.
Attendus à l’égard du candidat :
- Titulaire d’un diplôme de troisième cycle en sciences sociales, politiques, juridiques ou humaines, avec une
bonne compréhension des enjeux politiques et juridiques liés aux migrations internationales ;
- Excellente maîtrise écrite et orale de l’arabe et du français ;
- Excellentes capacités de rédaction en arabe et en français ;
- Connaissance de l’anglais souhaitée ;
- Esprit de synthèse ;
- Expérience associative souhaitée ;
- Bonne autonomie dans le travail et qualités organisationnelles ;
- Bonne compréhension des problématiques migratoires et enjeux d’asile et sensibilité aux droits de l’homme
des migrants en général ;
- Qualités relationnelles et capacités à travailler au sein d’une équipe multiculturelle ;
- Sens de la communication et de la diplomatie ;
- Curiosité intellectuelle et envie d’apprendre ;
Une expérience dans la vie associative ou l’implication dans des actions de bénévolat serait un plus.

Procédure de dépôt de la demande d’emploi :
Le/la candidat(e) doit adresser sa demande (lettre de motivation et curriculum vitae) en français, en rappelant
l’intitulé du poste en objet, à l’adresse jlenglois@france-terre-asile.org à l’attention de Mme Juliette Lenglois au plus
tard le 27 février 2014.
Seuls les candidats retenus seront contactés pour entretien et tests de recrutement.

jan 312014
 

Programme Conférence

« JEUNESSES TUNISIENNES : ESPOIRS ET DEFIS »

Samedi 08 février 2014

Hôtel Novotel Tunis

 

Horaire

Description

Intervenants

09:00 – 09:30 Inscription des participants  

Séance plénière : présentation des interventions

09:30 – 09:40 Jeunes et employabilité : état des lieux

Présentation des résultats d’une recherche effectuée sur l’employabilité des jeunes en Tunisie

Mr. Maher KALLEL

Chercheur Universitaire

09:40 – 10:00 Jeunes et participation dans la sphère publique

-  Présentation de la contribution de l’Observatoire de la Jeunesse pour promouvoir l’engagement des jeunes  dans la société (10mn)

-  Présentation de l’expérience de Mercy Corps sur l’engagement des jeunes dans le Sud tunisien (10mn)

Mr. Mohamed JOULI 

Sociologue et directeur de l’Observatoire de la Jeunesse

Mr. Bertrand EFFANTIN Mercy corps

10:00 – 10:10

Jeunes et comportement à risques

Présentation de l’étude menée sur les comportements à risques des jeunes en Tunisie

Mr. Meher TRIMECH Chercheur Universitaire

10:10 – 11:00

Séance Débat : échange avec le public

 

11:00 – 11:20

PAUSE CAFE

 

Ateliers de travail sur les trois thématiques présentées

11:20 – 11:30

Présentation des ateliers thématiques et répartition des groupes de travail

Modérateur

11:30 – 13:00

Atelier 1: Employabilité des jeunes

-  Echanges d’expériences et discussions (1h) : présentation d’initiatives et de projets mis en place par la société civile.

Intervenants : Mercy Corps, T.A.A.M.S, ATUGE, UDC

-  Réflexion (30mn) : freins et moteurs à l’employabilité, rôle de la société civile, rôle des autorités et rôle des jeunes

Modérateur 

Mr. Houcine ABAB

Consultant en employabilité

Atelier 2 : Engagement des jeunes dans la société

-  Echanges d’expériences et discussions (1h): présentation d’initiatives et de projets mis en place par la société civile.

Intervenants : SAWTY, SfCG, Mouvement Youth can, Mercy Corps

-  Réflexion (30 mn) : freins et moteurs de l’engagement des jeunes, rôle de la société civile, rôle des autorités…

Modérateur

Moez Ali

Association UTIL

Atelier 3 : Jeunes et comportements à risques

-  Echanges d’expériences et discussions (1h): présentation d’initiatives et de projets mis en place par la société civile.

Intervenants : Forum des jeunes progressistes, ASTBE, ATUPERT, ATL/MST SIDA

-  Réflexion (30 mn) : tendances et situation actuelle, rôle de la société civile et des autorités

Modérateur

 M. Mejdi Ouerfelli

Journaliste

 

13:00 – 14:15

PAUSE DEJEUNER  

Reprise des ateliers thématiques

14:15 – 15:45

Travail des ateliers pour la formulation de recommandations et de proposition d’action

-  Formulation de recommandations pour l’amélioration du rôle de la société civile et des pouvoirs publics

-  Proposition d’actions concrètes pour chaque thématique pour l’amélioration de l’environnement des jeunes et de leur rôle dans la recherche de solution aux différentes problématiques identifiées

15:45 – 16:05

PAUSE CAFE  

Séance plénière 

16:30 – 17:00

Restitution des travaux de chaque atelier (10mn par atelier)

Rapporteurs des ateliers

17:00 – 17:30

Débat et clôture  

 

 

 

 

jan 302014
 

L’association Hadassa est composée de 8 membres fondateurs et d’une vingtaine d’adhérents. L’objectif premier de l’association ? Protéger et promouvoir l’architecture et l’urbanisme en Tunisie.

L’association Hadassa a été créée en Mars 2012 par Yahyawz Safouane, architecte de formation. L’association entend mettre en réseau les architectes de toute la Tunisie, afin de valoriser le patrimoine architectural tunisien.

L’association organise des formations pour les architectes tunisiens afin de renforcer la mobilisation des architectes dans différents domaines :

-        Conseils et consulting juridique et financier

-        Maîtrise technique de la sécurité

-        Maîtrise des nouvelles technologies (workshop, séminaires, coloques…)

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, vous pouvez contacter l’association par mail à artisfirme@gnet.tn ou par téléphone au 98 349 992.

 

 

 

jan 282014
 

Missions ;

1. La conception et la mise en place du plan de communication du comité en collaboration avec les membres du bureau

2. la création et la mise à jour des sites internet et éventuellement intranet du comité

3. La participation à la définition et la rédaction du contenu en arabe, en français et en anglais des différents supports produits par le comité (newsletter, sites ; réseaux sociaux , communiqués , revues de presse, photos , enregistrement audio et vidéo …)

4. La gestion des maquettes des différentes publications et communiqués

5. La participation à des manifestations.

6. L’organisation et le suivi des relations avec les médias locaux, nationaux et internationaux en lien avec les membres du bureau du comité

7. L’évaluation de l’impact et du cout des actions de communication

8. Le pilotage et la réalisation des travaux effectués en imprimerie

9. Le suivi de la communication liée aux activités internes du comité (réunions ; compte-rendu …) et externes (représentations, réunions …)

Les candidatures (un CV, une lettre de motivation et un article scientifique) sont à adresser l’adresse suivante : mah.talbi@gmail.com  avec pour objet : « Coordinateur du projet  CRLDH »

jan 282014
 

L’équipe du Lab’ESS était présente à Gafsa le 25 et 26 janvier 2014 pour une formation de cycle de projets. 16 associations ont pu participé à cette formation en montage de projets, recherche de financements et communication. Le Lab’ESS remercie chaleureusement les participants pour leur motivation et engagement dans leurs différents projets !

Les associations qui ont participé à la formation sont les suivantes :

APMUG

Croix Rouge Redeyef

Nomad 08

ARGA

AJA

OM Chahid

Capsa Carpet

Sawty

 

 

 

jan 242014
 

Le Mercredi 22 janvier 2014 à 18 heures au Lab’ESS- Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire a eu lieu la présentation des 5 entreprises sociales qui intègrent IMPACT, le premier incubateur d’entreprises sociales tunisiens. Cet événement a permis de présenter 5 projets pour illustrer plus concrètement les différentes formes que peuvent prendre les entreprises sociales. Une soixantaine de personnes étaient présentes dans les locaux du Lab’ESS, acteurs engagés ou qui souhaitent s’engager au service de l’entrepreneuriat social. Dans une société en transition, l’entreprise sociale est une opportunité pour faire que les problèmes sociaux et environnementaux deviennent levier du développement de demain.

Lancé à l’automne 2013, IMPACT détecte, accompagne et héberge des entreprises sociales tunisiennes. L’incubateur soutient la professionnalisation des entreprises sociales et sensibilise la société civile sur les questions d’entrepreneuriat social. IMPACT propose un dispositif complet et gratuit  aux projets sélectionnés grâce à l’expertise du Comptoir de l’Innovation en entrepreneuriat social et à l’accompagnement du Lab’Ess. L’entrepreneur pourra ainsi se consacrer entièrement à la réussite de son projet pendant 12 mois.

Qui sont les grands lauréats ?

ENVITOU Sarl – Cette start-up innovante a développé un système de collecte des déchets à travers l’installation de conteneurs semi-enfouis et lutte pour une meilleure gestion des déchets et le tri sélectif.

Karhbetna – Porté par un jeune ingénieur tunisien, ce projet vise à créer la première plateforme de co-voiturage en ligne en Tunisie et de réduire ainsi la pollution.

Tunisie Coop – Cette supérette coopérative, développée sous la forme d’un club de consommateurs, vise à lutter contre la surconsommation et à mettre à disposition de la population des produits alimentaires locaux, moins chers et de qualité supérieure.

T’illi Tanit –  Ce projet a pour but de créer un espace de co-working et de co-création entre des femmes artisanes en broderie et des jeunes designers afin de revaloriser le savoir-faire traditionnel et d’apporter des conditions de travail respectables aux artisanes.

Régie de quartier, association des habitants de Mourouj 2 –  Ancré dans le quartier de Mourouj 2, ce projet vise à développer des services destinés aux habitants et syndics d’immeubles du Mourouj 2, et ce afin de créer des emplois pour les jeunes chômeurs de la région et améliorer le cadre de vie des habitants du quartier

jan 222014
 

L’association Kolna Tounes, présidée par Madame Emna Menif, a été créée en Décembre 2011 et comporte 20 membres actifs. L’association intervient dans le secteur de la citoyenneté sur différentes villes : Tunis, Hammamet, Nafta, Siliana ou encore Jbal jloud.

L’association Kolna Tounes  est un « mouvement citoyen qui participe à la réflexion et à la veille économique, politique et sociale », elle souhaite faire parvenir la Culture à chaque Tunisien, sur chaque territoire.

« Kolna Tounes » est une association constituée essentiellement de bénévoles ayant pour objectif d’être une force de propositions par des actions d’éveil citoyen utilisant comme véhicules la culture, l’éducation et le développement des projets autour des spécificités régionales et locales.

L’éveil citoyen : destiné surtout aux jeunes, dans le respect de la règle de la parité, est réalisé grâce à des formations diffusant et inculquant des valeurs citoyennes et démocratiques.

La Culture : en tant que valeur fondamentale permettant la construction de l’individu à travers l’Histoire de sa région et de toute la Tunisie afin de rétablir le dialogue conduisant au respect et à la tolérance.

L’éducation : en tant que moyen pour que les générations futures soient imprégnées des valeurs républicaines et citoyennes, d’ouverture, de curiosité et de générosité, des valeurs du travail, du développement et de l’innovation.

Les projets autour des spécificités régionales et locales : en tant que moyen de développement et de relance économique mettant en valeur le  patrimoine local et répondant aux besoins spécifiques des régions.

Courant Juillet 2014, l’association Kolna Tounes, mettra en place la troisième édition du Festival de Dougga. Objectif de cet évènement : mettre en valeur de site de Dougga, en organisant une visite archéologique ainsi que des représentations théâtrales.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, contactez Emna Menif par téléphone 31 17 44 77. Pour plus d’informations : kolnatounes.com.tn

 

 

 

jan 202014
 

Référence : CP-MMO-01-14

Contrat : CDD de un an à partir de fin février 2014

Régime des 35 heures

Lieu : Siège de la FIDH à Paris

Délai de présentation des candidatures : 3 février 2014

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) est une organisation non gouvernementale internationale basée en France dont la vocation est de favoriser le respect des principes inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. La FIDH fédère 178 associations nationales de défense des droits humains actives sur les cinq continents

Sous la supervision de la Responsable du bureau Afrique du Nord Moyen-Orient et de la Direction des opérations, vous devrez vous acquitter des missions suivantes :

A. Contribuer à la consolidation du lien avec les acteurs internes et externes

Animer la communication à destination ou en provenance des ligues de la région, des partenaires et des membres du Bureau international de la FIDH ;

Assurer l’accompagnement et le soutien des défenseurs des droits humains, de victimes de violations des droits humains et partenaires du terrain.

B. Mettre en œuvre les activités du bureau

Préparer, organiser et assurer le suivi des missions d’enquête, d’observation judiciaire, de plaidoyer national, de solidarité et d’ateliers-séminaires dans la région.

Organiser, en lien avec les délégations de la FIDH, les activités de plaidoyer auprès des organisations inter-gouvernementales et des Etats (saisine des mécanismes et organisation d’interfaces).

Réaliser certaines missions sur le terrain et auprès des organisations inter gouvernementales.

Assurer et coordonner la rédaction de documents de dénonciation, d’alerte et d’information, de projets de rapports d’enquête et de notes de position.

Coordonner la traduction et la diffusion des documents, en concertation avec le département Communication.

Coordonner la réalisation d’outils de communication spécifiques au bureau, en lien avec le bureau Communication.

Assurer, sur délégation du/de la responsable du bureau, des activités de représentation auprès des OIG, des Etats, entreprises et ponctuellement auprès des bailleurs de fonds et des médias.

Participer à la programmation et au reporting des activités du bureau et tenir mensuellement à jour le tableau de suivi des activités.

Participer aux réponses aux appels d’offres des bailleurs ainsi qu’au suivi financier et narratif des programmes d’action du bureau.

C. Participer à la formation des stagiaires et des bénévoles

D. Contribuer aux tâches administratives et logistiques quotidiennes du bureau

 

Profil :

Au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans une fonction similaire, dans le domaine de la défense des droits humains et/ou dans le milieu associatif.

Bonne connaissance des pays de la région Afrique du Nord Moyen-Orient.

Niveau de formation requis de type Master en droit, relations internationales, droits de l’Homme ou sciences politiques. Parfaite maîtrise de l’arabe et de l’anglais à l’écrit comme à l’oral ; une bonne connaissance du français est demandée.

Rémunération : à partir de 30 550 (sur 13 mois) et selon expérience. Un recrutement à un niveau inférieur sur la base d’un profil de poste modifié reste possible.

Nous vous prions d’envoyer par email votre CV accompagné d’une lettre de motivation et en indiquant la référence du poste à: recrutement-cp-mmo-01-14@fidh.org

jan 172014
 

 

 

 

Nous recherchons pour notre Bureau à Gafsa un Administrateur-Logisticien Gafsa (H/F)

Votre fonction :

L’Administrateur- Logisticien est basé à Gafsa. Il/elle est placé sous la responsabilité du Chef de projet basé à Gafsa avec qui il/elle travaille en équipe afin d’assurer le suivi de l’administration ainsi que la logistique du projet à Gafsa, en ligne avec les obligations de la loi Tunisienne et les règles fixées par le bailleur.

Les principaux objectifs du poste sont les suivants :

  • Suivi de l’administration du projet (respect des formalités, gestion des contrats,)
  • Suivi de la logistique du projet (superviser l’équipement, l’entretien et la maintenance des locaux de Gafsa, réaliser les achats liés à l’utilisation du budget participatif conformément aux règles et procédures d’achat,…)
  • Reporting/Secrétariat (soutien au Chef de Projet dans le reporting et la rédaction des comptes-rendus de rencontres avec les différents stakeholders)
  • Contrôle interne (S’assurer de la bonne utilisation du matériel acquis dans le cadre de l’utilisation du budget participatif).

Votre profil :

Formation : Bac + 2 gestion + expérience pratique ou technique ou

Formation technique BTS/DUT/Ecole d’ingénieur avec une expérience orientée relationnel et gestion

Expérience :

Expérience professionnelle de deux à quatre ans dans un poste similaire (suivi législation, procédures de passation des marchés, bailleurs de fonds, processus et procédures ONG)

Compétences :

  • Capacité d’organisation
  • Capacité à mener des tâches multiples de front et à hiérarchiser les priorités
  • Capacités de problem-solving
  • Bon relationnel
  • Honnêteté
  • Flexibilité
  • Intérêt pour le secteur ONG
  • Permis de conduire

Informatique : Maîtrise du package MS Office

Langue : Français et arabe : lus, parlés, écrits.

Nous vous offrons :

  • Un contrat à durée déterminée de 8 mois dans une ONG médicale reconnue, une entrée en fonction dès le mois de fevrier 2014,
  • Une équipe dynamique et volontaire, qui œuvre pour améliorer l’accès aux soins.

Intéressé(e) ?

Adressez votre candidature, avant le 31 janvier 2014,  à medecinsdumonde.tunisie@gmail.com  de préférence, ou par courrier à Médecins du Monde – Belgique, 5, Rue Ibn Charaf, 1002, Belvédère, Tunis.

Merci de spécifier l’intitulé du poste dans l’objet :

Administrateur-Logisticien Gafsa (H/F)

 

 

     Médecins du Monde

 

Nous soignons ceux que le monde oublie peu à peu.

 

 

Médecins du Monde – Belgique, Organisation Non Gouvernementale médicale, souhaite accompagner la transition démocratique en Tunisie et cela notamment à travers un appui à la réforme du système de santé tunisien. Le projet MdM est financé par la coopération belge. Il vise à mener, dans le Gouvernorat de Gafsa, une expérience-pilote de gouvernance participative et ascendante dans un secteur de la santé actuellement très centralisé. Cette expérience-pilote est réalisée au niveau des maternités locales, au niveau du système régional et dans le cadre d’un plaidoyer porté au niveau national.

 

jan 162014
 

Oxfam est une confédération internationale de 17 organisations de solidarité internationale qui travaillent ensemble dans plus de 90 pays pour trouver des solutions durables à la pauvreté, aux injustices et aux inégalités. Nous sommes convaincus que les populations seront capables de construire par eux-mêmes une vie sans pauvreté, le jour où cette chance leur sera accordée. C’est pour cette raison que nous soutenons des projets locaux dans les pays en développement, que nous insistons auprès des gouvernements et des entreprises afin qu’ils prennent en considération les intérêts des populations les plus démunies, et que nous menons des campagnes de mobilisation pour impliquer le plus grand nombre de citoyens dans nos actions. Le travail conjoint et concerté des différents affiliés Oxfam à travers le monde donne plus de poids à nos actions humanitaires, de développement et de plaidoyer.
Le programme d’Oxfam au Maghreb englobe le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et la Libye. Il se concentre sur la promotion de la participation sociale et politique, des droits des femmes et de l’d’accès à des modes d’existence durables. Quatre affiliés Oxfam opèrent au Maghreb: Oxfam Novib (Pays-Bas), Intermon Oxfam (Espagne), Oxfam Italie et Oxfam en Belgique.
Oxfam recherche un (e) :
Stagiaire- Assistant (e) de plaidoyer Maghreb

Durée du stage : cinq mois minimum (20 heures par semaine)
Disponibilité négociable si contraintes universitaires
Lieu de travail : Tunis
Date de prise de fonction : Au plus tôt
Objectif du poste:
Vous participerez à l’élaboration et la mise en oeuvre de la stratégie de plaidoyer et de communication d’Oxfam au Maghreb.
Tâches et responsabilités principales:
1. Préparation de diverses réunions (talking points, briefings, consultations…) et rédaction de comptes-rendus.
2. Recherches diverses relatives au contexte politique et associatif maghrébin.
3. Approfondissement des réflexions sur les axes stratégiques d’intervention d’Oxfam au Maghreb (droits des femmes, citoyenneté active, justice économique…).
4. Consultation d’experts internes ou externes afin d’enrichir l’analyse et le positionnement stratégique d’Oxfam au Maghreb.
5. Rédaction de divers documents de plaidoyer et de communication (documents grand public, et de lobby, communiqués de presse, articles/blogs pour le site…)
6. Traduction et relecture de traduction en fonction des besoins.
7. Soutien sur le travail de communication (listes de journalistes, diffusion de l’information…)
8. Participation à des discussions stratégiques au sein de la confédération Oxfam (contacts avec les
bureaux de Bruxelles, Addis Abeba, New-York et les sièges à Paris, La Haye, Madrid…).
9. Assister la responsable Plaidoyer et Communication dans diverses tâches pertinentes en
fonction des besoins.
Profil souhaité:
>Etudiant(e) dans une discipline relative à la coopération internationale et au développement
(sciences politiques, relations internationales, droit international…) avec une disponibilité de travail au
moins à mi-temps (20 heures par semaine).
>Jeune diplômé(e) dans les domaines susmentionnés.
>Maitrise orale et écrite du français et de l’anglais indispensable. Arabe désiré.
>Sens analytique et aisance rédactionnelle.

>Une bonne compréhension des enjeux de développement et de l’approche basée sur les droits.
>Une bonne connaissance du contexte politique, économique et sociale au Maghreb.
>Une affinité pour la mission d’Oxfam et le partage de ses valeurs.
>Qualités relationnelles et une capacité à travailler au sein d’une équipe multiculturelle.
>Une disponibilité à voyager à travers la Tunisie si besoin.
Nous offrons:
Un stage rémunéré selon les conditions locales en Tunisie.
Procédure de dépôt de la demande d’emploi:
Si vous êtes intéressé(e) et pensez remplir les conditions exigées pour ce poste, veuillez adresser votre
demande (lettre de motivation et curriculum vitae) en français, en rappelant l’intitulé du poste en objet,
à l’adresse jobsmaghreb@oxfamnovib.nl à l’attention de Rima Chemirik, pas plus tard que le 19 janvier
2014.
Merci de noter que seuls les candidats retenus seront contactés.
Oxfam est une organisation qui applique le principe de l’égalité des chances.

jan 162014
 

L’association des étudiants et stagiaires camerounais en Tunisie est composée d’une soixantaine d’adhérents et a été créée en 1994.

L’association des étudiants et stagiaires camerounais en Tunisie (AESCT) à deux missions principales :

-       Assurer et promouvoir le lien entre les Camerounais en Tunisie

-       Faciliter l’échange entre les Camerounais et la communauté sub-saharienne et tunisienne

L’association des étudiants et stagiaires camerounais en Tunisie est composée d’une cellule mère basée à Tunis, et de deux cellules filles basées à Sousse et Sfax.

Les activités de l’association des étudiants et stagiaires camerounais en Tunisie vont de l’organisation de rencontres culturelles, aux évènements sportifs. L’association met également en place des formations. Cette année, l’association organise une formation aux premiers secours pour ses adhérents.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, vous pouvez contacter l’association par mail à hubertondo@yahoo.fr ou par téléphone au 225 168 68.

 

 

 

jan 102014
 

L’incubateur d’entreprises sociales IMPACT, organise le Mercredi 22 janvier 2014, 18 heures au Lab’ESS- Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire (5, rue Ibn Charaf, Tunis) la présentation des cinq projets  d’entrepreneurs sélectionnés pour être accompagnés au sein de l’incubateur.  L’appel à candidatures lancé en novembre a permis d’identifier une vingtaine de porteurs de projets qui allient performance économique et impact social. Parmi eux, huit ont été présélectionnés pour  présenter leur projet devant un jury d’experts. Les cinq lauréats bénéficieront, pendant un an, d’un hébergement et d’un accompagnement personnalisé et gratuit au sein du Lab’ESS.

IMPACT est le premier incubateur d’entreprises sociales en Tunisie. Cet évènement sera l’occasion de réunir des experts de l’entrepreneuriat social tunisiens et internationaux et des acteurs souhaitant s’engager dans cette nouvelle conception de l’entreprise au service de l’intérêt général. Dans une société en transition, l’entreprise sociale est une opportunité pour faire que les problèmes sociaux et environnementaux deviennent levier du développement de demain. L’évènement permettra d’illustrer plus concrètement les différentes formes que peuvent prendre ces entreprises sociales.

*A propos de l’IMPACT :

Lancé à l’automne 2013, IMPACT détecte, accompagne et héberge des entreprises sociales tunisiennes. L’incubateur soutient la professionnalisation des entreprises sociales et sensibilise la société civile sur les questions d’entrepreneuriat social. IMPACT propose un dispositif complet et gratuit  aux projets sélectionnés. L’entrepreneur pourra ainsi se consacrer entièrement à la réussite de son projet pendant 12 mois à travers :

>   Un accompagnement individuel stratégique

>  Un accompagnement collectif (formations gestion, entrepreneuriat social… par des experts)

>  La mise en relation avec un réseau de partenaires locaux et internationaux

> La constitution d’un réseau fort entre les projets incubés

> Un soutien logistique (hébergement, ordinateur, connexion, salle de réunion…

*A propos du Lab’ESS :

Le Lab’ESS est une structure dédiée au renforcement des capacités des associations tunisiennes et des porteurs de projet d’entrepreneuriat social (entrepreneurs sociaux), par le biais du conseil, de la formation et de la mise en réseau.  Le Lab’ESS est composé du BAC- Bureau Associations Conseil, structure dédiée au renforcement des capacités des associations tunisiennes, et de l’Incubateur Social. Pour plus d’informations : http://www.bac-associations.tn/

*A propos du Comptoir de l’Innovation  :

Entreprise sociale d’investissement et de conseil, le Comptoir de l’Innovation a pour mission de financer, évaluer, accompagner et promouvoir les entreprises sociales à travers le monde.

>> Contact :

Mehdi BACCOUCHE

Responsable.impact@labess.tn

Tél : 71 287 688

NB : Cette rencontre est un évènement sur invitation.

jan 082014
 

L’Association de Kairouan pour l’Auto Développement (AKAD) a été créée en avril 1993, elle composée de 7 membres actifs et de près de 6000 adhérents.

L’Association de Kairouan pour l’Auto Développement (AKAD) est une ONG de développement qui opère pour l’auto-développement des familles et femmes dans les zones rurales en les impliquant dans toutes les démarches et les actions qui favorisent le développement communautaire dans un réseau de solidarité et de coopération avec les ONG nationales, internationales et les départements de l’Etat.

Parmi les projets de l’association on retrouve les points suivant :

Þ    Amélioration de la couverture végétale et lutte contre la dégradation des sols Oued Gsab

Þ    Programme de développement durable et d’environnement

Þ    Programme national de lutte contre la pollution due aux déchets plastiques

Þ    Programme de micro-crédits

Þ    Programme de promotion de la femme rurale

Þ    Programme de volontariat international

Þ    Programme de développement durable, opération pilote de développement intégré (OPDI)

Þ    Organisation de cycles de formations de séminaires et des ateliers

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association : ammar.khemili@planet.tn ou au 77 303 980.

jan 072014
 

Lobna Saidi a été nommée au poste de Responsable du Bureau Association Conseil le 6 janvier dernier. Originaire de Jendouba, Lobna Saidi, 31 ans,  est ingénieur agronome diplômée de l’école supérieure d’agriculture de Mateur (ESAM).

Quels sont vos anciennes expériences dans le monde associatif ?

J’ai travaillé pour plusieurs associations ces dernières années. D’abord avec l’APAD (Association pour l’agriculture durable) en tant que chef de programme, pendant une année pour le projet PADAC (financé par l’AFD), qui vise à développer l’Agriculture de conservation dans les zones érodées.  J’ai travaillé par la suite pour l’ATUGE (association des tunisiens des grandes écoles) en tant que Chargée de  l’appel à projets de la Fondation de France, « Méditerranée d’une rive à l’autre », un programme qui finance des projets associatifs visant à promouvoir l’autonomie économique des jeunes dans le Sud de la Méditerranée.

J’étais également membre fondateur d’un collectif informel baptisé « Ma galoulnech », qui travaillait sur l’accord de prêt du FMI à la Tunisie.

Au début de ma carrière, j’ai travaillé pour Téléperformance d’abord en tant qu’opératrice, puis en tant que responsable ressources humaines pendant deux ans. J’ai également travaillé pendant une année dans un bureau d’étude agricole à Tunis.

>>Que représente pour vous le poste de Responsable BAC ?

L’idée est de développer une vraie stratégie d’accompagnement et de conseil aux associations  afin d’avoir plus d’impact sur le développement de la société civile tunisienne, et de fédérer l’équipe qui travaille quotidiennement pour apporter de la valeur ajoutée à une société civile encore fragile.

>>Quel est, selon vous, l’état de la société civile tunisienne ? Que faudrait-il faire pour l’améliorer ?

Il y a un grand écart entre les associations basées à Tunis et en régions. En effet, à cause de leur isolement, les associations des régions ont encore beaucoup à apprendre en matière de gestion associative, de bonne gouvernance et de levée de fonds. De même, elles ont du mal à prendre leur autonomie, il n’est pas évident de différencier l’accompagnement et le conseil de l’assistanat. Là est toute la pertinence du travail du BAC.

Pour améliorer cela, nous pourrions davantage être dans un accompagnement basé sur l’écoute en mettant en place une méthode de suivi régulier, afin de définir avec les associations qui nous consultent leurs objectifs, leurs missions et leurs projets. Nous essayons de professionnaliser les associations en vue de rendre leurs projets associatifs viables et réalisables.

>>Quelle est la force d’une structure comme le BAC ?

La force du Bureau Association Conseil c’est avant tout le travail d’équipe (ndlr : l’équipe du BAC est composée de 8 personnes). De même, l’expérience et les compétences des membres sont une vraie valeur ajoutée.

Avec la création de la structure globale Lab’ESS Laboratoire de l’économie sociale et solidaire et de l’IMPACT Incubateur d’entreprise sociale, le BAC, bénéficie ainsi d’un plus large réseau et offre à la société civile tunisienne un accompagnement plus efficace.

 

 

jan 072014
 

Oxfam est une confédération internationale de 17 organisations de solidarité internationale qui travaillent ensemble dans plus de 90 pays pour trouver des solutions durables à la pauvreté, aux injustices et aux inégalités. Nous sommes convaincus que les populations seront capables de construire par eux-mêmes une vie sans pauvreté, le jour où cette chance leur sera accordée. C’est pour cette raison que nous soutenons des projets locaux dans les pays en développement, que nous insistons auprès des gouvernements et des entreprises afin qu’ils prennent en considération les intérêts des populations les plus démunies, et que nous menons des campagnes de mobilisation pour impliquer le plus grand nombre de citoyens dans nos actions. Le travail conjoint et concerté des différents affiliés

Oxfam à travers le monde donne plus de poids à nos actions humanitaires, de développement et de plaidoyer. Le programme d’Oxfam au Maghreb englobe le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et la Libye. Il se concentre sur la promotion de la participation sociale et politique, des droits des femmes et de l’d’accès à des modes d’existence durables. Quatre affiliés Oxfam opèrent au Maghreb: Oxfam Novib (Pays-Bas), Intermon

Oxfam (Espagne), Oxfam Italie et Oxfam en Belgique.

Oxfam recherche un (e) :
Stagiaire- Assistant (e) de plaidoyer Maghreb

Durée du stage : cinq mois minimum (20 heures par semaine)
Disponibilité négociable si contraintes universitaires

Lieu de travail : Tunis
Date de prise de fonction : Au plus tôt

Objectif du poste:
Vous participerez à l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de plaidoyer et de communication d’Oxfam au Maghreb.

Tâches et responsabilités principales:
1. Préparation de diverses réunions (talking points, briefings, consultations…) et rédaction de comptes-rendus.
2. Recherches diverses relatives au contexte politique et associatif maghrébin.
3. Approfondissement des réflexions sur les axes stratégiques d’intervention d’Oxfam au Maghreb
(droits des femmes, citoyenneté active, justice économique…).
4. Consultation d’experts internes ou externes afin d’enrichir l’analyse et le positionnement stratégique d’Oxfam au Maghreb.
5. Rédaction de divers documents de plaidoyer et de communication (documents grand public, et de lobby, communiqués de presse, articles/blogs pour le site…)
6. Traduction et relecture de traduction en fonction des besoins.
7. Soutien sur le travail de communication (listes de journalistes, diffusion de l’information…)
8. Participation à des discussions stratégiques au sein de la confédération Oxfam (contacts avec les bureaux de Bruxelles, Addis Abeba, New-York et les sièges à Paris, La Haye, Madrid…).
9. Assister la responsable Plaidoyer et Communication dans diverses tâches pertinentes en fonction des besoins.

Profil souhaité:

Etudiant(e) dans une discipline relative à la coopération internationale et au développement (sciences politiques, relations internationales, droit international…) avec une disponibilité de travail au moins à mi-temps (20 heures par semaine).

Jeune diplômé(e) dans les domaines susmentionnés.
Maitrise orale et écrite du français et de l’anglais indispensable. Arabe désiré.
Sens analytique et aisance rédactionnelle.
Une bonne compréhension des enjeux de développement et de l’approche basée sur les droits.
Une bonne connaissance du contexte politique, économique et sociale au Maghreb.
Une affinité pour la mission d’Oxfam et le partage de ses valeurs.
Qualités relationnelles et une capacité à travailler au sein d’une équipe multiculturelle.
Une disponibilité à voyager à travers la Tunisie si besoin.

Nous offrons:

Un stage rémunéré selon les conditions locales en Tunisie.

Procédure de dépôt de la demande d’emploi:

Si vous êtes intéressé(e) et pensez remplir les conditions exigées pour ce poste, veuillez adresser votre demande (lettre de motivation et curriculum vitae) en français, en rappelant l’intitulé du poste en objet, à l’adresse jobsmaghreb@oxfamnovib.nl à l’attention de Rima Chemirik, pas plus tard que le 19 janvier 2014.

Merci de noter que seuls les candidats retenus seront contactés. Oxfam est une organisation qui applique le principe de l’égalité des chances.

 

 

déc 182013
 

L’Association des Voyageurs Tunisiens a été créée en Novembre 2012 avec l’objectif d’œuvrer pour le développement du tourisme en contribuant au respect mutuel des  populations.

L’Association des Voyageurs Tunisiens comporte près de 30 adhérents ainsi que 7 membres actifs. « Solidarité, plaisir de découvrir, rencontrer, partager » sont les clefs de voûte du projet de l’Association des Voyageurs Tunisiens.

L’Association des Voyageurs Tunisiens organise des excursions en Tunisie, au Maroc, en Algérie, mais également en Europe. L’association propose ainsi :

  • Des excursions et des voyages
  • Des soirées projections afin de permettre aux voyageurs de présenter leurs carnets de voyages
  • Des expositions photographiques
  • Des clubs de langues, photos amateurs et cuisine du monde

L’Association des Voyageurs Tunisiens entend « faire du tourisme un facteur de développement durable, en concevant des voyages solidaires, en finançant des projets locaux d’associations.

Si vous souhaitez vous investir dans l’Association des Voyageurs Tunisiens : 24 495 252 , associationdesvoyageurs@gmail.com.

 

 

 

déc 172013
 

Une soixantaine de personnes étaient présentes Vendredi 13 décembre pour assister à la troisième conférence Lab’ESS, qui s’est déroulée au sein de l’hôtel Concorde aux Berges du Lac, à Tunis.

La conférence portait sur la thématique de l’ « engagement de la Tunisie dans le système international de protection des droits de l’Homme » afin de célébrer le 65ème anniversaire de la convention des droits de l’Homme.

La conférence s’est suivie d’un débat plus élargi sur la situation des droits de l’Homme en Tunisie, post et pré-Révolution.

Les intervenants présents à la conférence étaient les suivants :

Abidi Sayfeddine est diplômé de l’Institut Supérieur des Beaux-arts de Tunis, il est Secrétaire Général de l’Association Citoyenneté, membre de l’équipe centrale du réseau Mourakiboun et de l’association ATED, ex directeur de programmes de  l’association Justice et Réhabilitation et coordinateur national du programme  » torture never  justified  » (Projet MENA). Sayfeddine travaille à ce jour sur plusieurs projets dans le domaine des droits de l’Homme et de la transition démocratique. Il a également travaillé sur la conception et la réalisation de trois courts métrages dont deux documentaires autour du thème du droit à la santé en Tunisie, ainsi qu’un documentaire fiction autour du thème de la torture dans la région MENA.

 

Kaouthar DEBBECHE est docteur en Droit et maître-assistante en Droit public à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis où elle enseigne les institutions internationales, le droit de la mer, le droit nucléaire et le droit de l’environnement. Elle est membre de l’Unité de Recherche en Droit International, Juridictions Internationales et Droit Constitutionnel Comparé  et Secrétaire générale du Centre de Tunis de droit constitutionnel pour la démocratie. Ses domaines de recherche portent sur le droit de la mer, l’immigration clandestine et sur les problématiques constitutionnelles (le droit électoral, le processus constituant …).

 

Akram Khalifa, Officier des droits de l’homme au Bureau de Tunisie du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme depuis son ouverture en 2011. Il est aussi formateur et expert dans plusieurs sujets en relation avec les  droits de l’Homme et le système des Nations Unies, y compris les mécanismes internationaux de protection des droits de l’Homme, les obligations de l’Etat (Procédures spéciales, Organes de traité, Examen périodique universel), Approche basée sur les droits de l’homme (ABDH), Gestion axée sur les résultats (GAR) ainsi que les droits de l’Homme et l’application des lois. Il est directement impliqué dans les programmes de formation du Haut-commissariat, à la fois en Tunisie et à l’étranger, et a réalisé de nombreux ateliers de formation.

 

 

déc 162013
 

Janvier – Juin 2014 « Développement intégré et coopération décentralisée »

Service

Maison de France à Sfax

Groupe d’appartenance : Institut français de Tunisie, antenne

Secteur d’Activité : Service Public

Adresse : BP 1135 9, avenue Habib Bourguiba

Code Postal : 3000

Ville : SFAX

Pays : Tunisie

URL:

http://www.institutfrancais-tunisie.com/?q=node/673

Description du service :

La Maison de France à Sfax est une antenne de l’Institut français de Tunisie, outil de la diplomatie culturelle extérieure de la France, pour la coopération artistique, linguistique, éducative, universitaire, de la recherche et du développement.

Elle comporte: une médiathèque de 20.000 titres, une scène ouverte dispositif de professionnalisation des musiciens, une galerie d’exposition, des résidences d’artistes ainsi qu’un bureau de CampusFrance.

Contenu de l’offre :

Intitulé : Développement intégré et coopération décentralisée

Date de Début : Janvier 2014 – Juin 2014

Description de la mission :

La Tunisie est dans une phase de transition politique évolutive. Les fondamentaux de la situation sociale sont caractérisés par un chômage massif des jeunes, même diplômés, et le meilleur taux de développement économique installé le long des côtes.

L’intérieur de la région de Sfax concentre ces deux problématiques, avec une typologie industrielle unique par rapport à l’ensemble du territoire national: la présence du bassin minier de Gafsa, générateur de ressources financières mais de très peu d’emplois.

Le stage proposé consistera à recenser analyser et mettre en perspective de développement intégré, les ressources disponibles (artistiques, artisanales, archéologiques, patrimoniales, ….)

Un appui significatif pourra être amené, par ailleurs, aux actions de coopération culturelles de la Maison de France à Sfax: formations de jeunes artistes, scène musicale ouverte, nuage numérique d’images…

Profil Souhaité :

  • Esprit d’autonomie dans les prises de contacts,
  • Sens de la rigueur dans la collecte brute et l’analyse des données,
  • Souplesse dans les contacts humains, et investigations actives mais à bien insérer dans l’environnement humain.

 

Localisation du Poste :

Ville : Sfax

 Pays : Tunisie

Conditions de stage:

  • Etre en cours d’étude supérieures, convention à passer entre l’établissement de rattachement et l’Institut français de Tunisie
  • Gratification statutaire de 487€ par mois,
  • Logement fourni à la Maison de France

  Contact et adresse de réponse :

Par Email : naourez.kessentini@institutfrancais-tunisie.com

(Assistante du directeur de la Maison de France à Sfax, Tunisie)

déc 112013
 

Dans le cadre de son nouveau projet qui s’intitule «Vie décente pour tous» ayant pour objectif d’éradiquer la pauvreté en Tunisie, l’Institut de la Citoyenneté (IdeC) lance un appel à candidatures pour le recrutement de 91 personnes, principalement des chômeurs diplômés dans le gouvernorat de Jendouba.

Vous êtes un jeune diplômé chômeur ou bien un cadre issu/basé à l’une des différentes délégations du gouvernorat de Jendouba. Vous avez une connaissance du contexte local et des problèmes de la région et vous connaissez le contexte politique, économique et juridique tunisien.
Vous êtes dynamique, excellent communicateur, organisé, impliqué dans le changement de votre communauté.
Saisissez l’opportunité pour devenir membre de l’une des Agences d’Action Communautaire, un réseau d’entreprises sociales franchisées par l’IdeC et participez au développement communautaire de votre région!
Dernier délai pour envoyer votre candidature : le 10 Décembre 2013 à minuit heure Tunisienne.
N’hésitez pas à passer l’information autour de vous ! Pour plus d’information sur le projet, sa mission et postuler, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://goo.gl/JaqPPQ
Lien de l’évenement sur facebook: https://www.facebook.com/events/683725264991200/
déc 062013
 

Administration des Français (AFE)
Type de contrat Contrat à durée déterminée (CDD) d’un an renouvelable – Temps complet
Niveau, rémunération Niveau 7 du cadre salarial – 2021 TND bruts mensuels
Prise de fonction 6 janvier 2014

Contenu du poste Au sein de l’équipe Administration des Français (AFE) du Consulat général de
France à Tunis, l’agent sera chargé en premier lieu des activités liées,
· dans le cadre des affaires sociales :
- au suivi des dossiers d’inscription à la Caisse des Français de l’Etranger ;
- au soutien des opérations relatives aux bourses scolaires durant les périodes
particulièrement chargées (1ère et 2ème CLB) ;
- en binôme avec l’agent chargé de la constitution des dossiers de bourses
d’enseignement supérieur lors ce dernier s’absente du poste.
· dans le cadre des activités AFE :
- de l’aiguillage des messages électroniques qui parviennent sur la boîte
générique du Consulat Général aux différents services et agents concernés ;
- en soutien général de l’équipe AFE lors des périodes de congés d’été ou de
fin d’année lorsque le besoin s’en fera ressentir.
Compte-tenu de cette multiplicité des activités, il doit être en mesure de :
- s’adapter à l’ensemble de ces tâches variées, en fonction des besoins du
service ;
- rendre compte à son chef de service des problèmes rencontrés dans
l’exécution de ses différentes tâches.
Profil du postulant
Cette fonction requiert :
- de la disponibilité (présence pendant l’été et en fin d’année) ;
- un sens de l’organisation et du travail en équipe ;
- un goût marqué pour les relations humaines, pour l’accueil et
l’écoute du public ;
- une totale discrétion s’agissant des situations personnelles exposées
- un goût pour la variété des tâches à accomplir et le changement,
- une maîtrise des logiciels de bureautique (Word, Excel)
Les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation et d’un CV actualisé devront être
impérativement transmises au Chef du service commun de gestion (SCG), M. Denis Vassallo.

denis.vassallo@diplomatie.gouv.fr

déc 062013
 

DESCRIPTION DE POSTE
Titre du Poste: Chargé(e) de Communications
Lieu de l’Emploi: Tunis, Tunisie
Catégorie de Poste: Plein temps Temps partiel ET Régulier Temporaire
« Poste disponible sous réserve de confirmation de financement »
STRUCTURE
Mercy Corps a commencé à opérer en Tunisie en juillet 2011. La mission de Mercy Corps en Tunisie est 1) renforcer les capacités des acteurs émergents et existants de la société civile (non politisés), tout en 2) développant les opportunités économiques des jeunes avec un accent spécifique sur les thématiques de l’employabilité, de l’entrepreneuriat, et de l’accès aux services financiers, et 3) d’augmenter l’engagement civique autour des besoins communautaires, afin de soutenir les groupes les plus vulnérables et les communautés dans des endroits marginalisés pour développer des initiatives qui créent un environnement productif, sûr et équitable. Les zones d’intervention de Mercy Corps sont les zones du Sud de la Tunisie, et notamment Gafsa, Médenine, Kasserine, Sidi Bouzid et Tataouine.
Mercy Corps met actuellement en oeuvre trois programmes en Tunisie :
Le premier, « Advancing Civic engagement in Tunisia », ACT, permet d’améliorer l’éducation civique et la capacité de leadership des femmes et des jeunes au sein de ces organisations. Le programme, mis en oeuvre dans les régions du sud-ouest et du sud-est de la Tunisie en partenariat avec des organismes tunisiens, renforce également la capacité des acteurs de la société civile à interagir de manière constructive avec le gouvernement et le secteur privé.
Ce programme est en phase finale de réalisation.
Le second « Tounes Tekhdem !” est un projet d’appui à l’employabilité et à l’entrepreneuriat pour les jeunes Tunisiens, qui vise renforcer les capacités et l’interaction entre des jeunes (en particulier les jeunes intégrés dans les centres de la formation professionnelle, les diplômés chômeurs, et les entrepreneurs), les prestataires de services aux entreprises, et les prestataires de services financiers à Gafsa, Kasserine, Tataouine et Médenine. Le projet renforcera l’employabilité et la capacité entrepreneuriale des jeunes en Tunisie, en améliorant les compétences et la confiance des élèves de la formation professionnelle et les diplômés chômeurs d’une part, et en améliorant l’accès aux services financiers et non-financier appropriés pour les jeunes entrepreneurs d’autre part.
Le troisième, « Tunisia LEADs » est un projet de deux ans de formation et de renforcement de capacités des acteurs de la société civile engagés dans le développement économique dans les gouvernorats de Sidi Bouzid, Gafsa, et Médenine. Il vise à créer des alliances constructives entre la société civile et les acteurs du secteur privé, afin de collaborer activement aux plans de développement économiques régionaux en coordination les autorités publiques locales.
Une thématique transversale des projets de MC en Tunisie est le souhait d’intégrer l’utilisation des outils de communication, information et technologie (mobile, internet, radio, télévision etc.) dans nos activités, afin d’améliorer le flux d’information en Tunisie et l’accès des populations dans les régions les plus éloignées (et typiquement défavorisées) à des services et informations pertinents pour le développement de leurs activités, l’amélioration de leur qualité de vie, et l’encouragement leur participation dans des décisions qui les concernent. Pour ce faire, nous menons des partenariats stratégiques avec des prestataires de services mobile (tels que Tunisiana, Orange etc), des sociétés privées qui conçoivent des solutions mobiles (tels que ProInvest, Creova / Viamobile etc), et des liens avec des acteurs qui développent des outils en ligne (tels que la plateforme Ta3mel de Microsoft/Silatech, les plateformes en ligne à destination des associations, etc), avec des radios nationales et locales, et des stations de télévision.
Résumé Général du Poste:
Le/la chargé(e) de Communications sera responsable du développement de la vision stratégique de communication pour Mercy Corps Tunisie et ses projets, et le développement de partenariats stratégiques avec des acteurs intéressants dans le secteur TIC en lien avec nos besoins programmatiques. Il/elle sera responsable de gérer le développement et le maintien des outils de communication (site web, supports de communication, médias sociaux) et la communication sur les projets de Mercy Corps en Tunisie. Il/elle sera responsable d’assurer la création de contenus (rédaction, collecte d’information et relookage, prise et collecte de photos, recherche et sélection de sous-traitants).

Dans ce cadre, il/elle formera les équipes du projet et autres parties prenantes aux techniques de communication (prise de photo, rédaction de cas de réussite, maintien des sites de média sociaux, etc.) pour produire le contenu des actions de communication de Mercy Corps Tunisie. Il/elle coordonnera, en coordination étroite avec les équipes projet, le développement des outils audio-visuels pour renforcer les activités du projet (notamment sur l’éducation financière), aussi bien qu’autres activités engagés avec les partenaires TIC en lien avec nos objectifs programmatiques.
Fonctions Essentielles du Poste:
1. Etablir un plan de communication pour Mercy Corps Tunisie, afin d’assurer la visibilité de nos activités dans le pays et la compréhension de notre rôle en tant qu’acteur international de développement, et coordonner la mise en oeuvre de ce plan de communication
2. Engager des partenariats stratégiques avec des acteurs TIC, en lien avec les besoins programmatiques, et coordonner les activités qui sont entamées avec ces partenaires en collaboration étroite avec les équipes de projet.
3. Coordonner le développement et le maintien d’un site web et des outils de média social (tels que facebook) pour Mercy Corps Tunisia
4. Former les équipes du projet et autres parties prenantes sur les techniques de communication (prise de parole en public, prise de photos, rédaction de cas de réussite parmi nos bénéficiaires, maintien des sites de média sociaux, entretiens avec le radio etc.)
5. Assurer le développement de plans de communication avec les équipes du projet, coordonner le développement des supports de communication (affiches, flyers, actions de communication etc.) selon les besoin des projets, et s’assurer que les plans de communication de chaque projet sont mis en oeuvre
6. Coordonner le développement des outils audio-visuels (spots vidéo, messages radio, développement des applications mobiles etc.) et des supports en ligne (site e-learning, site web, média social) pour disséminer les messages clés de l’éducation financière en Tunisie. Cette activité se fera en coordination étroite avec l’équipe d’inclusion financière du projet Tounes Tekhdem, des partenaires tels que la Poste et des IMFs du projet, et des sociétés ou individus spécialisés dans le développement de ce genre de support audio-visuel.
7. Engager des activités de renforcement de capacités des associations locales sur la communication et ses outils pour les aider à gérer leurs activités (utilisation des mobiles / sms pour collecter des données, utilisation des outils de communication pour les activités de plaidoyer, utilisation des outils de communication pour disséminer de l’information sur leurs services etc)
8. S’informer et contribuer à la réflexion sur l’intégration des outils de communication (mobile, internet, radio, télévision etc) dans les activités des différentes projets de Mercy Corps, et fournir un appui aux équipes du projet pour faire avancer ce genre d’activité
9. Contribuer aux réflexions, au développement, à l’élaboration des nouveaux projets et programmes en Tunisie, aux études et évaluations menées dans le cadre de la stratégie de Mercy Corps en Tunisie.
10. Toutes autres responsabilités qui seraient assignées selon les besoins du programme.
11. Cette fonction est commune à tous les projets menés par Mercy Corps Tunisie.
Responsabilité de Supervision : Aucune
Responsabilité:
Rend Compte Directement : Responsable Suivi Evaluation / Directeur de Programme
Travaille directement avec : Responsable Suivi Evaluation – Coordinateurs de Programme, équipes projet et finance, partenaires, services supports des sièges.
Connaissances et Expérience:
Diplôme de l’enseignement supérieur. Expérience en communication (radio, télévision, internet et média social, mobile) et aux métiers de l’audio-visuel. Doit pouvoir travailler de manière autonome et faire preuve d’initiative. L’expérience professionnelle avec une société de communications est souhaitable. L’expérience professionnelle avec une organisation non gouvernementale est un atout. Capacité à rédiger des rapports et à formuler des recommandations. Compétences en informatique (logiciels Office, logiciels de conception et de publication, maintien des sites web et gestion de média social) et en techniques de communication par radio / télévision.
Maitrise rédactionnelle du Français et de l’Arabe requise ; une bonne connaissance de l’Anglais est souhaitable. Bonnes connaissances des zones du Centre et du Sud de la Tunisie.
DESCRIPTION DE POSTE

Points forts:
D’excellentes capacités à organiser rigoureusement son travail et à communiquer efficacement sont essentielles, y compris dans des situations de stress et à échéances courtes. De bonnes capacités rédactionnelles sont nécessaires, ainsi qu’une attention aux détails, pour la rédaction et conception des communications. Des compétences en audio, photo et vidéo seront un atout, tout comme l’expérience et des connaissances du développement des solutions mobiles. La capacité à travailler en équipe et à coordonner de manière efficace avec d’autres acteurs en interne et en externe au programme sont indispensables. La capacité d’interagir efficacement avec les membres du personnel international et national est requise.
Le personnel de Mercy Corps représente l’organisation pendant et en dehors des horaires de travail, y compris en déplacement. Les collaborateurs se doivent de respecter les lois locales et les coutumes, se conduire professionnellement et personnellement de manière à porter les valeurs, respecter les politiques de Mercy Corps et à ne pas compromettre sa mission humanitaire et de développement.
Ce poste requiert des déplacements fréquents dans les zones d’intervention de Mercy Corps, notamment dans le sud et le centre de la Tunisie. Il requiert également une flexibilité dans les horaires et jours de travail lorsque les enjeux du programme le réclament.

POUR POSTULER>>

Veuillez noter que les CV et lettre de motivation doivent être envoyer à l’adresse suivante : recruitment@tn.mercycorps.org

au plus tard  le Samedi 14 Décembre 2013 avant 12h00.

déc 062013
 

Département  : Méthodologie et qualité

Lieu de travail  : Poste basé à Rabat, Alger ou Tunis selon les profils identifiés. Déplacements fréquents dans les pays du programme. Le poste sera basé à Alger les 3 premiers mois.

Date de démarrage : 20 janvier 2014

Durée du Contrat   : CDD de 12 mois avec possibilité de prolongation.

 Handicap International (HI) est une organisation non gouvernementale, non confessionnelle, apolitique et à but non lucratif. Le programme Handicap International Maghreb a pour objectifs principaux l’amélioration structurelle des conditions de vie, l’insertion et  la pleine participation sociale des personnes en situation de handicap.

 Bref descriptif du poste (tâches, activités)

Sous la responsabilité et supervision du Coordinateur Régional des Opérations (CRO), le/la Chargé(e) d’appui méthodologique aux projets aura pour mission de veiller à la qualité des rapports et documents de gestion de projets et d’accompagner les équipes opérationnelles dans la maîtrise de ceux-ci. Il/elle contribuera en cela à la mise en œuvre et à l’évolution de la politique de suivi et d’évaluation du programme ainsi qu’aux cadres méthodologiques de mise en œuvre des formations opérationnelles et de la gestion des connaissances.

Il/elle aura notamment à comme responsabilité :

Responsabilité 1: Veiller au respect des échéances et de la qualité des rapports, et le cas échéant des propositions de projet, au regard des exigences HI et des guidelines bailleur (50%)

- appuie les équipes projet dans la préparation des rapports narratifs (rétro planning, fourniture des trames à utiliser, identification des données à intégrer, élaboration de l’argumentation…)

- organise la validation de l’ensemble des rapports produits sur le programme, conformément aux procédures BAU (bon à utiliser) en vigueur

- sur une base ad hoc, appuie le développement (chronogramme, écriture) et la validation (relecture) de propositions de projet, dans le respect des procédures BAU en vigueur

- actualise et diffuse la matrice Infos projets sur une base mensuelle aux personnes concernées sur le programme et le desk

 Responsabilité 2: Appuyer le déploiement et le développement de la politique M&E (monitoring and evaluation) sur le programme et son appropriation par les équipes projet (30%)

- formation initiale des équipes sur les principes et les outils de la politique M&E

- accompagnement des équipes sur le développement, la mise à jour et l’optimisation de leurs outils de Planification, Suivi et Evaluation (PSE) au fil de l’eau, en particulier au sortir des points d’étape

- appuyer les missions dans la mise en place des points d’étape annuels et trimestriels (calendrier, outils, méthodologie de facilitation…) + la formalisation et le suivi des relevés de décision

- sur une base ad-hoc, appuyer la mise en place des évaluations intermédiaires et finales des projets

- appuyer le CRO dans le développement/révision de la politique M&E du programme

Responsabilité 3: Appuyer le déploiement de la politique de formation opérationnelle sur le programme (10%)

- appuie les équipes projet dans l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de leurs actions de formation et de sensibilisation, en lien avec la politique de formation opérationnelle

- sur une base ad-hoc, appuie la mise en place des formations collectives (présentiel, e-learning) en lien avec le Coordinateur Technique Maghreb (CTM) et le CRO

 Responsabilité 4: Appuyer la mise en œuvre de la politique et des outils de gestion des connaissances sur le programme (10%)

- accompagne le CTM et les Conseillers Techniques (CT) thématiques dans la mise en œuvre de la politique interne de publication auprès des équipes projet

- actualisation trimestrielle de l’outil de suivi des publications, en lien avec le CTM et les CT thématiques

- promotion et mise à disposition des équipes projets des publications clé produites sur le programme et/ou diffusées par la Direction des Ressources Techniques de Handicap International (Skillweb, Source, documents cadres, CD-ROM…)

- maintenance et animation de la plateforme Online-village (notification des dépôts de docs, gestion des droits…etc)

 

Profil Attendu :

 

Essentiel

Souhaité

Diplôme(s)

 

  • Master (Bac+4) en sciences sociales, sciences politiques, Formation dans le développement
  • Formation complémentaire en gestion du cycle de projet.
Expériences

 

  • Expérience dans gestion de projets de développement et bonne maîtrise des outils de planification, suivi et évaluation
  • Expérience dans le reporting avec les principaux bailleurs de fonds (UE, US)
  • Expérience dans la production d’outils, documents de sensibilisation, formation,
  • Expérience en gestion de projet.
  • Expérience dans le champ du handicap
  • Expérience préalable de travail avec Handicap International
Compétences

 

  • Capacité à développer des cadres méthodologiques de travail, de gestion
  • Excellentes capacités d’écriture, et de reporting
  • Capacités pédagogiques démontrées
  • Bonnes capacités d’analyse et de synthèse
  • Capacité à travailler en équipe et interagir avec des partenaires
  • Maîtrise du français comme langue de travail
  • Langues: arabe, anglais
  • Aptitudes à la facilitation de groupes de travail
Qualités personnelles

 

 

  • Autonomie et capacité d’initiative
  • Bonnes capacités d’organisation et de planification
  • Pédagogie, rigueur
  • Capacité à assumer une importante charge de travail
  • Mobilité pour déplacements fréquents au Maghreb
  • Ouverture d’esprit, flexibilité
  • Pragmatisme

 

Handicap International ne procède à aucune discrimination à l’embauche et encourage vivement les personnes en situation de handicap à postuler.

 

Composition du dossier de candidature : Lettre de candidature et CV.

Les dossiers complets seront adressés par email à l’adresse suivante : himaroccdg@mtds.com avant le 18 décembre 2013.

déc 052013
 

LE POSTE :
Le/la coordinateur/trice des partenariats institutionnels aura pour fonction de:
 >Identifier les opportunités de partenariats institutionnels au niveau local (ambassades, organismes étatiques, agences de coopération et de développement, organisations internationales, fondations et ONG…)
>Elaborer et mettre en oeuvre une stratégie des partenariats institutionnels en lien avec les besoins de SOS Villages d’Enfants Tunisie
 > Développer et maintenir de bonnes relations avec les bailleurs de fonds en assurant une communication régulière et un reporting efficace
 > Répondre aux appels à propositions des bailleurs de fonds nationaux et internationaux
 >Préparer et soumettre des demandes de financement de projets aux programmes annuels des bailleurs de fonds présents en Tunisie
>Coordonner, suivre et s’assurer de la qualité des rapports remis aux bailleurs de fonds en s’assurant que les critères du bailleur
de fonds sont respectés pendant la phase de mise oeuvre des projets
>Travailler avec les départements concernés pour le suivi technique et financier des projets approuvés


En parallèle, apporter un soutien à l’équipe de collecte de fonds dans ses différentes activités, notamment concernant les actions de parrainage local (prospection de partenaires privés,…)

VOTRE PROFIL :
 Titulaire d’un Bac+4/5 en coopération/développement international, Hautes Etudes Commerciales, marketing et communication, gestion et finances ou autres domaines pertinents, 3 ans d’expérience dans le milieu associatif, de préférence dans la collecte de fonds
 Personne dynamique, motivée et ayant une capacité à communiquer efficacement avec les bailleurs de fonds, les partenaires et les autres membres de l’équipe
>Capacité à identifier des opportunités et les saisir
>Personne orientée vers une approche de résultats avec des compétences en planification, en budgétisation et en analyse
>Fortes capacités à développer un plan d’action et à travailler de manière indépendante pour l’atteinte des objectifs et des cibles fixées
> Fortes capacités d’adaptation et qualités relationnelles pour travailler avec des personnes à différents niveaux de l’organisation
> Sens de l’organisation et de la rigueur pour répondre aux exigences des bailleurs de fonds
 >Connaissances des politiques de coopération et de financement des bailleurs de fonds institutionnels et des donateurs
 >Maîtrise de l’approche du cadre logique, de la gestion axée sur les résultats et de la gestion du cycle de projet
 >Très bonnes compétences orales et écrites en français ; une bonne maîtrise de l’anglais et de l’arabe serait un atout majeur
 >Maîtrise des outils informatiques ( Microsoft Office et recherches internet)
CE QUE NOUS OFFRONS :
 Un environnement de travail interculturel et diversifié au sein d’une équipe soudée et dynamique
 Une expérience solide et des responsabilités au sein d’une ONG expérimentée
DEPOT DES CANDIDATURES :
 Envoyer CV + LM + Copie des diplômes avant le 20/12/13
 Par courrier : SOS Villages d’Enfants Tunisie, Boulevard de l’environnement, Gammarth 1057, Tunisie
 Par e-mail : partenariat.sos@gnet.tn
 Par fax : 71 919 654

déc 042013
 

L’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) a été créée en Juillet 2011 afin d’agir dans les collèges et les lycées en sensibilisant les élèves à l’informatique.

Présidée par Madame Dorsaf Benna Chelly, l’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) comporte près de 80 adhérents et 30 bénévoles. Basée à Monastir,  l’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) intervient également sur Madhia, Sousse,Sfax, Nabeul, Béjà, Zaghouan et Kasserine.

L’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) organise et participe chaque année à trois grandes activités :

>>    Le TOP : Tunisian Olympiades in Programmation.

>>    La formation et la compétition Scratch. Des sessions de formations sont créées via des jeux éducatifs.

>>    The Best Lab, qui consiste à la sensibilisation des élèves au matériel informatique (maintenance, entretien, développement…).

Cette année, l’association va mettre à nouveau en place un partenariat avec la France et participer ainsi au Concours Castor, concours informatique pour les jeunes et adolescents. Ce concours permet de mesurer le quotient de logique des élèves.

Si vous souhaitez vous investir dans l’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM), contactez Dorsaf Benna Chelly à contact@eimajuscules.info ou au 98 605 373

 

 

 

 

déc 032013
 
  • Lieu d’affectation : Tunis
  • Statut : National
  • Clôture des candidatures  : 10 décembre 2013          
  • Entrée en fonction : 20 décembre 2013                               

  Fonction Générale

Le/la Coordinateur/trice – Administration – Finance – Logistique (CAFL) est responsable de la mise en œuvre des politiques et procédures administratives, financières et logistiques d’ASF, du respect des lois, des règlements nationaux et des obligations contractuelles de la mission ainsi que de la coordination des services de support.

Elle/Il est  supervisé/e par le chef de Mission, travaille en étroite collaboration avec le Contrôleur de Gestion du siège et a sous sa supervision le Logisticien de la mission ASF.

L’organisation

Avocats Sans Frontières (ASF) est une ONG internationale basée à Bruxelles qui se donne pour mission de jouer un rôle dans la réalisation d’une société juste et équitable, dans laquelle le droit est au service des groupes les plus vulnérables.

Avocats Sans Frontières a des missions permanentes au Burundi, au Rwanda, en RDC et en Ouganda, et développe des projets en Israël/Palestine, au Timor Oriental, au Népal et en Tunisie. Des projets transnationaux sur la justice pénale internationale et l’accès au droit socio-économique sont développés depuis le siège de l’association à Bruxelles, en synergie avec les missions permanentes. Afin de garantir l’efficacité et la durabilité des ses projets, ASF travaille en étroite collaboration avec les avocats et la société civile.

 En Tunisie

Sous l’ère Ben Ali, ASF a effectué différentes interventions ponctuelles en soutien à des avocats en difficulté ou menacés en raison de leurs activités en faveur d’une justice indépendante, de promotion des droits de l’homme ou de défense des droits de personnes vulnérables.

Aujourd’hui, ASF vise à développer l’accès à la justice pour les plus vulnérables en renforçant les acteurs d’aide légale en Tunisie ainsi qu’à contribuer à la construction d’une justice de qualité garante d’un état de droit.

Pour son premier projet en Tunisie, ASF soutiendra les associations de défense des droits de l’homme à organiser leurs archives et exploiter les données dont elles disposent pour contribuer à la justice transitionnelle.

 Description des tâches

1.    Gestion des Ressources Humaines

 Politiques et Procédures RH 

  • Applique les politiques et procédures RH d’ASF (politique de recrutement, politique salariale, politique de formation, politique de couverture des soins de santé, etc.) pour le personnel national.
  • Définit et propose, lorsque nécessaire, des mises à jour du Règlement d’Ordre Intérieur et les soumet pour approbation au Responsable RH siège.
  • S’assure, conjointement avec le CM, de la compréhension et du respect par tous des politiques et procédures RH.
  • S’informe des nouvelles directives ou formalités administratives à suivre pour le personnel national et expatrié et s’assure de leur respect.

 

Gestion administrative RH

  • Entreprend toutes les démarches liées aux recrutements du personnel national : publication des offres d’emploi et suivi des candidatures en collaboration avec CM et Coordonnateurs Programmes Terrain.
  • Rédige les contrats du personnel national.
  • S’assure que toute nouvelle recrue reçoit un kit d’accueil.
  • Fait le suivi des contrats de travail, des congés, des sanctions et des évaluations du personnel national et tient leur dossier individuel à jour.
  • Supervise la préparation et le paiement des salaires du personnel national.
  • Assure le calcul et le suivi du paiement des taxes, des cotisations sociales, des impôts dans les délais obligatoires.
  • Met à jour l’organigramme de la mission en collaboration avec le CM.
  • S’assure de l’archivage des documents administratifs des RH.
  • Supervise la préparation des dossiers administratifs des expatriés (visas, agréments, permis de travail, etc.).
  • Assure l’accueil et le briefing administratif, financier et logistique de tous nouveaux employés.

2.    Gestion financière et budgétaire

Gestion comptable

  • Assure l’enregistrement en comptabilité des dépenses de la mission (imputations des codes comptables et  analytiques, le rapprochement banque et caisses, lettrage, justification des avances)
  • Contrôle les coûts et l’éligibilité des dépenses engagées
  • Classe et archive les justificatifs des opérations financières et comptables.
  • Supervise le respect des procédures comptables et d’achat  internes et des bailleurs de fonds d’ASF.
  • Transmet  la comptabilité et les pièces comptables scannées dans les délais au siège.

Gestion trésorerie

  • Réalise et compile les prévisionnels de trésorerie en concertation avec le CM et les Coordonnateurs Programme Terrain et les envoie au siège dans les délais fixés par les procédures internes d’ASF
  • Suit les demandes de trésorerie auprès du siège
  • Tient à jour les journaux de caisses

 

Gestion budgétaire

  • Elabore, conjointement avec le CM, la couverture budgétaire de la mission.
  • Elabore les budgets des projets en étroite collaboration avec les Coordonnateurs Programme Terrain, les vérifie avant de les transmettre pour validation au CM et au siège.
  • S’assure du suivi des budgets des programmes, en lien avec le Coordinateur Programme Terrain concerné et en informe régulièrement le CM.
  • Rédige les rapports financiers et demandes d’avenant, avant leur transmission au siège pour validation.
  • S’assure du respect des obligations contractuelles des bailleurs de fonds.
  • S’assure du suivi des contrats de financement et de leur bonne gestion budgétaire.
  • Forme les Coordinateurs Programme à la gestion des budgets et organise avec eux des réunions mensuelles de suivi budgétaire avec le Chef de Mission.
  • Envoie l’état des prestations et des avances prises par le personnel expatrié terrain dans les délais fixés par les procédures internes d’ASF.

3.    Gestion administrative

  • S’assure du respect par la mission des politiques et procédures administratives d’ASF.
  • Supervise la bonne gestion des contrats locaux (locations bureau, communication, électricité, assurances, etc.).
  • S’assure qu’ASF respecte les obligations nationales en matière administrative.

4.    Gestion logistique

  • S’assure du respect par la mission des politiques et procédures logistiques d’ASF.
  • Supervise le travail du Chargé de la Logistique d’ASF.

 Profil recherché

Education

  • Bac +4 en Finances ou Comptabilité.

Essentiel

  • Expérience de cinq ans en gestion, administration.
  • Bonne connaissance des principes comptables et de gestion.
  • Intérêt pour le domaine de la justice et des droits de l’homme.
  • Capacité à travailler de manière autonome et en équipe.
  • Connaissance approfondie des outils informatiques et d’Internet.
  • Résistance au stress.
  • Facilité dans les relations humaines.
  • Excellente connaissance de l’arabe, du français, bonne connaissance de l’anglais.

Désirable

  • Connaissance du logiciel comptable Bob
  • Bonne connaissance du contexte humanitaire

 Conditions

Contrat à durée déterminée de 1 an (renouvelable)

  • Salaire selon expérience
  • 25 jours de congés payés par an

 Pour postuler

Les candidatures comprenant CV, lettre de motivation et disponibilités sont à adresser par mail à job@asf.be, au plus tard le 10 Décembre 2013. Préciser « Poste CAFL Tunisie » en objet.

 

déc 022013
 

Inscrivez-vous pour la conférence du LAB’ESS du Vendredi 13 Décembre 2013, à 15 heures, intitulée :

« Engagement de la Tunisie dans le système international de la protection des droits de l’Homme »

qui aura lieu au sein de l’Hôtel Paris, rue du Lac Turkana, Berges du Lac, à Tunis.

Le Lab’ESS a tenu à organiser une conférence sur la thématique des droits de l’Homme afin de célébrer le 65e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droit de l’Homme  (10 Décembre 1948).

La question des droits de l’Homme est au cœur du contexte de la transition démocratique en Tunisie. Les violations récurrentes des droits de l’Homme par l’ancien régime et la persécution des défenseurs des droits de l’Homme ont amené à un état de saturation du peuple qui s’est révolté. Le succès de la transition démocratique est donc étroitement lié à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme dans le pays.

L’un des moyens les plus importants pour y arriver, consiste en l’engagement plus fort de l’état dans le système international des droits de l’Homme de l’ONU et qu’il respecte ainsi ses obligations sous le droit international des droit de l’Homme.

 Thématique :

L’engagement de la Tunisie dans le système international de la protection des droits de l’Homme et son impact sur la situation des droits de l’Homme dans le pays, ainsi que le rôle de la société civile (surtout les ONG de droits de l’Homme) avant et après la chute du régime de Ben Ali.

 Problématique :

Les régimes dictatoriaux se précipitent toujours vers la ratification des textes internationaux relatifs aux droits de l’Homme comme mécanismes de protection contre les critiques de la communauté internationale, mais ne prennent pas les mesures nécessaires pour améliorer la situation des droits de l’Homme, comme conformer les lois nationales aux normes internationales. Par ailleurs, ces régimes ont toujours eu recours à des réserves qu’ils mettent sur certains articles afin de contourner leurs obligations sous le droit international, la ratification d’une convention n’est donc pas synonyme d’un engagement total de la part de l’Etat.

Inscriptions :

L’inscription est ouverte à tous les membres actifs d’associations tunisiennes et à toutes les personnes intéressées par ce sujet.

Pour vous inscrire à la conférence, veuillez remplir le formulaire suivant :

http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/876254?lang=fr

<<PROGRAMME>>

Accueil des invités (15h =>15h30)

                                                                                             Introduction (15h30 => 15h35)

« Présentation de la thématique : raison d’être, occasion » 

L’engagement du gouvernement tunisien dans le système international de la protection des droits de l’Homme ? (15h35-16h15)

  • L’engagement du gouvernement Etat de ratification des conventions internationales relatives aux droits de l’Homme par la Tunisie, qu’en est-il aujourd’hui ?

 

  • « Quelle place pour le droit international des droits de l’Homme dans le projet de constitution? »

Intervenante : Kaouthar Debbeche.  Maître-assistante à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis

 

 Quel est le rôle de  la société civile face à l’engagement du gouvernement tunisien dans le système international de la protection des droits de l’homme ? (16h15- 17h)

 

  • Mécanismes internationaux des droits de l’Homme et Obligations de l’Etat: Le Rôle de la société civile. (en arabe)

Intervenant :  Akram Khalifa, Officier des droits de l’homme au Bureau de Tunisie du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme.

  • Action concrète de la société civile sur le terrain (en arabe)

Intervenant : Seif Abidi, secrétaire général de l’association Citoyenneté.

 Débat avec le public (17h-18h)

Cocktail (18h-18h30)

 


 

nov 282013
 

L’association de la documentation audiovisuelle du patrimoine tunisien a été créée en Février en 2011, avec comme objectif final la sauvegarde du patrimoine et de la documentation audiovisuelle.

L’association de la documentation audiovisuelle du patrimoine tunisien est présidée par Monsieur Fethi Ben Othman, également fondateur de l’association. Celle-ci est composée de 9 membres actifs et d’une cinquantaine d’adhérents. L’objectif principal de l’association est de construire un portail qui englobera les supports audiovisuels sur le patrimoine tunisien.

L’association de la documentation audiovisuelle du patrimoine tunisien est actuellement en phase de sensibilisation auprès des Tunisiens sur la valeur du patrimoine. L’association entend valoriser l’héritage patrimonial et culturel tunisien, et ce , depuis la Révolution. L’association se concentre sur la patrimoine naturel et matériel.

En 2013-2014, l’association organise tous les deux mois un séminaire sur la sensibilisation du patrimoine du grand Tunis. De plus, l’association organisera un festival international du film sur la thématique du patrimoine, en mai 2014, à Tunis et à Nabeul.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, contactez Fethi Ben Othman, contact@adapt.org.tn tél : 98 81 82 65

 

 

 

nov 222013
 

L’association tunisienne pour la promotion des jeunes (ATPJ) a été créée en novembre 2012, avec comme objectif final le développement humain des personnes en recherche d’emploi.

L’association tunisienne pour la promotion des jeunes (ATPJ) est présidée par son fondateur, Monsieur Nagati Bilel. L’association est composée de 60 membres actifs et de 300 adhérents.

Les trois grandes activités de l’association sont les suivantes :

  • L’association organise des activités de « sport matinal » deux fois par semaine.
  • L’association organise des ateliers d’ « encouragement à la lecture » une après-midi par semaine.
  • L’association organise chaque trimestre un forum professionnel qui vise à regrouper les chercheurs d’emploi et les responsable recrutement d’entreprises privées.

Pour l’année 2014, l’association entreprend la signature d’une convention avec le Ministère de l’éducation et le Ministère de l’enseignement supérieur afin d’organiser des activités dans l’enseignement primaire et secondaire dans les secteurs de la culture, du sport, de la santé ou encore de l’éducation.

 

 

 

nov 212013
 

L’équipe du Lab’ESS s’est rendue au salon de l’entreprise les 20 et 21 Novembre derniers, à Sfax, afin d’y représenter l’IMPACT, incubateur d’entreprises sociales, hébergé  au sein du Lab’ESS, à Tunis.

Le salon s’est tenu sur deux jours, l’occasion pour l’équipe Lab’ESS de présenter les avantages de l’entrepreneuriat social. Une centaine d’exposants étaient présents au salon, tous domaines confondus.

Le salon a également été ponctué de mini-conférence, sur des thèmes allant du « clounding », à l’entrepreneuriat version féminin, ou encore le rôle de l’association dans l’entrepreneuriat.

L’équipe du Lab’ESS a ainsi pris contact avec près de deux-cent visiteurs, afin de présenter les enjeux de l’économie solidaire et de l’entrepreneuriat social.

nov 202013
 

Recrutement : Stagiaire – Chargé (e) des affaires juridiques au Bureau Associations Conseil

Identification du poste

Intitulé du poste Stagiaire – Chargé(e) des affaires juridiques au Bureau Associations Conseil.

Présentation du service

Le Lab’Ess est une structure dédiée au renforcement des capacités des associations et des entreprises sociales tunisiennes, par le biais des conseils, des modules de formation et de la mise en réseau.

Le Lab’Ess se divise en deux pôles :
- Le BAC (Bureau Associations Conseil)
- Un incubateur destiné à l’accompagnement des entrepreneurs sociaux

Le Lab’Ess est un projet porté par DSF dont le siège se situe à Malakoff. Le Desk Tunisie est en charge de la coordination des actions en Tunisie.

Le/la stagiaire chargé(e) des affaires juridiques est affecté(e) au service du BAC et travaille sous la supervision du directeur et travaille en étroite collaboration avec le responsable du BAC et le responsable de l’IMPACT.

Missions et activités du poste

Le/la stagiaire chargé(e) des affaires juridiques a trois missions principales à accomplir :

- La formation des associations tunisiennes, dans le domaine juridique et de la bonne gouvernance associative;
- L’accompagnement  personnalisé des dirigeants ou des futurs fondateurs des associations, et des entreprises sociales (renseignements sur la
procédure légale à suivre, l’élaboration des statuts, la gestion financière, l’embauche, la tenue d’une comptabilité, conformément à la loi
tunisienne…)

- La participation à  l’animation  et à l’organisation  des activités évènementielles périodiques du Lab’Ess. (conférences, ateliers…)

Tâches à accomplir

1. Préparer  et  animer  les  sessions  de  formation  «aspects juridiques et bonne gouvernance associative » du BAC :

- Assurer la logistique de la formation ;
- Animer la formation ;
- Compléter et mettre à jour le contenu du module de formation.

2. Accompagner  et  renseigner  les  associations  tunisiennes  sur  le  cadre juridique qui gouverne le travail associatif, actuellement, en Tunisie:

- Suivre et accompagner les associations tunisiennes via l’élaboration d’un plan d’accompagnement ;
- Assurer un appui, conseil ponctuel (par téléphone, via mail…).

3. Accompagner  et  renseigner les  entreprises incubées au  sein du BAC  sur les aspects légaux en relation avec l’entreprise

4. Participer à l’organisation des évènements et des activités générales du Lab’Ess (conférences, ateliers, formations, visites de terrain…)

Qualités requises

- Participer avec le reste de l’équipe à la logistique et organisation des autres activités du Lab’Ess (mercredis des associations, conférences…) ;
- Faciliter la mise en réseau des acteurs ;
- Participer à la mise en place d’un centre de ressources à destination des associations tunisiennes.

5. Enrichir  et mettre à jour la base de données associative,  en lien avec la chargée de communication.

- Juriste de formation (niveau Bac +4, au moins)
- Ouverture d’esprit, dynamisme, aisance relationnelle, un bon sens d’organisation, maîtrise de la langue française, un bon savoir communicatif, travail  d’équipe, et un engagement au sein de la société civile tunisienne.

Temps partiel (16 heures de travail, par semaine).

Type du contrat – Un contrat de stage  rémunéré de trois mois (renouvelables)

Disponibilité :  Poste à recrutement immédiat

POUR POSTULER : envoyez un CV et une lettre de motivation à recrutement@labess.tn

nov 192013
 

L’équipe du Bureau Associations Conseil a animé une formation de deux jours à Nabeul, les 16 et 17 Novembre en montage de projets, recherche de financements et communication. La formation s’est déroulée au sein de l’hôtel Khayem Garden Beach de Nabeul.

Les associations présentes à la formation étaient les suivantes :

Association écotourisme environnement

Association El Mansey

Association Sport en santé pour tous

Mon école, un Espace Solidaire et Citoyen

Association d’amitié et d’action sociale

Voix de la femme

Association de solidarité et d’action sociale

Jeunes ambitieux solidaires

Association de l’écotourisme et environnement ETET

nov 132013
 

L’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) a été créée en Juillet 2011, afin d’agir dans les collèges et les lycées en sensibilisant les élèves à l’informatique.

Présidée par Madame Dorsaf Benna Chelly, l’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) comporte près de 80 adhérents et 30 bénévoles. Basée à Monastir,  l’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) intervient également sur Madhia, Sousse,Sfax, Nabeul, Béjà, Zaghouan et Kasserine.

L’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM) organise et participe chaque année à trois grandes activités :

>>   Le TOP : Tunisian Olympiades in Programmation.

>>   La formation et la compétition Scratch. Des sessions de formations sont créées via des jeux éducatifs.

>>   The Best Lab, qui consiste à la sensibilisation des élèves au matériel informatique (maintenance, entretien, développement…).

Cette année, l’association va mettre à nouveau en place un partenariat avec la France et participer ainsi au Concours Castor, concours informatique pour les jeunes et adolescents. Ce concours permet de mesurer le quotient de logique des élèves.

Si vous souhaitez vous investir dans l’Association Enseignement Informatique Majuscule (EIM), contactez Dorsaf Benna Chelly à contact@eimajuscules.info ou au 98 605 373

 

nov 122013
 

Search for Common Ground recherche son Responsable du pole « Jeunesse »

Ville: Tunis, avec des déplacements fréquents à l’intérieur du pays.

Disponibilité: immédiate

Durée et type de contrat: Contrat à Durée Déterminée de 12 mois, avec possibilité de renouvellement.

Date limite de remise des candidatures: Lundi 25 Novembre 2013.

Comment postuler?

Les candidats intéressés doivent envoyer leur CV, lettre de motivation et attente salariale, ainsi que 3 contacts professionnels qui pourraient servir de référence, avant le 25 Novembre 2013, à l’adresse suivante: emploitunis@sfcg.org. Merci de préciser en objet du message la référence suivante: « Responsable de projet + Nom et Prénom ».

A propos de Search for Common Ground

Avec deux sièges principaux à Bruxelles et à Washington DC, et avec des programmes et des bureaux dans plus de 30 pays dans le monde (Afrique, Asie, Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient, Amériques), Search for Common Ground (SFCG) est depuis 1982 l’une des ONGs leaders spécialisées dans la résolution des conflits, la consolidation de la paix et le dialogue. Installée depuis fin 2011 en Tunisie, Search for Common Ground-Tunisie oeuvre à renforcer la capacité de la societé civile, des médias et des institutions à aborder les différences par le dialogue et la collaboration. Pour plus d’informations sur SFCG, consultez son site web www.sfcg.org.

Description de poste

Search for Common Ground en Tunisie recherche un Responsable du Pole « Jeunesse » en vue de gérer plusieurs projets ayant pour objet le renforcement des capacités de dialogue dans le secteur de la jeunesse ainsi que le soutien et l’accompagnement à la participation citoyenne active des jeunes acteurs de la société tunisienne dans les débats publics y compris à travers les médias, que ce soit aux niveaux local, régional ou national.

Les objectifs spécifiques du Pole « Jeunesse  » à SFCG sont les suivants:

1) Renforcer les capacités des jeunes leaders à susciter des changements aux niveaux local et national, notamment à travers l’utilisation des médias.

2) Développer la compréhension et la pratique de la gouvernance locale chez les jeunes actifs dans 24 gouvernorats (cette couverture est appelée à s’élargir);

3) Développer le leadership et les compétences des jeunes en communication, débat, en analyse et en résolution des conflits.

Responsabilités du poste

• Coordonner avec les partenaires institutionnels, des médias et de la société civile les différentes actions et activités envisagées dans le cadre des projets;

• Etablir et mettre en œuvre des plans d’action pour la mise en oeuvre de projets;

• Identification de consultants-formateurs et développement conjoints des curriculums de formation au profit des partenaires des projets;

• Animer/faciliter des réunions et des débats publics en langue arabe (tunisien);

• Superviser une équipe composé d’un chef de projet et 7 coordinateurs de projets installés à un niveau régional en Tunisie;

• Représenter SFCG auprès des différents partenaires de projet et dans les évènements nationaux et internationaux;

• Rédiger les rapports narratifs du projet sur une base mensuelle;

• Travailler en étroite collaboration avec les bailleurs de fonds des projets;

• Superviser la bonne gouvernance de l’utilisation des budgets des projets.

Qualifications, capacités et expérience:

• De préférence, Master en sociologie, sciences politiques, sciences humaines ou autre domaine similaire;

• Expérience d’au moins cinq ans dans les domaines de gestion de projet associatifs, développement social, gouvernance locale, droits de l’homme ou gestion des conflits, ou autre domaine similaire;

• Excellente connaissance de la société civile tunisienne, et du secteur de la jeunesse en particulier;

• Parfait bilingue arabe, français (parlé et écrit), avec une excellente capacité de rédaction des rapports en français;

• L’anglais serait un atout majeur;

• Connaissance des principaux bailleurs de fonds opérant en Tunisie

• Capacité de gérer et motiver des équipes, staff et volontaires;

• Capacité d’organiser, d’animer et de faciliter des séminaires, workshops et des ateliers de formations;

• Capacité de communication avec diverses audiences, y compris à travers médias sociaux, radio et vidéo;

• Esprit d’équipe et approche participative, flexibilité et capacité de maintenir une bonne communication interne avec le superviseur et les autres membres de l’équipe;

• Capacité de travailler de façon indépendante, d’établir des priorités, de résoudre les problèmes de façon constructive, et de proposer des solutions innovatrices;

• Bonne connaissance des outils Microsoft Office, l’internet et les médias sociaux ;

• Disponibilité à voyager fréquemment à l’intérieur du pays, y compris en week-end.

L’équipe de SFCG en Tunisie est une équipe dynamique, passionnée et diversifiée, qui fera de l’intégration des nouveaux membres du staff sa priorité.

nov 072013
 

>>  Anis Ghordbane, Directeur du Lab’ESS

Anis Ghodbane est diplômé de l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal. Il a notamment des expériences en management de projet, gestion de programme de coopération transfrontalière ainsi qu’une expérience nationale et internationale dans le domaine associatif.

>>  Sofienne Zrelli, Responsable des relations publiques du Lab’ESS

Diplômé de la faculté des sciences économique et de gestion de Sfax, Sofienne a acquis une bonne expérience et connaissance du domaine associatif à travers son engagement au sein de la société civile tunisienne à Sfax ou encore à Tunis, surtout dans les domaines du plaidoyer, de l’animation de réseaux, de montage de projet et les outils de renforcement de capacité.

 

 

>> Mehdi Baccouche, Responsable de l’Impact

Responsable de l’incubateur d’entreprises sociales (IMPACT) au sein du Lab’ESS, Mehdi est diplômé de Science Po Lyon (coopération et développement). Il a travaillé sur des projets d’entrepreneuriat social et tourisme durable au Bénin et au Liban, et a accompagné des associations en France travaillant sur l’insertion des jeunes de banlieues.

 

 

>>  Lobna Saidi, Responsable BAC

Responsable du BAC, Lobna est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur Agronome. Elle a travaillé pendant 3 ans en tant que Chargée de Programme ; d’abord avec l’Agence Française de Développement sur le Programme PADAC pour développer l’agriculture durable en Tunisie ; ensuite avec l’ATUGE en tant que Chargée d’un Appel à projets de la Fondation de France destiné au financement de projets associatifs œuvrant pour l’insertion professionnelle des jeunes.

>>  Claire Cabrol, Chargée de projets du BAC

Chargée de projet au BAC, Claire est diplômée en sciences politiques et s’est spécialisée dans la gestion des risques dans les pays du Sud. Très intéressée par les questions de gouvernance dans le monde arabe, elle a effectué plusieurs stages en Israël / Palestine auprès de la société civile, ainsi qu’un stage de six mois au PNUD -Tunisie dans un projet chargé de renforcer les capacités de la société civile en vue d’assurer son implication dans le processus de transition démocratique que connait le pays depuis 2011.

>>  Matthieu Wacogne, Chargé de projets du BAC

Titulaire d’un Master en coopération internationale, Matthieu a travaillé principalement à l’étranger (Mexique, Portugal) pour des associations. Durant ses missions, il a monté divers projets solidaires tout en recherchant des financements. Par ailleurs, il a été en charge de la mise en place de partenariats au sein d’un  centre social.

 

 

>> Pierre Serillon, Chargé de projets du BAC

Chargée de projets au sein du BAC , Pierre est diplômé du Master Ingénierie et Projets de Coopération il a d’abord suivi un parcours de professeur au cours duquel il a enseigné pendant 3 ans avant de se reconvertir dans le domaine des ONG et de l’Economie Sociale et Solidaire. Il a travaillé au Pérou, au Mexique et en Espagne et a participé à de nombreux projets associatifs comme la création d’un DVD pédagogique sur des alternatives d’ESS en France: « Halte, Terres Natives ».

 

 

>>  Fédia Ferci, Assistance du Lab’ESS

Fédia Ferci est diplômée du Centre de formation administratif de Gammarth, en tant que technicienne en informatique de gestion. Elle a auparavant travaillé en tant qu’assistante de direction, au sein de la société SGTTM et de la maison de disques Phonie.

 

 

>> Céline Masfrand, Chargée de communication du BAC

Titulaire d’un Master en communication, spécialité communication des entreprises et des organisations, Céline a réalisé la plupart de ses expériences professionnelles au sein de rédactions francophones en France et à l’étranger (Chili, Espagne, Tunisie). Elle a également occupé un poste d’Attachée de presse/relations publiques et mené un projet associatif au Maroc, sur deux années.

 

 

>>  Charlotte Dupuy, Chargée de financements du BAC

Diplômée d’un Master en Economie du Développement et en Analyse de Projets, Charlotte a notamment travaillé au montage de dossiers d’appel d’offre pour l’Union Européenne et a multiplié les expériences à l’étranger (Bolivie, République Centrafricaine, Belgique) et dans différentes structures : Délégation de l’Union Européenne, cabinet de consultance, association.

 

 

>> Sarra Belhadj, Chargée de questions juridiques du BAC

Juriste au sein du Bureau Associations Conseil, Sarra est titulaire d’un diplôme en master recherche en droit communautaire Relations Maghreb_Europe auprès de la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de Tunis. C’est sa première expérience associative, auparavant Sarra a effectué des stages dans des établissements financiers et sociétés diverses.

 >Aymen Mokadem, Inforgraphiste du BAC

Infographiste au sein du Bureau Associations Conseil (BAC) depuis 2012, Aymen est diplômé d’une licence en communication multimédias et visuelle qu’il a réalisée  à Tunis. Aymen est fort de plusieurs expériences en associations et en entreprises. Il est également auto preneur d’une entreprise de graphisme depuis juin 2012, qui l’amène à travailler avec des entreprises tunisiennes et étrangères.

nov 072013
 

Conférence du Lab’ESS : « Femmes tunisiennes et engagement dans la société civile »

- Compte rendu – Vendredi 25 Octobre 2013

Présence des participants :
86 participants étaient présents lors de la conférence :
Nombre de femmes : 58 soit 67,4 %
Nombre d’hommes : 28 soit 32,6 %
*******************
Présence médiatique :
8 médias étaient présents lors de la conférence :
>Le Petit journal de Tunis
> Radio Femmes
> Presse italienne (journaliste freelance pour plusieurs titres)
> Le Nouvel observateur
> Soir d’Algérie
> 30 Minutes
> Shems FM
> Express FM
Ce compte rendu reprend les interventions effectuées, il ne reflète pas de prise de position du Lab’ESS et n’engage que les intervenants dans leur discours.

Intervention de Madame Sana Ben Achour :
« La société civile Tunisienne largement investie par les femmes »
>>Questions développées lors de l’intervention :
Historique de l’engagement de la femme Tunisienne dans la société civile.
Pourquoi les femmes choisissent-elles davantage l’engagement associatif à l’engagement politique?
Le mouvement féministe tunisien s’inscrit-il dans un esprit de résistance après la révolution?

Le concept de société civile a fait son apparition dans les années 80 avec le boom associatif, après 1987, ce qui semblait à l’époque traduire la transition vers le pluripartisme. La notion de société civile était chargée politiquement à l’époque par la démocratisation. La question était de savoir s’il y avait une société civile sous Ben Ali et s’il pouvait y avoir une société civile en régime autoritaire.

Entre 1989 et 2011, la société civile s’est trouvée dans une confrontation permanente sur les droits et les libertés, l’enjeu principal étant la vie associative plombée par les contraintes juridiques. Elle était donc obligée d’être en confrontation avec le pouvoir en place.Malgré la répression il y avait une société civile, en octobre 2010 il était clair que les acteurs ont décidé de passer du statut de sujet à celui de citoyen et acteur de son devenir. Même si on ne s’attendait pas à la révolution, les germes étaient là, depuis 2002.

Après la révolution, tout ceci semble dépassé vu l’activité de la société civile actuelle, et il ne viendrait à l’idée à personne de remettre en cause son existence. Dès le premier jour de la révolution, elle s’est posée en posture de vigilance démocratique, de veille et d’éveil.

Pendant longtemps le mouvement des femmes dans la société civile était dominé par deux associations symboliques de l’Etat. Aujourd’hui, ce qui semble nouveau, malgré le manque de chiffres et d’études, ce sont les associations caritatives, notamment islamique. Le mouvement s’est construit dans la confrontation au régime politique et est arrivé au moment de la jonction entre les revendications féministes et démocratiques. Cette trajectoire a fait que les femmes engagées ont construit leur mouvement comme un mouvement autonome, ce qui répond à la question de savoir : pourquoi elles n’ont pas choisi de s’engager en politique.

Le mouvement des femmes a donc été construit de manière autonome au pouvoir et à l’opposition, et aux satellites du pouvoir de l’époque, avec une démarcation sur le discours du droit des femmes. Ce mouvement s’inscrit-il dans un contexte de résistance. Mais les femmes n’ont pas que le mode contestataire pour s’exprimer. Ce qui est important ce sont les formes inventives et offensives. Les femmes ont anticipé pour lutter pour la parité et son inscription dans le code électoral.

Intervention de Madame Radhya BelHaj Zekri:
« La femme est-elle protégée de la discrimination au sein de la société civile? »
>>Questions développées lors de l’intervention :
En quoi se traduit la discrimination de genre au sein des associations et comment y remédier ?
Cas d’étude : Manque de représentation féminine sur le niveau directif/exécutif de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT).
Les associations de femmes ont au début subi beaucoup de violences de la part de ceux qui ne comprenaient pas pourquoi elles étaient dans la rue.Il y a eu beaucoup de travail depuis pour expliquer pourquoi, quels étaient leurs besoins. Les femmes qui venaient des syndicats se sont organisées pour essayer d’exister en dehors du féminisme d’Etat qui pesait beaucoup. C’est dans la continuité de ce mouvement qu’elles ont fondé un groupe de réflexion d’étude de la femme ouvrière en 1983.

C’est de là que nous avons vu les discriminations de genre et analysé le besoin de se mettre ensemble (enseignantes, travailleuses…), pour parler du syndicat, il est nécessaire de parler du droit du travail. Les textes législatifs interdisent la discrimination au sein du travail, mais il reste beaucoup à faire. Nous y voyons toutes les formes de discrimination. La « révolution » a mis en exergue les disparités entre les régions  problèmes de classes, fracture intergénérationnelle… Un des enjeux est de reconstruire le pays sur la base de l’équité.

Pourquoi les femmes sont-elles si peu nombreuses à occuper des postes de gestion ? Les femmes se sont battues comme groupe de pouvoir, en attestent le mouvement social des femmes dans le bassin minier en 2008, ainsi que la lutte des femmes du domaine du textile. Elles ont eu une grande présence dans les manifestations, solidarité générale avec le peuple tunisien. Elles ont eu un rôle important dans la transmission d’information. Les photos du 14 juillet ont beaucoup contribué à changer les consciences.

La condition syndicale a eu une vie très courte. Beaucoup de femmes ont fui les syndicats pour aller dans les associations. Malgré les actions de lobbying et de formation de ces femmes, et de l’avancée du nombre de femmes dans les syndicats, elles sont restées absentes du haut de la hiérarchie syndicale. Les facteurs qui expliquent ce constat sont les mêmes qu’il y a 30 ans:
- D’ordre social (double journée de travail avec les tâches domestiques). Ce serait une triple journée de travail. L‘absence de crèches. Le risque de sanctions et de perte de travail dans les secteurs non protégés.
- Facteurs internes (UGTT). Rien n’encourage les femmes à participer au travail syndical. Pas de lieux d’espace pour garder les enfants. Syndicats sont austères, il y a un manque de convivialité (ambiance plus masculine).
- D’ordre culturel. Représentation masculine du syndicat. Femmes cataloguées sur le terrain syndical.

Les syndicats sont très importants. Il faut prendre des mesures pour l’installation de quotas. L’UGTT n’a pas eu le courage de le faire pour l’instant. Il existe une grande pression internationale mais celle-ci n’a pas été suivie par l’UGTT. Il se ressent le besoin d’établir des rapports de solidarité avec les ONG de femmes.

Intervention de Madame Sadika Keskes :
« La femme est-elle protégée de la discrimination au sein de la société civile? »
>>Questions développées lors de l’intervention :
Quelle place pour la femme rurale/ouvrière dans le domaine associatif ?

La femme rurale est en attente par rapport aux associations, elle n’est pas dans l’action. Elle est dans une situation de pauvreté : nécessités primaires. Actions cloîtrées dans les régions marginalisées : manque au niveau des infrastructures (problème d’accès à l’eau). La situation s’est détériorée.

Dans les années 60, la structure de la famille s’est démantelée. Les personnes devaient travailler ou dans les grandes infrastructures industrielles ou partaient en exode. La population masculine a beaucoup diminué dans les régions. La femme s’est donc retrouvée avec plus de responsabilités : ainsi la femme s’est retrouvée dans les activités agricoles.

Situation très complexe et dure pour les femmes dans les campagnes : les femmes sont payées 5 dinars par jour. L’exploitation continue très fortement. Les femmes ont changé leur mode de vie suite aux départs des hommes des campagnes.

Les décisions politiques sont coupables de cette détérioration du travail des femmes et de leur situation après les années 60. Dans les régions, dans les familles, notamment au niveau de la production de tapis, les femmes ne peuvent pas vivre de la vente de leur artisanat. Les populations des régions sont démunies, et les mauvaises décisions politiques n’aident pas à une évolution positive.

Intervention de Madame Henda Chennaoui :
« La femme est-elle protégée de la discrimination au sein de la société civile? »
>>Questions développées lors de l’intervention :
Quelle place aux jeunes femmes dans les associations féministes en Tunisie ?

Mon observation personnelle a commencé un peu avant la révolution, qui a participé à créer une nouvelle génération de féministes. Avant il n’y avait pas de rassemblements qui réunissaient des femmes en général sur le débat politique, sur les Droits de l’Homme.

Nous nous sommes retrouvés dans une dynamique de rassemblement politique : meeting, manifestions. Nous avons commencé à réaliser que nous étions bien différentes de l’ancienne génération. Les différences sont les suivantes :
1. Au niveau des combats: L’ancienne génération de féministe base son combat essentiellement sur des questions législatives. La nouvelle génération de féministe centre son combat quant à elle, contre la mentalité, c’est un combat plus social, sur le terrain.
2. Au niveau des supports : l’ancienne génération se base sur l’écrit essentiellement, les recherches, la littérature féministe. La nouvelle génération : se base sur les réseaux sociaux, les intuitions, mais également sur l’héritage des anciennes générations (complémentarité).
3. L’approche est différente : plusieurs jeunes militantes sont pour la confrontation (cf Amina, au coeur de ce conflit de générations). Les anciennes ont des acquis, plus de contraintes, elles ne veulent pas prendre le risque de perdre ces acquis-là : elles sont dans le politiquement correct.
4. Problème au niveau des féministes qui ne veulent pas porter l’étiquette des femmes démocrates, elles préfèrent travailler toutes seules, indépendamment d’une association.

Au niveau régional, comment les jeunes féministes se positionnent elles ? Après le Printemps Arabe, les féministes régionales et du Moyen Orient ont comparé leurs situation et ont trouvé des similitudes dans leurs problématiques.

Intervention de Madame Zoé Petkanas :
« Comparaison de la situation de la femme dans les sociétés tunisiennes et jordaniennes »

Zoé Petkanas a mené une recherche en Jordanie sur les micro-crédits et les projets économiques avec la femme. Elle présente une comparaison avec la société civile en Tunisie depuis 2011. La société civile tunisienne est très différente de la société civile jordanienne car cette dernière est très peu développée.

Le pouvoir du micro-crédit à changer les structures sociales est faible. Exemple puisé de l’étude en Jordanie : apprentissage octroyé mais très limité, d’autant plus que la femme jordanienne est généralement assez pauvre, et que la situation sociale est relativement complexe vis-à-vis du contexte politique.

La majorité des institutions de micro-crédit octroient quelques formations pour donner aux femmes une certaines dextérité sur des activités comme le tissage, ou d’autres activités manuelles, et qui permettent d’enclencher sur l’octroi de crédit, mais sur des territoires restreints. La femme est obligée d’emprunter dans des institutions non officielles, et est parfois obligée de consommer plus, elle doit aussi s’acquitter de ses dettes, les résultats du micro crédit ne sont donc pas garantis. Difficultés d’accès au marché pour la diffusion du produit au-delà du marché proche et direct.

Toutes ces questions sont à mettre en relation avec le contexte tunisien. Divergence au niveau éducationnel : celui de la femme tunisienne est de loin au-delà de la femme jordanienne et son rôle associatif assez bien développé. Lors de la recherche, il ressort le constat que l’accès à la vie politique de la femme jordanienne est différent. Quelques similitudes : menace relative à l’inégalité entre les deux genres, notamment responsabilité domestique outre ses obligations externes, qui peut avoir un impact social par rapport au milieu pauvre et déshérité, qui explique la participation moins efficiente de la femme à la vie politique et engagement associative (cf nombre de candidates au parlement et engagement syndical).

Inégalité d’accès, handicap, notamment sur la prise de décisions au niveau économique. La femme rencontre des difficultés à valoriser son opinion, et dans tous les domaines d’affaires publiques et générales (en Jordanie). En Tunisie la femme, notamment dans cette phase transitionnelle, on observe un renforcement du rôle citoyen et décisionnel de la femme, mais il ne faut pas considérer que l’accès de la femme aux postes importants soit pour autant meilleur qu’en Jordanie, cependant il y a plus d’opportunités offertes. Tous les partis politiques ont fait intégrer la femme dans leur action, et dans la société civile à un haut niveau, et donc pour avoir une influence sur plan politique et social.

Ces différences entre nouvelles et anciennes vont amener une richesse dans le cheminement de la place de la femme dans le monde arabe, les anciennes vont inspirer les nouvelles et vice versa.

Débat : « Discussion avec le public »
>Qu’est-ce qu’être féministe pour vous ?
>Quel est le vrai rôle de la femme dans la société tunisienne ?
>Pourquoi n’y a-t-il aucune femme au sein de l’UGTT ?
>Les micros crédits sont-ils vraiment utiles pour les pays du Sud et l’indépendance des femmes ?
>Amina, symbole de la nouvelle génération de féministes?
>Y a-t-il en Tunisie des associations d’hommes féministes ?

 

 

 

nov 062013
 

Notre action

Nous défendons une Tunisie où les jeunes sont valorisés, compétents et engagés dans la construction  de leur société. Nous développons depuis deux ans une action associative qui porte l’ambition de constituer une force de propositions pour les politiques de jeunesse en Tunisie.

L’action que nous menons repose sur deux axes: l’aide à l’insertion professionnelle et l’implication citoyenne dans l’espace public. Nous organisons des ateliers de formation grâce à une équipe de dix jeunes professionnels répartie sur 5 régions. Depuis juin 2012, 500 ateliers ont été organisés réunissant au total 6000 participants.

Notre public cible est composé d’étudiants et de diplômés à la recherche d’un emploi. Nous avons développé un système d’information performant et des procédures reliant l’équipe de coordination à l’équipe de terrain. Nous recherchons désormais la personne qui permettra d’exploiter au mieux le potentiel d’une équipe plurielle engagée et qui contribuera à l’expansion de l’association.

Nous croyons tous à Réso qu’une action civile de grande ampleur et structurée portera ses fruits dans la transition que nous vivons. Convaincus que la clé du changement est entre les mains de la jeunesse tunisienne, il s’agit désormais de contribuer à mettre en relation les jeunes et leurs
aspirations avec leur environnement économique, social et politique. Nous rassemblons à travers nos adhérents et employés des personnes d’horizons différents portant cette même conviction.

Le financement de l’association repose sur un appui financier de bailleurs de fonds et un autofinancement basé sur la prestation de services auprès d’actions en faveur de la société civile.

L’association collabore au niveau local avec le tissu associatif, les organismes de jeunesse et les bureaux de l’emploi. Nous comptons aujourd’hui une dizaine d’employés et une trentaine de citoyens bénévoles dont cinq sont membres du bureau exécutif.

Dans le cadre du développement de notre action, nous recherchons à renforcer notre équipe.

Le résumé du poste que nous proposons :

Le Coordinateur de terrain est le responsable de l’équipe de terrain. Il contribue à la mise en place des activités conformément aux différents projets stratégiques développés par l’association. Il encadre et assure au quotidien le suivi des actions planifiées. Il effectue le reporting interne et externe en participant à l’évaluation des actions et en assurant le respect des procédures. Le

Coordinateur de programmes contrôle la qualité des activités proposées auprès du public cible et renforce les compétences de son équipe en identifiant les besoins en formation et en promouvant les bonnes pratiques. Il assure une représentation de l’association auprès des acteurs de la société civile et des autorités publiques.

Le Coordinateur de terrain fait partie de l’équipe de coordination composée par la Coordinatrice des partenariats, la Coordinatrice de la communication et la Coordinatrice des finances.

Les principales responsabilités :

• Planifier et Encadrer le travail de l’équipe de terrain

• Mise en œuvre des procédures de travail

• Suivre et évaluer les indicateurs qui lui ont été fixés

• Représenter l’association auprès des différents interlocuteurs civils et publics

• Contribue à l’amélioration de l’organisation et à la réflexion stratégique

Les savoir-faire exigés

• Gestion et animation d’équipe

• Planification et animation de réunion

• Formation

Qualités

• Autonomie et sens du travail en équipe

• Aisance relationnelle, leadership

• Capacité organisationnelle

• Pro-activité

Expérience

• Au moins 4 ans d’expérience sur un poste à responsabilités équivalentes au sein d’une structure associative ou publique

Formation

• Diplôme universitaire en gestion, sciences sociales, sciences humaines, diplôme en animation de jeunesse ou équivalent

Le poste est basé sur Tunis et nécessite des déplacements.

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 15 novembre, nous vous invitons à envoyer votre  candidature à contact.reso@gmail.com au nom de Sami Adouani, Président de l’association Réso.

nov 062013
 

L’équipe du programme WES Tunisie recrute un agent de projet (plein temps) pour une durée de 5 mois à partir du 15 Novembre 2013 au 15 Mars 2014.

1. L’agent de Projet travaillera en étroite collaboration avec le coordonnateur du programme et sous la supervision de Directeur National, et il est responsable du suivi des activités au sein des Centres WES dans les 6 régions (Sfax, Sousse, Gafsa, Kairouan, Tunis, et Zarzis).

2. Responsabilités :

Suivi mensuel : Sous la supervision du Coordinateur du programme, l’agent du projet aura la responsabilité de : • Collecter les rapports d’activités et financiers • Liste des participantes dans chaque centre • Liste des entreprises créées ou développées • Partenariat établis • Activité de networking • Etc … Communication : L’agent de projet devrait assister le coordinateur dans la mise en œuvre de la stratégie de communication

Soutenir le coordinateur du projet dans la mise à jour de la base de données. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive.

3. Compétences :

• Bac + 4 en Communication, Gestion, ou spécialité similaire • Au moins 2 à 3 ans d’expérience dans un poste similaire • Excellente maitrise de l’outil Excel et des autres applications MS Office • Très bonne connaissance de la langue française, Anglais souhaité • Bonnes capacités de gestion et d’organisation • Attitude centrée sur les clients et les services • Possibilité de déplacement (fréquemment) • Permis de conduire obligatoire.

4. Contacts :

Prière d’envoyer votre CV et lettre de motivation à cet email: ahproster@gmail.com avant le 15 Novembre.

 

 

nov 062013
 

L’association de l’éducation environnementale pour les futures générations (AEEFG) a pour mission première de sensibiliser les générations futures sur les effets nocifs des produits chimiques.

L’association de l’éducation environnementale pour les futures générations (AEEFG), créée en Août 2011 est présidée par Madame Sémia Gharbi. L’association à plusieurs grandes missions :

>La mise en place de champs d’agriculture biologiques dans les collèges.

>La sensibilisation sur les POPS (produits organiques persistants)

>La méthodologie EM : qui consiste à mettre en place des fermentations de déchets et de compostage.

>Actions de recyclage des déchets dans les collèges (prévention pesticides, sensibilisation à l’agriculture bio)

Pour l’année 2014, l’association a un grand projet sur la prévention des effets néfastes du plomb sur la faune, la flore et l’organisme humaine. Pour ce faire, l’association organise du 20 au 26 octobre 2013 une semaine de prévention au sein du collège  Thaieb El Mhiri de la Marsa.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, contactez SEMIA GHARBI, par mail à semia.gharbi@laposte.net ou au 98 997 350.

 

nov 042013
 

Contexte de travail

Handicap International et ses partenaires organisent dans le cadre du projet LEAD (Leadership and Empowerment for Action on Disability) une enquête en Tunisie auprès de la population générale afin de mieux connaître les différents types de handicap les plus rencontrés dans le pays, les conditions de vie ménages et processus éventuels d’appauvrissement où vivent des personnes en situation de handicap.

Pour ce faire,Handicap International a besoin de recruter deux superviseurs d’enquête.Le superviseur a un rôle clé dans l’organisation de l’enquête et de la collecte de données. Il doit s’assurer que le travail est pleinement accompli et maintenir la qualité des données tout au long de la collecte. Il est également responsable du travail et de l’efficacité l’équipe d’enquêteurs qu’il supervise ainsi que de leur bien-être et sécurité lors des déplacements.

Le superviseur doit être mobile, afin de pouvoir encadrer son équipe là où l’enquête doit être menée. Il doit faire preuve d’un bon sens de la communication et d’un esprit d’équipe.L’enquête est prévue d’être menée en Tunisie pendant 4 semaines, du 23 décembre au 19 janvier 2013 environ (les dates seront confirmées plus précisément lors des entretiens), avec plus de 2000 ménages/individus interrogés. Une semaine supplémentaire de formation est à prévoir au préalable du 10 au 18 Décembre 2013 (les dates seront confirmées plus précisément lors des entretiens).

Responsabilités/missions

Sous la supervision de l’investigateur principal, et en lien fonctionnel avec les autres membres de l’équipe de recherche, les superviseurs auront la responsabilité globale de :

ß Préparer, organiser et gérer le travail terrain, ainsi que le contrôle qualité.

Lors de la préparation du travail de terrain, le superviseur aura la responsabilité de:

ß De suivre une formation et être parfaitement à l’aise et en maitrise du matériel nécessaire à l’enquête (questionnaire et matériel de saisie des questionnaires), être en mesure de faire en entretiens si nécessaire.

ß Identifier les zones où l’équipe doit intervenir.

ß Assurer la logistique de l’enquête.

ß Contacter les autorités locales pour les informer au sujet de l’enquête et pour obtenir leur coopération.

Lors de l’organisation et la gestion du travail de terrain, le superviseur aura la responsabilité

de:

ß Assurer un suivi de la liste d’enquête, assigner le travail et déployer l’équipe sur la zone.

ß Assurer le suivi et contrôle du travail des enquêteurs

ß Conduire le contrôle qualité.

ß Communiquer sur l’avancée de l’enquête et les éventuels problèmes rencontrés avec les investigateurs principaux.

ß Assurer le transport, la nourriture et le logement de l’équipe d’enquêteurs.

ß Maintenir un esprit positif au sein de l’équipe. Une bonne atmosphère de travail, associée à un planning précis des activités terrain, contribue grandement à la qualité globale de l’étude.

ß de l’ensemble du matériel nécessaire pour l’enquête.

De façon plus générale, le superviseur devra :

ß Traiter l’ensemble des personnes de la communauté interrogées ou associés à la collecte de donnée avec respect

ß Faciliter la discussion et faire preuve de capacité d’indépendance

ß Maintenir une bonne communication avec les personnes interrogées ou contactées, au sein de l’équipe d’enquêteurs ainsi qu’avec les investigateurs principaux.

ß Assurer la sécurité et le confort des personnes dont il aura la responsabilité

Compétences et profil attendu

ß Diplôme universitaire en sciences sociales

ß Expérience de supervision d’enquête de terrain et d’encadrement d’équipe

ß Expérience de participation à des enquêtes ménages et individuelles d’envergure

ß Bilingue Français/Arabe (oral et écrit)

ß Sens des responsabilités

ß Permis de conduire

ß Esprit d’équipe

ß Autonome

ß Bonne communication

ß Bonne présentation et capacité de négociation

ß Prêt à se déplacer/voyager dans le pays, y compris en zone rurale

ß Expérience d’enquêtes saisies sur tablette serait un plus.

Conditions

Rémunération mensuelle de 600 DT net.

Une formation obligatoire aura lieu à Tunis du 10 au 18 décembre 2013. La semaine de formation n’est pas rémunérée, et seuls les repas du midi seront pris en charge par le projet pendant cette formation.

Un superviseur sera ensuite envoyé sur le terrain dans la région de Tunis, l’autre superviseur travaillera dans la région de Beja et ce durant toute l’enquête. La durée de travail est fixée du lundi au samedi inclus. Les dates de formation et de phase de collecte sur le terrain seront confirmées plus précisément lors des entretiens.

L’hébergement et le repas du soir du superviseur travaillant dans la région de Beja seront pris en charge par le projet si la personne recrutée n’habite pas dans cette région.

Contact :

Envoyer CV et lettre de motivation avant le 24 novembre 2013 à M. Léo GOUPIL-BARBIER,

Chef de projet régional LEAD – Handicap International : cdplead.maghreb@mtds.com

nov 042013
 

Contexte de travail

Handicap International et ses partenaires, organisent dans le cadre du projet LEAD  (Leadership and Empowerment for Action on Disability) une enquête en Tunisie auprès  de la population générale afin de mieux connaître les différents types de handicap les plus rencontrés dans le pays, les conditions de vie ménages et processus éventuels d’appauvrissement où vivent des personnes en situation de handicap. Pour ce faire,

Handicap International a besoin de recruter 24 enquêteurs.

Les enquêteurs sont chargés d’interroger les personnes sélectionnées parmi l’échantillon de l’enquête. Les enquêteurs seront mobiles, utilisent les transports publics et véhicules mis à disposition pour se rendre dans les différentes communautés (villages, quartiers, etc.) afin de mener une enquête et de collecter des informations grâce un questionnaire saisi et rempli sur tablette.

L’utilité de l’information et sa pertinence récoltées seront en partie déterminées la capacité de l’enquêteur à obtenir des informations fiables et à enregistrer avec précision des données au format électronique en utilisant des tablettes numériques. Les enquêteurs devront comprendre et assimiler les différents questionnaires du début à la fin et avoir à l’esprit pourquoi ces questions sont posées. Les enquêteurs devront aussi apprendre à repérer les incohérences dans ce qui leur est rapporté, et à gérer des entretiens de bout en bout quelque soient les conditions. Les enquêteurs contrôleront et vérifieront le travail de chacun afin de s’assurer que les erreurs soient limitées et que les informations récoltées soient le plus fidèle aux discours des personnes en situation de handicap interrogées. Ces capacités seront développées, renforcées et testées à travers une formation et exercices pratiques.

Afin d’assurer que la collecte de l’information soit faite dans le respect des personnes interrogées, un nombre équivalent d’hommes et de femmes doivent composer l’équipe d’enquêteurs ainsi les candidatures féminines sont fortement encouragées.L’enquête est prévue d’être menée en Tunisie pendant 4 semaines, du 23 décembre au 19 janvier 2013 environ (les dates seront confirmées plus précisément lors des entretiens),
avec plus de 2000 ménages/individus interrogés. Une semaine supplémentaire de formation est à prévoir au préalable du 10 au 18 Décembre 2013 (les dates seront confirmées plus précisément lors des entretiens).

Responsabilités/missions

Sous la supervision des superviseurs de l’enquête, et en lien étroit et quotidien avec les chercheurs, les enquêteurs auront la responsabilité de :

ß Participer avec attention et pro-activité à la formation

ß Se familiariser avec tous les outils d’enquête et leur utilisation

ß Mener correctement les questionnaires dans les foyers qui leur sont assignés: un minimum de 5 entretiens avec des chefs de ménage plus 1 entrevue d’une personne handicapée ou une personne sans handicap pour une journée complète de travail est nécessaire. Une moyenne de 6 entretiens de chefs de ménage, plus 2 entretiens d’une personne handicapée ou une personne sans handicap pour une journée complète de travail est prévu.

ß Maintenir un contrôle et une responsabilité appropriés de tous les documents produits au cours de l’enquête sur le handicap.

ß Procéder à l’identification appropriée des personnes handicapées dans le ménage à

ß Mener à bien les entretiens et de vérification des données collectées

ß Vérifier que tous les documents sont remplis correctement avant de quitter un site

afin de s’assurer de l’exhaustivité et de l’exactitude des données

De plus l’enquêteur devra :

ß Traiter l’ensemble des personnes de la communauté interrogées ou associés à la

collecte de donnée avec respect

ß Faciliter et documenter les discussions de groupe

ß Collaborer étroitement avec le superviseur et les investigateurs principaux

ß Maintenir une bonne communication avec les personnes interrogées ou contactées,

au sein de l’équipe d’enquêteurs ainsi qu’avec les investigateurs principaux.

ß S’assurer d’agir avec prudence et de respecter les normes de sécurité

Compétences et profil attendu

ß Niveau minimum : baccalauréat. Un diplôme universitaire est un avantage.

ß Expérience de participation à des enquêtes ménages et individuelles d’envergure souhaitée

ß Maitrise de l’arabe et du français.

ß Esprit d’équipe

ß Bonne présentation et capacité de négociation

ß Bonne communication

ß Prêt à se déplacer/voyager dans le pays, y compris en zone rurale

Conditions

Rémunération mensuelle de 450 DT net.

Une formation obligatoire aura lieu à Tunis du 10 au 18 décembre 2013. La semaine de formation n’est pas rémunérée, et seuls les repas du midi seront pris en charge par le projet pendant cette formation.

Une équipe d’enquêteurs (12) sera ensuite envoyée sur le terrain dans la région de Tunis, l’autre équipe (12) travaillera dans la région de Beja et ce durant toutes les quatre semaines d’enquête. La durée de travail est fixée du lundi au samedi inclus. Les dates de formation et de phase de collecte sur le terrain seront confirmées plus précisément lors des entretiens.

L’hébergement et le repas du soir des enquêteurs travaillant dans la région de Beja seront pris en charge par le projet si les personnes recrutées n’habitent pas dans cette région.

Contact

Envoyer CV et lettre de motivation avant le 24 Novembre 2013 à M. Léo GOUPIL-BARBIER,

Chef de projet régional LEAD – Handicap International : cdplead.maghreb@mtds.com

oct 292013
 
Dans le cadre de son nouveau projet qui s’intitule « Vie décente pour tous » ayant pour objectif d’éradiquer la pauvreté en Tunisie, l’Institut de la Citoyenneté (IdeC) lance un appel à candidatures pour le recrutement de 25 personnes, principalement des chômeurs diplômés, sur les gouvernorats de Manouba, Zaghouane et Kairaouan.

Vous êtes un jeune diplômé chômeur ou bien un cadre issu/basé à l’une des 25 délégations des 3 gouvernorats concernés par la phase pilote du projet.

De formation supérieure, Bac + 4/5 (Gestion, Management, Economie, etc..).

Vous avez une connaissance du contexte local et des problèmes de la région et vous connaissez le contexte politique, économique et juridique tunisien.

Vous êtes dynamique, excellent communicateur, organisé, impliqué dans le changement de votre communauté.

Saisissez l’opportunité pour devenir le directeur de l’une des Agences d’Action Communautaire, un réseau d’entreprises sociales franchisées par l’IdeC et participez au développement communautaire de votre région!

Dernier délai pour envoyer votre candidature : le 6 Novembre 2013 à 23h00 heure Tunisienne.

Pour plus d’information sur le projet, sa mission et postuler, veuillez cliquer sur le lien suivant :

oct 282013
 

Vendredi dernier, le Lab’ESS- Laboratoire d’économie sociale et solidaire de Tunis, a organisé sa conférence de rentrée, avec une thématique au cœur de l’actualité : « Les femmes tunisiennes et leur engagement dans la société civile tunisienne ».

Depuis le début de la transition démocratique, la Tunisie assiste à une véritable éclosion de mouvements associatifs dynamiques, par les biais desquels sont structurées les différentes revendications de la société civile.

Les femmes, sur le devant de la scène lors des différentes manifestations avant la chute de Ben Ali, s’évertuent à rester présentes et actives au sein de ces mouvements. Le discours qu’elles développent alors sur leurs engagements, sur les formes qu’ils prennent, sur les contraintes auxquelles elles doivent faire face, permet de développer une image actualisée de la représentation des femmes en Tunisie et des combats qu’elles doivent mener.

C’est pour cela que le Lab’ESS- Laboratoire d’économie sociale et solidaire, dont la mission première est d’accompagner la société civile dans ses projets de développement, a opté pour sa conférence de rentrée pour la thématique des femmes tunisiennes et de leur engagement dans la société civile.

Pour mener cette conférence, organisée au sein de l’hôtel Novotel de Tunis, et à laquelle une centaine de personnes ont participé, l’équipe du Lab’ESS a donné la parole à Sana Ben Achour, Radhya Bel Haj Zekri, Sadika Keskes, Zoe Petkanas ou encore Henda Chennaoui.

 

Toutes féministes, toutes engagées, les intervenantes ont à la fois éclairé leurs propos d’expériences personnelles, tout en étaillant leur intervention de données chiffrées sur l’évolution de la place de la femme dans la société civile tunisienne, et surtout sur leur engagement, de plus en plus marqué, depuis Janvier 2011.

La conférence s’est terminée par une heure de débat, durant lequel les jeunes générations de féministes et les « anciennes » ont échangé sur l’évolution de leur situation, de leur « mission » et de leur raison d’être, avec l’objectif de trouver ensemble une force commune pour faire que, bientôt, les femmes tunisiennes, et du reste du monde, soient à l’égal des hommes.

 

Questions évoquées lors de la conférence :

Historique de l’engagement de la femme Tunisienne dans la société civile.

Pourquoi  les femmes choisissent-elles davantage  l’engagement associatif à l’engagement politique?

 Le mouvement féministe tunisien s’inscrit-il dans un esprit de résistance après la révolution?

En quoi se traduit la discrimination de genre au sein des associations et comment y remédier ?

Cas d’étude : Manque de représentation féminine sur le niveau directif/exécutif de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT)

Quelle place pour la femme rurale/ouvrière dans le domaine associatif ?

Quelle place aux jeunes femmes dans les associations féministes en Tunisie ?

Comparaison : situation  de la femme dans la société civile  Tunisie/ Jordanie 

 

 

oct 282013
 

Le PNUD prévoit, dans le cadre du projet d’Appui à l’Etablissement d’un  Système National d’Intégrité, le lancement d’un appel à propositions  destiné aux associations opérant sur le territoire national, dans le cadre des thématiques énoncées ci-dessous.

I. Objectif général et thématiques

L’objectif général de l’appel à propositions est d’appuyer les initiatives  novatrices susceptibles de promouvoir la contribution de la société civile aux réformes, à travers le dialogue et l’implication des citoyens, notamment les jeunes, les femmes et les groupes et régions/quartiers
jugés prioritaires.

A ce titre, le présent appel à propositions se fixe comme objectifs spécifiques d’appuyer les initiatives portées par les Organisations de la

Société Civile selon les axes suivants :

Promotion de la transparence et de l’intégrité et notamment de

Lutte Contre la Corruption à travers :

- Lot Numéro 1 : Sensibilisation et Diffusion des concepts de lutte

contre la corruption par des « initiatives » innovantes via des

performances artistiques, culturelles, IT, médias et multimédias.

Les projets « innovants » recourant aux technologies de

l’information et de la communication à haut potentiel/valeur

ajoutée sont vivement recommandés.

- Lot Numéro 2 : Dissémination et Plaidoyer pour le suivi du

mécanisme de revue aux fins d’appropriation des résultats par la

Société Civile autour de la Convention des Nations Unies Contre la

Corruption.

- Lot Numéro 3 : Expertises, Enquêtes et Sondages portant sur la

bonne gouvernance et les mécanismes de lutte contre la

1

corruption traitant aussi bien sur les principes généraux que sur les

études sectorielles.

II. Evènements et Dates clés à retenir

Les résultats et les performances des Initiatives feront l’objet de

valorisation particulière lors de deux évènements majeurs : (1) Anti

Corruption Today en Décembre 2013 ; (2) International Anti Corruption

Conference en Octobre 2014.

1. AntiCorruption Today (ACT) Le 09 décembre 2012, la communauté

internationale célèbre la Journée internationale de la lutte contre

la corruption. Cette journée a été consacrée par l’Organisation des

Nations Unies (ONU) en 2004, soit seulement un an après la

signature de la Convention des Nations Unies contre la Corruption

(CNUCC). La communauté internationale a choisi ce jour, pour

mettre le focus sur le phénomène de la corruption au vu de son

ampleur de par le monde. Il s’agit, à travers cette journée, de

sensibiliser le grand public aux ravages causés par ce fléau sur le

développement socio-économique et politique de tous les pays du

monde, particulièrement sur les institutions démocratiques et les

couches les plus défavorisées. Les différents acteurs étatiques et

non-étatiques, ainsi que les partenaires techniques et financiers

sont appelés à jouer pleinement leur rôle dans la prévention et la

lutte contre la corruption.

2. International Anti Corruption Conference (IACC) : La conférence

internationale de lutte contre la corruption portée par

Transparency International, est organisée tous les deux ans et a

commencé pour la première fois en 1983. Depuis ce temps, elle a

considérablement évolué devenant ainsi le premier forum

mondial des affaires de bonne gouvernance et de lutte contre la

corruption. La conférence fournit des soins et des moyens de

coopération et d’innovation afin de développer des outils visant à

traiter de toutes les dimensions de la corruption dans la

communauté. C’est en Octobre 2013 et en Tunisie que se

déroulera la prochaine édition (16ème) de la Conférence

Internationale sur la lutte contre la corruption (IACC). Cet

évènement réunira 130 pays, plus de 2 000 ONG, spécialistes et

2

experts de haut niveau, dans le domaine de la lutte contre la

corruption.

III. Principes directeurs à l’intention des OSC partenaires

1. Conditions générales :

Le demandeur doit satisfaire aux critères suivants pour prétendre à une

subvention :

- Etre une association ou organisation non gouvernementale

nationale (ou une coalition), légalement enregistrée, ayant son

siège et exerçant ses activités en Tunisie ;

- Présenter des garanties d’une gouvernance interne transparente

(élection périodique des organes décisionnels, réunions

régulières, compte bancaire spécifique, etc.);

- Justifier d’une expérience préalable, notamment dans le domaine

de la sensibilisation publique, du plaidoyer, de l’éducation de

masse, du renforcement des capacités, etc. ;

- Poursuivre un but non lucratif, ne pas avoir un caractère partisan

et adhérer, de manière générale, aux valeurs des Nations unies ;

- Une association ne pourra pas soumettre plus d’un seul projet à la

fois, dans le cadre du même appel à propositions ;

- Le partenariat et la mise en réseau entre organisations (sous

forme de projets conjoints) est vivement encouragé ;

- Pour éviter toute duplication, au plan géographique, il pourra,

éventuellement, être demandé aux associations retenues de

redéployer leurs projets sur d’autres zones ;

- Les associations retenues s’engagent à participer au dispositif de

suivi et d’évaluation de leurs projets respectifs et à partager les

leçons apprises de l’expérience ;

- Les projets ciblés doivent contribuer au renforcement des

capacités des groupes cibles, notamment les jeunes, les femmes

et les zones, quartiers ou groupes vulnérables. Ils ne devraient pas

porter sur les constructions ou les équipements, mais

principalement sur des actions de renforcement des capacités.

3

- Les projets ciblés doivent présenter le caractère d’une innovation

sociétale considérée comme majeure et doivent donc proposer

des solutions innovantes, plus efficaces, efficientes, durables et

dont l’impact devra porter sur la société dans son ensemble.

2. Conditions techniques :

- Présenter un projet en selon le formulaire de soumission

fourni (proposition + budget) ;

- Présenter un dossier complet (Cf. formulaire de demande

‘composition du dossier’) ;

- Les coûts inscrits au budget doivent être directement liés au

projet, expliqués en détail et présentés conformément au budget-
type fourni ;

- Indiquer des frais administratifs dans les limites d’un montant

forfaitaire compris entre 7% et 11% des coûts directs du projet

(selon le seuil de la subvention demandée) ;

- La période de mise en œuvre des projets proposés ne doit pas

excéder un an. Si un projet comprend, le cas échéant, une

seconde phase, celle-ci pourra faire l’objet, le moment venu,

d’une nouvelle requête de financement ;

- Disposer de ressources humaines suffisantes et qualifiées pour

encadrer/mener les activités.

Pour de plus amples détails, nous vous renvoyons à l’adresse suivante :

http://www.onu-tn.org/appels_offres.php

IV. Appui Financier

Le présent appel à propositions propose deux niveaux de financement

des projets, en fonction de la nature des initiatives soumises, des zones

géographiques couvertes et des capacités d’exécution des porteurs de

projets, selon les seuils suivants :

 Catégorie A : projets à caractère limité, plafonnés à 30 000 dinars ;

 Catégorie B : projets d’ampleur moyenne, plafonnés à 75 000

dinars;

4

Le PNUD se réserve la possibilité d’étudier les propositions soumises et

de les reclasser à un seuil inférieur. Les associations retenues auront à

signer un contrat avec le PNUD, qui définira, notamment, les obligations

réciproques et les modalités de paiement, de suivi et de préparation et

de soumission des rapports, conformément aux procédures applicables

au sein de l’organisation.

V. Dossier à présenter

Composition du

Présentation des

propositions

Soumission

des propositions

1. Formulaire de proposition rempli, daté et signé ;

2. Preuve d’enregistrement légal de l’association (extrait ou

demande d’insertion au JORT1);

3. Statuts et règlement intérieur de l’association ;

4. Comptes Rendus des dernières réunions de l’Assemblée

générale ou du bureau exécutif de l’association ;

5. Derniers rapports d’activités et financiers ;

6. Attestation d’ouverture d’un compte bancaire au nom de

l’association.

Les associations sont invitées à soumettre leurs offres en

utilisant le formulaire fourni à cet effet. Elles doivent s’en tenir

strictement au format indiqué et compléter les rubriques dans

l’ordre indiqué. Elles devront rédiger leurs propositions avec

soin et de façon aussi claire que possible, afin d’en faciliter

l’évaluation. Toute incohérence majeure pourrait conduire au

rejet de la proposition. Une seule proposition par association

sera admise.

Les propositions (formulaire, budget et documents annexes ci-
dessus indiqués) pourront être envoyées en version

électronique à l’adresse suivante : initiativeslcc.tn@undp.org

ou soumises en 2 exemplaires, sous enveloppe fermée,

portant le titre « Appel à initiatives PNUD LCC » et ce, au plus

tard, le mercredi 6 novembre 2013, à l’adresse suivante :

M. Le Représentant Résident du PNUD

41 bis, Avenue Louis Braille

Impasse Louis Braille

Cité El Khadra 1003 – Tunis

Les offres incomplètes ou reçues après la date limite seront

automatiquement rejetées.

1 Journal officiel de la République Tunisienne.

oct 252013
 

ASSISTANT/E EN MATIERE DE FINANCE ET D’ADMINISTRATION

L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT), qui constitue aujourd’hui la principale coalition  internationale d’organisations non gouvernementales (ONG) luttant contre la torture, les exécutions  sommaires, les disparitions forcées et tout autre traitement cruel, inhumain ou dégradant recherche  à recruter un/e assistant/e en matière d’administration et de finance à mi-temps au sein de son programme prévention de la torture en Tunisie, basé au bureau de l’OMCT à Tunis.

Termes des références

Sous la supervision générale de la Directrice du Bureau, l’Assistant/e en matière d’administration et de finance assurera, dans le respect des procédures en vigueur, la qualité des services financiers et administratifs fournis.

Il/elle aura à travailler en étroite collaboration avec la Direction, et les prestataires de services externes, sur les projets du Bureau afin de traiter toutes questions de gestion et de finance pour échanges d’informations.

Il/elle résumé des fonctions clefs

• Appuie la gestion financière et administrative ;

• Appuie la gestion budgétaire permettant une visibilité précise et à jour des données pour une meilleure prise de décision ;

• Assure une bonne gestion des ressources humaines ;

• Veille à l’acquisition et au partage des connaissances entre collègues ; Fournit un appui à la gestion administrative

• Assure le classement et la mise à disposition de toute la documentation à l’ensemble de l’équipe

• Contribue à la mobilisation des ressources en en tenant un inventaire à jour des équipements, des fournitures et des formulaires nécessaire pour l’exploitation

• Établir et maintenir un système de classement efficace.

• Affranchir le courrier et veiller à ce qu’il soit expédié promptement

• Appuie la documentation des réunions clés (agendas, liste de présence, comptes rendus, etc.)

• Organiser les déplacements de l’équipe (réservations, moyen de transport)

• Veille au respect des procédures par toute l’équipe

• Contribue à l’organisation logistique et opérationnelle des conférences et ateliers (y compris la préparation de la documentation, etc.) Fournit un appui comptable axé sur l’atteinte des résultats suivants

• Assure le suivi de tous les paiements et remboursements

• Assure un contrôle approprié des pièces relatives aux paiements, prépare les pièces

justificatives (BDC, retenue à la source, reçus, ..) ainsi que les rapports financiers

• Prépare les dossiers à remettre au comptable et faire un suivi étroit des données avec lui

• Fournit des éléments utiles aux rapports y compris ceux des bailleurs

• Assure la gestion de la caisse et les besoin en financement

Fournit un appui à la gestion budgétaire et au fonctionnement d’un système optimal de recouvrement des couts avec un accent sur les résultats suivants

• Saisir les budgets dans des tableaux et assurer un suivi de l’évolution comparée du budget

• Préparer des tableaux de bord financiers et assurer une gestion optimale des différentes ressources

• Fournit les informations utiles lors des audits et assure le suivi de la mise en œuvre des recommandations qui en découlent

• Met en œuvre les mécanismes de contrôle pour la mise en œuvre des projets à travers la préparation, le suivi et les révisions des budgets

• Prépare les rapports financiers par projet ainsi qu’un rapport global en coopération avec le comptable

Soutenir l’équipe avec l’organisation RH, et assurer une centralisation des données en respectant la confidentialité

• Participe aux réunions RH et aux réunions d’équipe des différents services quand nécessaire

• S’assure du paiement des salaires, des perdiems et différentes indemnités, des soldes de tout compte

• Tenir à jour l’état des présences et des congés, des maladies, des absences, des time sheets

• Suive et coordonne toutes affaires relatives à déclarations officielles du personnel en coopération avec le comptable

• Centralise les candidatures spontanées et en réponse à des publications pour de futurs besoins

• Se charge aussi de la rédaction et de la publication des offres d’emploi

Qualifications et compétences

• Formation en gestion avec un diplôme de gestion, de comptabilité ou de finance

• Expérience pertinente dans les domaines de l’administration, comptabilité gestion ou finance

• Maitrise de l’informatique et tout particulièrement les logiciels de Bureau, de bases de données et des systèmes de gestion sur internet

• Maitrise parfaite de l’arabe et du français, une bonne connaissance de l’anglais sera un atout

• Exécution efficace et systématique des taches quotidiennes

• Parfaitement autonome avec un sens développé de l’organisation

• Un excellent relationnel, ayant un sens de la communication

• Capacité à travailler en équipe et dans un environnement multiculturel

Tunis, octobre 2013

Envoyez une lettre de motivation avec votre CV à rv@omct.org jusqu’à 6 novembre 2013.

oct 232013
 

Titre du poste à temps plein : Adjoint chef de projet

Département : Projet LEAD

Lieu de travail : Tunis

Date de démarrage : 15/11/2013

Durée du Contrat : CDD de 4 mois avec possibilité de prolongation.

Handicap International (HI) est une organisation non gouvernementale, non confessionnelle,  apolitique et à but non lucratif. Le programme Handicap International Maghreb a pour objectifs principaux l’amélioration structurelle des conditions de vie, l’insertion et la pleine
participation sociale des personnes en situation de handicap.

Bref descriptif du poste (tâches, activités)

Sous la responsabilité du chef de projet, le chargé de suivi contribue à l’atteinte des résultats  prévus du projet « Leadership and Empowerment for Action on Disability » en participant à:

- la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation d’un ensemble d’activités
Il(elle) participe aussi au développement de l’ensemble des activités du projet :
- conception de solutions
- planification des actions
- evaluation du projet
Il contribue à la bonne image de l’association et du projet à l’interne et à l’externe.

Profil Attendu :
- Formation sciences juridiques, humaines et/ou sociales; diplôme universitaire exigé.
- Une bonne connaissance de la réalité des associations en Tunisie
- Une bonne capacité d’animation, de communication
- Capacité d’écoute et de travail en équipe
- Sens de l’organisation et de l’initiative
- Capacités rédactionnelles et relationnelles
- Maîtrise des outils bureautique (Word, Excel, Outlook, internet…)
- Maîtrise des langues : Arabe, Français (écrit et parlé).
- Titulaire du permis de conduire

Les connaissances suivantes seraient des atouts :

- Une expérience dans les projets de développement communautaire
- Connaissance sur le Handicap
- Connaissance sur la gestion de projets
- Maitrise de l’Anglais

Handicap International ne procède à aucune discrimination à l’embauche et encourage  vivement les personnes en situation de handicap à postuler.

 Composition du dossier de candidature Lettre de candidature, et CV  Les dossiers complets seront adressés par email jerecrute.hitunisie@tunet.tn

Le dernier délai d’acceptation des dossiers est le 03/11/2013

 

oct 232013
 

L’association MASH’ED a été créée en 2011, suite à l’initiative d’un groupe de jeunes tunisiens, à Gafsa. Aujourd’hui composée de sept membres actifs, elle intervient principalement dans le secteur culturel.

Rwached Moheyeddine, Président de l’association MASH’HED, précise que les activités de l’association interviennent toutes « sur le terrain ». Concrètement, l’association a élaboré et/ou participé depuis sa création à plusieurs projets :

-          A la journée internationale de la Femme

-          A des workshop sur la fabrication de cartoons, en partenariat avec des associations palestiennes.

-          A des spectacles de théâtre d’ombre

-          A des projets « art, environnement et citoyenneté »

Pour 2014, l’association a trois projets en incubation :

Un ensemble de plusieurs workshop sur les thématiques du cinéma, de la photographie et du journalisme citoyen.

Un projet de ciné club : projection de films et temps d’échange sur la thématique des droits de l’Homme.

Un projet avec CEMEA Pays de la Loire : projet médias et citoyenneté, mis en place dans deux clubs de lycéens de Gafsa.

Si vous souhaitez vous investir dans l’association MASH’HED, contactez Rwached Moheyeddine à ramy.taleb90@gmail.com ou au 22 014 334.

 

 

 

oct 212013
 

Objectifs de la formation : Initiation à la communication associative

 

Acquérir les bases de la communication interne (fonctionnement d’une association) et de la communication externe (établissement et mise en œuvre d’une stratégie de communication).

 

—————————————————————————————————————————

Þ     Programme de la formation 

 

09h00 – 9h15 : Présentation des participants et du module de formation

 

9h15-9h45 : Qu’est-ce que la communication ?

 

9h45-10h15 : Initiation à la stratégie de communication

10h15-10h45 : Cas pratique : Stratégie de communication

10h45-11h00 : Correction du cas pratique

11h00-11h15 : Pause café

11h15-11h45 : Notions de communication interne

11h45-12h30 : Cas pratique communication interne

12h30-14 h00 : Pause déjeuner

14h00-14h30 : Notions de communication externe

14h30-15h00 : Cas pratique :  le Pitch

15h00-15h30 : Analyse de supports de communication et lecture de l’image

15h30-15h45 : Pause café

15h45-16h15 : Cas pratique : relance journaliste

16h15-17h00 : Communication internet et réseaux sociaux

 

ATTENTION : Les inscriptions pour les formations se font UNIQUEMENT via le remplissage du formulaire en ligne sur le site du BAC : http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/559896?lang=fr

Pour que votre candidature soit prise en compte, veuillez répondre avec attention à toutes les questions du formulaire. Tout formulaire incomplet sera directement annulé.

Les places pour les formations étant limitées, vous recevrez un mail validant votre participation quelques jours avant la formation.

L’équipe du BAC se tient à votre disposition pour un accompagnement sur rendez-vous.

oct 172013
 

L’Institut français de Tunisie Recrute d’urgence pour cause de départ immédiat :

Un(e) assistante(e) du responsable du bureau du livre et  des médiathèques en contrat à durée déterminée à temps  complet

Lieu : 87, avenue de la Liberté – TUNIS

Date d’embauche : de suite

_____

Sous l’autorité de la responsable du bureau du livre et des médiathèques,  l’assistant(e) sera chargé(e) de :

• La gestion du secrétariat et des tâches administratives du secteur;

• La préparation et suivi de la programmation budgétaire;

• L’établissement des conventions et des commandes;

• L’entretien des contacts et préparation des dossiers administratifs des partenaires

institutionnels et privés du domaine, tant en Tunisie qu’en France, notamment dans

le cadre du programme d’aide à la publication Salah Garmadi et des salons ou foires

• L’aide à la diffusion de la documentation française vers les partenaires tunisiens;

• La gestion des bourses de stages, des commandes et des abonnements des

• Le suivi des manifestations littéraires et des conférences relevant du « débat

d’idées», en coordination avec les autres secteurs concernés de l’Institut français de

q Formation universitaire (Bac + 4) métiers du livre

q Expérience en gestion administrative et financière

q Très bonne culture générale et intérêt pour la littérature et le débat d’idées

q Excellente maîtrise orale et écrite de la langue française et de la langue arabe

q Très bonne maîtrise des outils informatiques et des logiciels bureautiques

IFT : 87, avenue de la liberté – BP. 180 – 1080 Tunis Cedex – téléphone : (+216) 71 105 200, télécopie : (+216) 71 105 203

q Dynamisme, polyvalence et sens de l’anticipation

q Bonne présentation

q Qualités relationnelles et aptitude à travailler en équipe

q Capacité d’organisation et de suivi

Les candidatures (lettre de motivation + CV) doivent être adressées

Site internet : http://www.institutfrancais-tunisie.com

AMBASSADE DE FRANCE EN TUNISIE

INSTITUT FRANÇAIS DE TUNISIE

Avant le 20 octobre 2013 à

Institut français de Tunisie

Service des ressources humaines

webmestre@institutfrancais-tunisie.com

oct 142013
 

Présentation de l’organisation

Le Lab’Ess est une structure dédiée au renforcement des capacités des associations et des entreprises solidaires tunisiennes, par le biais du conseil, de la formation et de la mise en réseau. Le Lab’Ess est un projet porté par Développement Sans Frontières (DSF). Créée en 2006, l’association française DSF a pour objectif de favoriser les initiatives de solidarité internationale, elle est spécialisée dans le renforcement des capacités des organisations venant en aide aux populations défavorisées. DSF développe ses projets dans plus de 15 pays auprès de 90 partenaires locaux (associations, établissements scolaires, entreprises sociales…). DSF promeut ainsi les échanges de pratiques et permet un enrichissement mutuel. La structure Lab’Ess dépend de l’antenne tunisienne DSF Tunisie, association de droit local.

DSF a intégré le groupe SOS en 2011, entreprise sociale qui construit une société pour tous en développant des solutions qui conjuguent utilité sociale et efficacité économique.  Le Groupe SOS emploie plus de 10000 salariés.

Le Lab’ESS se compose d’une équipe de français et de tunisiens ; profite à la fois de l’expertise de structures françaises de l’entrepreneuriat social et de soutiens d’experts locaux, tels l’IHEC, L’OMEDRH, ENDA inter-arabe, ESMAANI ou encore SAWTY.

Composition des services

Le Lab’ESS – Laboratoire d’Economie Sociale et Solidaire – est une structure développée en collaboration par le Groupe SOS, l’association Développement Sans Frontières et le Comptoir de l’Innovation dans le but de soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire en Tunisie.

Il se compose de deux dispositifs d’accompagnement :

-       Le BAC – Bureau Associations Conseil qui soutient aujourd’hui la professionnalisation et le développement des associations tunisiennes ;

-       L’incubateur qui apporte un soutien à la création d’entreprises sociales en offrant des prestations d’accompagnement personnalisé, de formation et d’hébergement à des projets sociaux en création.

Mission principale et finalité du poste

Responsable des activités du BAC, de la mise en place des formations, de la gestion d’équipe de volontaires et assure l’accompagnement à destination des associations.

Missions et activités du poste

-       Contribuer à l’élaboration de la stratégie d’accompagnement des OSC tunisiennes proposé par le BAC

-       Encadrer et superviser une équipe de volontaires français et tunisiens ;

-       Planifier et coordonner les procédures de recueil des besoins de formation collectifs et individuels des associations tunisiennes ;

-       Analyser les besoins, produire le plan de formation et d’accompagnement à destination des associations et le document de programmation des actions ;

-       Concevoir les actions de formation et d’accompagnement des OSC tunisiennes en collaboration avec les volontaires et la direction, tant dans le domaine du contenu que de la pédagogie ;

-       Proposer l’achat des prestations externes en garantissant le meilleur rapport qualité / prix ;

-       Superviser la planification et l’organisation des actions de formation interne et externe (calendrier, constitution des groupes, organisation et logistique…) ;

-       Animer en coordination avec les volontaires les différentes séances de formation à destination des associations;

-       Contribuer à la planification des conférences thématiques en collaboration avec le responsable des relations publiques et de la mise en réseau des associations ;

-       Evaluer l’efficacité des actions de formation et d’accompagnement;

-       Concevoir, élaborer et analyser les tableaux de bord et les bilans de formation ;

-       Veiller au suivi des budgets de formation ;

-       Préparer les rapports d’activités du BAC et veille à l’atteinte des objectifs de résultats ;

Assurer un reporting régulier au Directeur du Lab’ESS et à la chargée de programme Tunisie à Paris ;

Profil

De formation supérieure, Bac + 4/5 (moniteur, éducateur, formateur…), vous avez trois à cinq années d’expérience sur des missions similaires.

Vous avez une expérience dans l’accompagnement, la formation  et le renforcement de capacités des associations de la société civile et vous possédez une bonne connaissance du tissu associatif tunisien.

Vous avez des compétences en gestion de projet ainsi qu’en gestion d’équipe interculturelle. Vous connaissez le contexte politique, économique et juridique tunisien.

Reconnu pour votre dynamisme, vous faites preuve de rigueur, d’organisation et d’une bonne capacité de synthèse.

Maitrise parfaite de l’Arabe et du Français.

Conditions

CDD 1 an éventuellement renouvelable cadre. Salaire selon le profil de compétences.

Priorité aux travailleurs handicapés à compétences égales.

 

Date de début du contrat : Dès que possible

Poste/Mission basé(e) à Tunis avec des déplacements à l’intérieur de la Tunisie

>> Contacts :

Envoyer CV et lettre de motivation à : direction@bac-associations.tn

Avec comme objet : BAC – Recrutement Responsable – <Nom Prénom>

 

Délai de soumission des candidatures : 30 novembre 2013

DSF Tunisie se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la fin du délai

 

 

oct 142013
 

Recrutement : Responsable Formateur du BAC

Présentation de l’organisation

Le Lab’Ess est une structure dédiée au renforcement des capacités des associations et des entreprises solidaires tunisiennes, par le biais du conseil, de la formation et de la mise en réseau. Le Lab’Ess est un projet porté par Développement Sans Frontières (DSF). Créée en 2006, l’association française DSF a pour objectif de favoriser les initiatives de solidarité internationale, elle est spécialisée dans le renforcement des capacités des organisations venant en aide aux populations défavorisées. DSF développe ses projets dans plus de 15 pays auprès de 90 partenaires locaux (associations, établissements scolaires, entreprises sociales…). DSF promeut ainsi les échanges de pratiques et permet un enrichissement mutuel. La structure Lab’Ess dépend de l’antenne tunisienne DSF Tunisie, association de droit local.

DSF a intégré le groupe SOS en 2011, entreprise sociale qui construit une société pour tous en développant des solutions qui conjuguent utilité sociale et efficacité économique.  Le Groupe SOS emploie plus de 10000 salariés.

Le Lab’ESS se compose d’une équipe de français et de tunisiens ; profite à la fois de l’expertise de structures françaises de l’entrepreneuriat social et de soutiens d’experts locaux, tels l’IHEC, L’OMEDRH, ENDA inter-arabe, ESMAANI ou encore SAWTY.

Composition des services

Le Lab’ESS – Laboratoire d’Economie Sociale et Solidaire – est une structure développée en collaboration par le Groupe SOS, l’association Développement Sans Frontières et le Comptoir de l’Innovation dans le but de soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire en Tunisie.

Il se compose de deux dispositifs d’accompagnement :

-       Le BAC – Bureau Associations Conseil qui soutient aujourd’hui la professionnalisation et le développement des associations tunisiennes ;

-       L’incubateur qui apporte un soutien à la création d’entreprises sociales en offrant des prestations d’accompagnement personnalisé, de formation et d’hébergement à des projets sociaux en création.

Mission principale et finalité du poste

Responsable des activités du BAC, de la mise en place des formations, de la gestion d’équipe de volontaires et assure l’accompagnement à destination des associations.

Missions et activités du poste

-       Contribuer à l’élaboration de la stratégie d’accompagnement des OSC tunisiennes proposé par le BAC

-       Encadrer et superviser une équipe de volontaires français et tunisiens ;

-       Planifier et coordonner les procédures de recueil des besoins de formation collectifs et individuels des associations tunisiennes ;

-       Analyser les besoins, produire le plan de formation et d’accompagnement à destination des associations et le document de programmation des actions ;

-       Concevoir les actions de formation et d’accompagnement des OSC tunisiennes en collaboration avec les volontaires et la direction, tant dans le domaine du contenu que de la pédagogie ;

-       Proposer l’achat des prestations externes en garantissant le meilleur rapport qualité / prix ;

-       Superviser la planification et l’organisation des actions de formation interne et externe (calendrier, constitution des groupes, organisation et logistique…) ;

-       Animer en coordination avec les volontaires les différentes séances de formation à destination des associations;

-       Contribuer à la planification des conférences thématiques en collaboration avec le responsable des relations publiques et de la mise en réseau des associations ;

-       Evaluer l’efficacité des actions de formation et d’accompagnement;

-       Concevoir, élaborer et analyser les tableaux de bord et les bilans de formation ;

-       Veiller au suivi des budgets de formation ;

-       Préparer les rapports d’activités du BAC et veille à l’atteinte des objectifs de résultats ;

Assurer un reporting régulier au Directeur du Lab’ESS et à la chargée de programme Tunisie à Paris ;

Profil

De formation supérieure, Bac + 4/5 (moniteur, éducateur, formateur…), vous avez trois à cinq années d’expérience sur des missions similaires.

Vous avez une expérience dans l’accompagnement, la formation  et le renforcement de capacités des associations de la société civile et vous possédez une bonne connaissance du tissu associatif tunisien.

Vous avez des compétences en gestion de projet ainsi qu’en gestion d’équipe interculturelle. Vous connaissez le contexte politique, économique et juridique tunisien.

Reconnu pour votre dynamisme, vous faites preuve de rigueur, d’organisation et d’une bonne capacité de synthèse.

Maitrise parfaite de l’Arabe et du Français.

Conditions

CDD 1 an éventuellement renouvelable cadre. Salaire selon le profil de compétences.

Priorité aux travailleurs handicapés à compétences égales.

 

Date de début du contrat : Dès que possible

Poste/Mission basé(e) à Tunis avec des déplacements à l’intérieur de la Tunisie

>> Contacts :

Envoyer CV et lettre de motivation à : direction@bac-associations.tn

Avec comme objet : BAC – Recrutement Responsable – <Nom Prénom>

 

Délai de soumission des candidatures : 30 novembre 2013

DSF Tunisie se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la fin du délai

 

 

oct 112013
 

Créée le 29 novembre 2012, l’association culturelle des jeunes talents de Radès vise à développer et promouvoir des actions culturelles et à « faire revivre la culture  à Radès ».

L’association culturelle des jeunes talents de Radès est composée de trois membres et est présidée par Hejer Dormek, également fondatrice de l’association. « Nous cherchons des gens qui aiment la culture, nous voulons faire appel à la jeunesse de Radès, il y a beaucoup de talents non exploités ici », précise Hejer Dormek, président de l’association.

Pour l’année 2014, l’association à deux projets en incubation. Le premier, un festival de cinéma pour enfants aura lieu courant Février. Le second, un festival estival de musique universelle, regroupant des artistes locaux, nationaux et internationaux.

Vous souhaitez vous investir en tant que bénévole aux activités de l’association, contactez Hejer Dormek, par mail à hejerdormek@yahoo.fr ou au 23 627 186.

 

 

oct 112013
 

Oxfam is committed to ridding the world of poverty and injustice. We have a conviction that people are capable of building a livelihood without poverty on their own, once given the chance to do so. Which is why we support local projects in developing countries, why we lobby governments and companies to take into account the interests of the poorest people, and why we campaign to involve citizens in our work. We work together with other Oxfam affiliates to increase our impact on development and humanitarian work.

Oxfam has been working in the Middle East and North Africa (MENA) region for over five decades and over the past four decades promoting gender equality and supporting women’s right to participate and be represented in governance and decision-making structures and processes.

Oxfam’s work in the Maghreb is a multi country program comprising Morocco, Tunisia, Algeria and Libya. It focuses on social and political participation, gender justice and supporting sustainable livelihoods work. Four

Oxfam affiliates work in the Maghreb: Oxfam Novib (The Netherlands), Intermon Oxfam (Spain), Oxfam Italy and Oxfam in Belgium.

Oxfam is looking for a

Part-time 80% starting as soon as possible, one year renewable, increase to full time possible in the future

Purpose of the function

In close collaboration with the other Financial Officer in the team, you will be responsible for the financial management of the programs with local partner organizations in in the Maghreb; analyse and monitor financial risks and opportunities at program level; develop, monitor and report on program budgets for institutional donors; and accompany local organizations in developing their financial management capacity.

Main tasks

You check and appraise the financial aspects of funding proposals on internal and external risks and opportunities; communicate on the findings with the programme officer and partner organizations, and make proposal on the method of financing.

You check and appraise the financial reports and audits of partner organizations; communicate on the findings with the programme officer and partner organizations, and where necessary make proposals for follow-up.

You draw up the budgets for project proposals for submission to institutional donors on the basis of the intended project activities. When a project is approved, you prepare the financial management reports in line with the standards of the back-donor(s).

You check and appraise together with the programme officer the organisational structure, the (financial administrative) capacity and the used management systems of the counterparts. You make proposals to partner organizations and/or work out ideas for their improvement and strengthening and accompany partner organizations in their capacity development as required. Together with the other Financial Officer in
the Maghreb team, you contribute to the drawing up and implementation of the annual planning, and make proposals for approval and spending targets. You contribute to periodically monitoring the approvals, spending and performance at country level and revise the financial planning where necessary. As needed, you contribute to recording this in the management information systems.

You signal developments related to the national legal and fiscal framework and contribute to financial management/policy.

You draw up the budgets for project proposals for submission to institutional donors on the basis of the intended project activities. When a project is approved, you prepare the financial management reports in line with the standards of the back-donor(s).

Financial Officer, Maghreb Office

Requirements

You have a relevant qualification at academic level in a financial, economic and/or administrative area.

You have an affinity with international development issues.

You can demonstrate several years of working experience related to international development organisations and/or (global) networks.

You are able to make independent financial analyses of development programmes, and can evaluate these against the political and socio-economic context within which they are carried out.

You are fluent in spoken and written French and have strong command of English. Command of Arabic is an asset.

You have a good insight into management issues in NGOs. Experience in capacity building of NGOs in financial management is an asset.

You have experience managing programs by large institutional donors (e.g. European Union)

You have good computer skills; familiarity with management information systems is desirable.

You work in a result-oriented and methodical manner.

You have organisational and administrative experience and qualities.

You work well in a team and have outstanding social and intercultural skills.

You have good written and verbal communication skills; and have experience in coaching others on financial

management.

You are ready to travel within Tunisia including overnight stays as well as in the region (Libya, Morocco, Algeria).

We offer

You will be contracted by Oxfam Novib according to Tunisian labour legislation with a competitive, fair and comprehensive pay and benefits package that is justifiable to our donors.

Application procedure

If interested, please send your application (motivation letter & curriculum vitae) in writing and mentioning the job title “FO Maghreb” to jobsmaghreb@oxfamnovib.nl to the attention of Bettina Huber, no later than Sunday

27 October, 2013. Please note that only shortlisted candidates will have their application acknowledged.

Oxfam is an equal opportunity organization

oct 112013
 

La Maison du droit et des migrations est un projet porté par trois associations partenaires : l’association France terre d’asile et sa section Tunisie, l’association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie – AESAT, le Conseil tunisien pour les réfugiés et les migrants –CTRM.

Le projet bénéficie du soutien financier de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) s’est porté partenaire associé de l’initiative.

La Maison du droit et des migrations vise la mise à l’agenda pacifique des questions de migration et d’asile en Tunisie. Il s’agit dans ce cadre de contribuer au développement des capacités d’intervention opérationnelle et de  plaidoyer de la société civile tunisienne dans le domaine de la défense des droits des migrants, des réfugiés et enfants non accompagnés ainsi que de participer à l’émergence d’un débat public démocratique, éclairé et apaisé sur les questions migratoires en Tunisie.

Les activités du projet :

- Un cycle de formations pour les associations
- Des séminaires pour les journalistes
- Un site Internet d’information sur les migrations et l’asile en Tunisie
- Des débats publics touchant aux migrations, à l’asile, et tous sujets d’intégration locale

Le Conseil tunisien pour les réfugiés et les migrants et son partenaire la Maison du droit et des migrations recherchent :

Chargé de projet droit et migrations Tunisie

Profil : juriste junior titulaire d’un diplôme de 3ème cycle

Contrat à durée déterminée de 12 mois comprenant période d’essai de 4 mois

Lieu de travail : Tunis

Date de prise de fonction : novembre 2013

Rémunération nette : 800 dinars / mois

Fiche de poste – Maison du droit et des migrations – Date limite soumission 21 octobre 2013

Objectifs du poste :

Le chargé de projet :

- Sera en charge des activités de veille règlementaire sur tous sujets de migration en Tunisie ;

- Préparera et rédigera des notes pratiques quant aux procédures légales à suivre pour les différents types

de séjour sur le territoire tunisien : séjour d’étude, de travail (suivant catégories et profils), démarches

d’asile.

- Travaillera à la diffusion des démarches à suivre pour tout étranger en situation de séjour en Tunisie à

travers le Site Internet du projet et le travail sur les brochures d’information à destination des migrants et  des réfugiés en Tunisie

Tâches et responsabilités principales :

1. Rassemblement des informations juridique touchant au séjour des étrangers

2. Production de notes pratiques procédures

3. Veille règlementaire

4. Constitution d’une information en arabe et en français sur les dispositifs existants en Tunisie pour les

réfugiés et les migrants

5. Assistance à la coordinatrice de projet dans diverses tâches pertinentes du projet Maison du droit et des

migrations en fonction des besoins

6. Appui à la structuration du CTRM en lien avec le bureau de l’association

Le chargé de projet sera placé sous la responsabilité de la coordinatrice de projet de la Maison du droit et des migrations et du bureau de l’association CTRM.

Attendus à l’égard du candidat :

- Diplôme de troisième cycle en droit, de préférence en droit public ou en droit international public;

- Excellente maîtrise écrite et orale de l’arabe et du français ;

- Excellentes capacités de rédaction en arabe et en français ;

- Connaissance de l’anglais souhaitée

- Esprit de synthèse ;

- Expérience associative souhaitée ;

- Bonne autonomie dans le travail et qualités organisationnelles ;

- Bonne compréhension des problématiques migratoires et enjeux d’asile et sensibilité aux droits de l’homme

des migrants en général ;

- Qualités relationnelles et capacités à travailler au sein d’une équipe multiculturelle ;

- Sens de la communication et de la diplomatie ;

- Curiosité intellectuelle et envie d’apprendre ;

Une expérience dans la vie associative ou l’implication dans des actions de bénévolat serait un plus.

Procédure de dépôt de la demande d’emploi :

Le/la candidat(e) doit adresser sa demande (lettre de motivation et curriculum vitae) en français, en rappelant l’intitulé du poste en objet, à l’adresse jlenglois@france-terre-asile.org à l’attention de Mme Juliette Lenglois au plus

tard le 21 octobre 2013.

Seuls les candidats retenus seront contactés pour entretien et tests de recrutement.

Fiche de poste – Maison du droit et des migrations – Date limite soumission 21 octobre 2013

oct 092013
 

AFFICHE

Programme de la conférence organisée par

le Laboratoire de l’Économie Sociale et Solidaire intitulée :

« FEMMES TUNISIENNES ET ENGAGEMENT DANS LA SOCIETE CIVILE »

La conférence aura lieu le Vendredi 25 octobre  à partir de 16 heures,

au Novotel, Avenue Mohammed V, 1002 à Tunis.

Entrée libre et sur inscription (dans la limite des places disponibles). Nous vous invitons à remplir le formulaire d’inscription en ligne (http://www.bac-associations.tn/inscriptions/index.php/876254?lang=fr). Vous recevrez quelques jours avant la conférence un mail attestant de la validation de votre inscription.

Þ  Le Lab’ESS

Le Lab’ESS, ou Laboratoire de l’Économie Sociale et Solidaire, est un projet au service des initiatives solidaires en Tunisie. Il se compose de plusieurs volets, le Bureau Associations Conseil (BAC), et d’un incubateur d’entreprises sociales lancé depuis 2013. Le BAC travaille au renforcement des capacités des associations tunisiennes, en leur proposant des services de formation, de conseil, ainsi que de mise en réseau.

> Une structure dédiée au renforcement des capacités des associations tunisiennes, par le biais du conseil, de la formation et de la mise en réseau.

> Un organisme au cœur de la société civile tunisienne. Le BAC est implanté dans le centre de Tunis mais agit sur l’ensemble de la Tunisie. Il est en lien avec des associations œuvrant dans des domaines très divers.

> Une équipe dynamique regroupant des spécialistes tunisiens et des volontaires internationaux venus partager les bonnes pratiques en matière d’accompagnement associatif.

> Pour développer ses prestations, le BAC s’appuie notamment sur un réseau de partenaires regroupant des associations, des entreprises, des intervenants académiques et des experts.

Pour plus d’informations : http://www.bac-associations.tn/

Þ  Public

Toutes les associations, représentants de la société civile ou bailleurs publics et privés sont concernés.

 

Þ  Programme

 

Accueil des invités (16h =>16h30) « Inscriptions »

Introduction (16h30 => 16h35) « Présentation de Lab’ESS » M. Anis Ghodbane (Directeur de Lab’ESS)

 

La société civile Tunisienne largement investie par les femmes (16h35 =>17h)

Þ      Historique de l’engagement de la femme Tunisienne dans la société civile.

Þ      Pourquoi  les femmes choisissent-elles d’avantage  l’engagement associatif à l’engagement politique?

Þ      Le mouvement féministe tunisien s’inscrit-il dans un esprit de résistance après la révolution?

Madame Sana Ben Achour (Maitre de conférences en droit publique, présidente association Beity)

 

La femme est-elle protégée de la discrimination au sein de la société civile? (17h =>17h45)

Þ      En quoi se traduit la discrimination de genre au sein des associations et comment y remédier ?

Þ      Cas d’étude : Manque de représentation féminine sur le niveau directif/exécutif de l’Union Général des Travailleurs Tunisiens.

Madame Radhya BelHaj Zekri (co-fondatrice de La commission syndicale femmes  à l’UGTT)

Þ    Quelle place pour la femme rurale/ouvrière dans le domaine associatif ?

Madame Sadika (association femmes montrez vos muscles)

Þ      Quelle place aux jeunes femmes dans les associations féministes en Tunisie ?

Sana Chemakh( mouvement féminisme attaque)

 

Comparaison : situation  de la femme dans la société civile  Tunisie/ Jordanie (17h45 =>17h55)

Madame Zoé Petkanas (Université de Cambridge)

 

Débat (17h55 =>18h55) « Discussion avec le public »

Conclusion et clôture de la conférence (18h55 =>19h00) M. Sofienne Zrelli (Lab’ESS)

Cocktail de bienvenue (19h00 => 19h30)

oct 072013
 

Développement Sans Frontières (DSF) a nommé Mardi 1 er Octobre dernier, Anis Ghodhbane à la Direction du Lab’ESS, Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire. Il aura la responsabilité de mettre en œuvre les activités du Bureau Association Conseil (BAC) ainsi que de l’Incubateur d’Entreprises Sociales et Solidaires, nommé « impact ». Anis Ghodhbane aura également la charge de superviser toutes les activités de DSF Tunisie.

Anis Ghodhbane est diplômé de l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal. Il a notamment des expériences en management de projet, gestion de programme de coopération transfrontalière ainsi qu’une expérience nationale et internationale dans le domaine associatif.

Pour répondre à son augmentation d’activités, notamment avec le lancement de l’incubateur « impact », et accompagner dans les meilleures conditions la société civile tunisienne le Lab’ESS renforce son équipe avec également le recrutement du Responsable de l’Incubateur ainsi que d’un volontaire du Service Civique français qui rejoindront l’équipe très prochainement.

Contact presse : Céline MASFRANDcommunication@bac-associations.tn Tél : 71 287 688

 

 

oct 072013
 

Le BAC a rencontré l’association Eau et Développement. Composée de 70 membres et agissant sur la totalité du territoire tunisien, l’association Eau et Développement est née en Octobre 2012.

Présidée par Rachid Khanfir, l’association Eau et Développement se veut interface entre différents acteurs sur le thématique de l’eau. Son objectif étant de construire une banque de données de contacts sur tous les acteurs nationaux traitant de la thématique de l’eau.

L’association Eau et Développement entend vulgariser la thématique de l’eau via un système de transfert d’informations entre différents acteurs. « Nous souhaitons compléter le travail des institutions tunisiennes et proposer les différentes données sur une plateforme interactive », précise Faten Jarraya, membre active de l’association.

Courant 2014, l’association organisera un séminaire sur l’eau et de le développement au Cap Bon.

Si vous souhaitez vous joindre en tant que bénévole, à la cause de cette associations vous pouvez les contacter au 98 206 170  ou par mail à faten.jarraya@certe.rnrt.tn

 

oct 032013
 

Dans le cadre de la mise œuvre de ses programmes  SANTE SUD ONG de solidarité internationale recherche pour sa délégation locale en Tunisie.

Un chef de projet Senior

Lieu d’affectation : Tunis

Un chef de projet

Lieu d’affectation : Tunis

Chargé de suivi Région Centre

Lieu d’affectation : Monastir ou Sousse avec de nombreux déplacements régionaux et

Chargé de suivi Région Sud

Lieu d’affectation : Sfax avec de nombreux déplacements régionaux et à Tunis.

Postes à plein temps et à pourvoir immédiatement
Pour postuler, merci de remplir le dossier de candidature à la rubrique  “On recherche” sur notre site :

www.santesud.org

oct 012013
 

L’OIF soutient la circulation des artistes professionnels et de leurs spectacles (musique, théâtre et danse) à l’occasion de tournées et de festivals internationaux. Une action indispensable pour que les artistes contemporains des pays du Sud et de l’Europe centrale et orientale, membres de la Francophonie, franchissent les frontières, accèdent aux réseaux internationaux de programmation et développent leur professionnalisme.

Une attention particulière est portée aux projets ayant des effets multiplicateurs et structurants, et qui participent au développement des carrières des artistes dans leur région ou en dehors de celle-ci.

Deux appels à projets accompagnés des formulaires et des modalités d’inscription sont lancés chaque année par l’Organisation internationale de la Francophonie au printemps et à l’automne.

Inscription

Les demandes de soutien à la circulation du spectacle vivant doivent être présentées en français et en cinq exemplaires par les porteurs de projets et parvenir par voie postale uniquement (voir contact).

Limite de dépôt des dossiers : au plus tard 4 mois avant le début de la tournée ou du festival

Les documents et les informations nécessaires à la constitution d’un dossier de candidature peuvent être demandés auprès de l’OIF ou téléchargés ci-dessous :

>> Formulaire de présentation de projet
>>> Guide de présentation d’une demande d’aide financière

Examen et sélection du projet

Les dossiers sont examinés par des experts internationaux. S’appuyant sur leurs avis, le Comité de la circulation du spectacle vivant procède à la sélection des dossiers, selon les modalités de gestion et sous réserve des crédits disponibles. Il se réserve le droit d’accorder tout ou partie de la demande financière, de fixer des conditions supplémentaires, de rejeter un projet compte tenu du nombre de projets et des budgets disponibles ou de repousser sa décision dans l’attente d’informations complémentaires dont il peut faire la demande.

Résultats et bilan

Avec son Fonds d’aide à la circulation des artistes, l’Organisation internationale de la Francophonie permet chaque année d’intégrer des spectacles et des productions de pays francophones du Sud ou d’Europe centrale et orientale dans la programmation des grandes manifestations culturelles internationales, en prenant en charge les frais de transport des troupes. En moyenne chaque année, une soixantaine de festivals accueillent ces spectacles et une trentaine de tournées sont subventionnées. L’impact de ce programme est renforcé par l’aide apportée aux décideurs de la filière musicale pour assurer leur présence et promouvoir leurs produits lors de grandes rencontres professionnelles internationales.

Contacts

Circulation du spectacle vivant
Organisation internationale de la Francophonie
Direction de la Langue française, de la Diversité culturelle et linguistique
19-21 avenue Bosquet
75007 Paris (France)
Téléphone : 33 (0)1 44 37 32 72
Télécopie : 33 (0)1 44 37 33 48

Pour plus d’informations : http://www.francophonie.org/Fonds-d-aide-a-la-circulation-des.html

oct 012013
 

L’association regroupe des étudiants et des stagiaires venus d’Afrique sub-saharienne en Tunisie pour leurs études ou leurs stages, elle comprend près de 8000 étudiants, dont 4000 basés à Tunis.

Toure Blamassi est le président de l’association qui a été créée en 1993 à Tunis. L’association des étudiants et stagiaires Africains en Tunisie (AESAT) comprend des membres de 25 nationalités différentes, en majorité francophones et anglophones.

L’objectif de l’association ? Valoriser et promouvoir la culture africaine sur le territoire Tunisien. Plus largement, l’association vise à créer une plateforme d’interaction entre les Tunisiens et les Africains, et leurs cultures respectives.

Concrètement, l’association des étudiants et stagiaires Africains en Tunisie, accueille et accompagne les étudiants Africains fraîchement arrivés en Tunisie dans leurs démarches : logements, questions juridiques, intégration…

Actuellement, l’association comporte 15 membres exécutifs, ainsi que 40 personnes en assemblée générale. Celle-ci comprend également une section à Sfax, et entend, d’ici les prochaines années, mener un développement dans les villes tunisiennes les plus étudiantes.

« C’est une maison africaine où cohabitent différentes communautés pour apprendre les uns des autres : partage culturel, entre-aide. La colonne vertébrale de notre démarche c’est l’union », souligne le président de l’AESAT.

L’association des étudiants et stagiaires Africains en Tunisie a également un partenariat avec l’association France Terre d’Asile, pour le projet de la Maison des droits et de l’immigration.

Contacts : Tél – 20 67 25 11 Toure Blassami aesat2011.2012@gmail.com

 

 

 

sept 302013
 

L’équipe du BAC était présente à Sousse pour deux jours de formation. Au total : 15 membres d’associations ont été formés, en gestion de projets, recherche de financement et communication.

La formation s’est déroulée sur deux jours, au sein de l’hôtel Chams el Hana de Sousse. Les participants ont pu acquérir des connaissances théoriques en gestion de projets, en recherche de financement et en communication. La formation a également était illustrée par des exercices pratiques dans les différentes disciplines.

Les associations participantes étaient les suivantes :

-        Association d’animation culturelle pour les sourds de Sousse

-        Doustourna

-        Arselan

-        Elite+

-        JCI Sousse

-        Vision Art

-        Académie Jeunesse Tunisie de Développement ( AJTD )

-        Jeunes Tunisie

sept 302013
 

Développement sans frontières et la Fondation de Crédit Coopératif ont signé une convention de partenariat, concernant le Lab’ess, Laboratoire d’économie sociale et solidaire.  La Fondation Crédit Coopératif met en œuvre la politique de mécénat du Groupe Crédit Coopératif. Promouvoir, faire connaître et reconnaître l’économie sociale et solidaire constitue, depuis sa création, l’un des ses axes d’interventions majeurs.

Le Lab’Ess aura quatre objectifs principaux :

-          Contribuer à la professionnalisation des organisations de la société civile tunisienne par le biais du renforcement de leurs capacités d’organisation, de gestion et de gouvernance ;

-          Accompagner et favoriser l’autonomisation économique des associations et la création d’entreprises sociales ;

-          Favoriser la co-construction de projets, le partage d’expériences et la collaboration pluri-acteurs (privés/publics, secteur lucratif/non lucratif) ;

-          Promouvoir l’économie sociale en tant que modèle de développement sur l’ensemble du territoire tunisien

Le Lab’Ess permettra de fédérer les associations, les entreprises sociales et les acteurs économiques traditionnels autour d’un objectif commun d’innovation sociale. Ce dispositif deviendra ainsi un véritable accélérateur du changement vers une Tunisie plus durable.

Afin de soutenir Développement Sans Frontières dans la réalisation du Projet, la Fondation Crédit Coopératif s’engage à verser à Développement Sans Frontières une contribution forfaitaire de 20 000  euros.

 

sept 262013
 

Le Mercredi 2 octobre prochain, le BAC organise à Tunis, une formation d’une matinée en Relations presse. Celle-ci aura lieu de de 9h30 à 12h30, au 5 rue Ibn Charaf à Tunis.

Objectifs de la formation :

>Définir les grandes lignes d’une stratégie de relations presse et comprendre son intérêt/ses forces
>Apprendre et créer/développer et mettre à jour les outils de relations presse (communiqué de presse, dossier de presse, revue de presse, synthèse de retombées médiatiques, fichier de presse…)
>Mieux discerner les centres d’intérêt des journalistes, leurs affinités par rapport à un sujet ou à une problématique spécifique, leur degré de réceptivité par rapport à l’information transmise
>Apprendre à obtenir des informations quantifiables et qualifiables sur les retombées presse/Mesurer l’efficacité des actions de relations presse
>Acquérir des compétences pour développer et animer les relations avec les journalistes dans la durée
>Approfondir les techniques de communication autour d’un projet ou d’une organisation

**ATTENTION** : pour participer, il est indispensable de maîtriser les grands axes de la communication. si ce n’est pas le cas, pensez à la prochaine formation au BAC en communication du Mercredi 20 novembre)

Les inscriptions se font uniquement sur internet :
http://www.bac-associations.tn/inscriptions/

>>Vous avez jusqu’à Lundi 30 septembre 14 heures pour vous inscrire ! Vous recevrez un e-mail lundi pour vous confirmer votre participation ou votre mise sur liste d’attente.

sept 262013
 

Nous recherchons pour notre Bureau à Tunis un Stagiaire – Assistant Coordinateur Général (H/F):

 

Votre fonction :

L’Assistant Coordinateur Général est basé à Tunis. Il/Elle est placé sous la responsabilité du Coordinateur Général. Il travaille en équipe avec le CG afin d’assurer le soutien administratif/logistique/financier au bureau de Coordination ainsi que l’appui au Coordinateur Général dans le cadre de son activité de coordination à Tunis.

Les principaux objectifs du poste sont les suivants :

  • Logistique et gestion du bureau
  • Administration
  • Comptabilité
  • Rapportage de rencontres institutionnelles ou avec les partenaires.
  • Assistant à la coordination de projet.

 

Votre profil :

Formation : Niveau universitaire (BAC+5) et/ou formation dans les secteurs management, sciences politiques, développement.

Eligible au programme de Service Civil Tunisien.

Expérience :

1 an d’expérience dans une ONG/association  ou dans l’administration et la gestion financière représente un atout.

Compétences :

  • Intérêt pour les organisations internationales et les projets de développement,
  • Capacités rédactionnelles et d’analyse,
  • Sens organisationnel, rigueur, autonomie,
  • Capacité à mener des tâches multiples de front et à hiérarchiser les priorités
  • Débrouillardise
  • Bon relationnel, Honnêteté, Flexibilité, Intérêt pour le secteur ONG

Informatique : Maîtrise de MS Office (Word, Excel, Powerpoint, Outlook,…),

Langue : Français et arabe : lus, parlés, écrits.

Nous vous offrons :

-       Une expérience concrète, variée et active par la participation aux missions de Médecins du Monde. La possibilité de prendre des responsabilités dans un cadre professionnel, dans une association de solidarité internationale porteuse d’un projet et de valeurs.

-       Une intégration à l’indemnité prévue par le programme du Ministère de la Formation Professionnel

Intéressé(e) ?

Adressez votre candidature, avant le 11 octobre 2013,  à medecinsdumonde.tunisie@gmail.com  de préférence, ou par courrier à Médecins du Monde – Belgique, 5, Rue Ibn Charaf, 1002, Belvédère, Tunis.

Merci de spécifier l’intitulé du poste dans l’objet :

Stagiaire – Assistant Coordinateur Général (H/F):

sept 262013
 

Nous recherchons pour notre Bureau à Gafsa un Responsable Admin-Finance-Logistique (H/F):

Votre fonction :

Le Responsable Admin-Fin-Log est basé à Gafsa. Il est placé sous la responsabilité du Chef de projet basé à Gafsa avec qui il/elle travaille en équipe afin d’assurer le suivi de l’administration, des finances, ainsi que la logistique du projet à Gafsa, en ligne avec les obligations de la loi Tunisienne et les règles fixées par le bailleur.

Les principaux objectifs du poste sont les suivants :

  • Suivi de l’’administration du projet (respect des formalités, gestion des contrats, des fiches de paie,…)
  • Suivi des finances du projet (effectuer la comptabilité mensuelle, assurer le respect des procédures, réaliser les suivis budgétaires mensuels et annuels, réaliser la réconciliation bancaire, ainsi que les rapports financiers internes et bailleur).
  • Suivi de la logistique du projet (superviser l’équipement, l’entretien et la maintenance des locaux de Gafsa, réaliser les achats liés à l’utilisation du budget participatif conformément aux règles et procédures d’achat,…)
  • Reporting/Secrétariat (soutien au Chef de Projet dans le reporting et la rédaction des compte-rendu)
  • Contrôle interne (S’assurer de la bonne utilisation du matériel acquis dans le cadre de l’utilisation du budget participatif).

Votre profil :

Formation : Diplôme de niveau universitaire Bac+3 au minimum en Finance, Gestion ou Comptabilité

Expérience :

Au moins cinq années d’expérience professionnelle dans un poste d’administrateur-financier et/ou gestion de projet (suivi législation, procédures de passation des marchés, bailleurs de fonds, processus et procédures ONG).

Compétences :

  • Logiciel SAGA est un atout
  • Capacité d’organisation, Rigueur
  • Capacité à mener des tâches multiples de front et à hiérarchiser les priorités
  • Débrouillardise
  • Bon relationnel, Honnêteté, Flexibilité, Intérêt pour le secteur ONG
  • Permis de conduire

Informatique : Maîtrise du package MS Office

Langue : Français et arabe : lus, parlés, écrits.

Nous vous offrons :

  • Un contrat à durée déterminée de 8 mois dans une ONG médicale reconnue, une entrée en fonction dès le mois d’octobre 2013,
  • Une équipe dynamique et volontaire, qui œuvre pour améliorer l’accès aux soins.

Intéressé(e) ?

Adressez votre candidature, avant le 11 octobre,  à medecinsdumonde.tunisie@gmail.com  de préférence, ou par courrier à Médecins du Monde – Belgique, 5, Rue Ibn Charaf, 1002, Belvédère, Tunis.

Merci de spécifier l’intitulé du poste dans l’objet :

Responsable Admin/Fin/Log Gafsa

sept 242013
 

DATE

THEME DE LA FORMATION

FORMATEUR

Durée

02/10/2013

Relations presse

Chargée de communication

½ journée

16/10/2013

  Gestion de projet

Chargée de projet

1 journée

30/10/2013

Recherche de financement

Chargée de recherche de financement

½ journée

 

Relations presse : Mercredi 2 octobre 2013

Acquérir les bases de la communication interne (fonctionnement d’une association) et de la communication externe (établissement et mise en œuvre d’une stratégie de communication).

Gestion de projet : Mercredi 16 octobre 2013

L’objectif de ce module est d’exposer les grands principes du montage de projets : la définition des besoins et des objectifs, la délimitation d’un axe de travail, la planification…

Ce module permettra aux participants :

-          d’acquérir les premiers réflexes à adopter pour débuter dans le montage de projets

-          de maîtriser, par des exercices pratiques en groupes, les outils de base du montage de projets (cadre logique, budget…).

Recherche de financements : Mercredi 30 octobre 2013

L’objectif de ce module est d’exposer les grands principes de la recherche de financement : l’impérative finalisation du projet, la traduction du projet en dossier de financement, les stratégies d’autofinancement et les différents types de bailleurs.  Ce module permettra aux participants :

- d’acquérir les premiers réflexes à adopter pour s’orienter vers des financements ;

- d’acquérir une première connaissance des dossiers de financement ;

- de mûrir des stratégies de recherche de financements

- de prendre conscience de l’engagement qu’implique un financement vis-à-vis des bailleurs.

Présentation des Formateurs :

 Laure Guilleminault, Chargée de projets

 Laure est diplômée de l’IUFR de Lille 3 en communication spécialisée dans le développement des territoires. Elle a accompagné une association dans sa stratégie de développement et de communication pour une meilleure entente entre acteurs associatifs et institutionnels dans le cadre d’un projet d’aménagement,  et a animé des ateliers de concertation pour favoriser la participation citoyenne autour d’un projet urbain.

  Charlotte, Chargée de financements

Diplômée d’un Master en Economie du Développement et en Analyse de Projets, Charlotte a notamment travaillé au montage de dossiers d’appel d’offre pour l’Union Européenne et a multiplié les expériences à l’étranger (Bolivie, République Centrafricaine, Belgique) et dans différentes structures : Délégation de l’Union Européenne, cabinet de consultance, association.

 Céline Masfrand

Titulaire d’un Master en communication, spécialité communication des entreprises et des organisations, Céline a réalisé la plupart de ses expériences professionnelles au sein de rédactions francophones en France et à l’étranger (Chili, Espagne, Tunisie). Elle a également occupé un poste d’Attachée de presse/relations publiques et mené un projet associatif au Maroc, sur deux années.

Modalités d’inscription :

Pour chacune de ces formations, les inscriptions s’effectuent uniquement via l’inscription à un formulaire mis en ligne sur le site internet du BAC, une semaine avant la formation (http://www.bac-associations.tn/inscriptions/).

Le nombre de place pour les formations étant limité, le BAC ne peut malheureusement pas répondre positivement à toutes les demandes.

Néanmoins, l’équipe du BAC se tient à votre disponibilité pour tous conseils et accompagnement dans la réalisation de vos projets ( equipebac@bac-associations.tn / tél 71 287 688).

sept 242013
 

Sofienne Zrelli, Responsable des relations publiques du BAC, a participé Lundi 23 Septembre à une formation portant sur la thématique du  Droit d’Accès à l’Information (DAI).

Organisée par l’association Touensa-éveil et vigilance et le Bureau de Tunis de l’UNESCO, la formation était menée par Monsieur Saâd Filali Meknassi. Son objectif : fournir aux membres des associations des connaissances de base en DAI, ainsi que des outils pour animer des sessions DAI dans leurs organisations. Le second objectif de cette rencontre était d’aider à généraliser l’utilisation de ce droit comme moyen de plaidoyer et d’amélioration des services publics (santé, éducation…).

sept 232013
 

SOUSSE- PROGRAMME DES JOURNEES DE FORMATION DU 28-29 SEPTEMBRE 2013

DISPENSEES PAR :

Le Bureau Association Conseil en déplacement à Sousse, offre une formation sur 2 jours aux associations participantes, qui se déroulera comme suit :

Samedi           9h-18h

Montage de projets

Laure Guilleminault

Objectifs de la formation : Initiation au montage de projets L’objectif de ce module est d’exposer les grands principes du montage de projets : la définition des besoins et des objectifs, la délimitation d’un axe de travail, la planification…

Ce module permettra aux participants :

-          d’acquérir les premiers réflexes à adopter pour débuter dans le montage de projets

-          de maîtriser, par des exercices pratiques en groupes, les outils de base du montage de projets (cadre logique, budget…).

 

Dimanche      9h-12h30h

Recherche de financements

Charlotte Dupuy

 Objectifs de la formation : Initiation à la recherche de financement

 

L’objectif de ce module est d’exposer les grands principes de la recherche de financement : l’impérative finalisation du projet, la traduction du projet en dossier de financement, les stratégies d’autofinancement et les différents types de bailleurs.  Ce module permettra aux participants :

- d’acquérir les premiers réflexes à adopter pour s’orienter vers des financements ;

- d’acquérir une première connaissance des dossiers de financement ;

- de mûrir des stratégies de recherche de financements

- de prendre conscience de l’engagement qu’implique un financement vis-à-vis des bailleurs.

 

Dimanche  14h-18h

Communication

Céline Masfrand

Objectifs de la formation : Initiation à la communication associative  Acquérir les bases de la communication interne (fonctionnement d’une association) et de la communication externe (établissement et mise en œuvre d’une stratégie de communication).


Programme détaillé des formations :

 FORMATION MONTAGE DE PROJETS

Samedi 27 septembre

Module 1: identification des besoins, des acteurs et des objectifs du projet

9h00 – 9h15

Présentation des participants et du module

9h15 – 10h00

Comment aborder un projet ? Définition, parties prenantes et analyse du contexte

10h00 – 11h00

Un outil d’analyse des besoins et de choix des solutions : arbre à problèmes / arbre à objectifs

11h00 – 11h15

PAUSE

11h15 – 12h15

Exercices pratiques à partir des projets des participants et restitution

12h15 – 13h45

PAUSE DEJEUNER

 

Module 2 : les outils de planification du projet

13h45 – 14h45

Présentation d’un outil de planification : le cadre logique

14h45 – 15h30

Exercices pratiques à partir des projets des participants

15h30 – 15h45

PAUSE

15h45 – 16h15

Restitution des travaux de groupe et commentaires

16h15 – 18h00

Confronter son projet à la réalité : la question du temps, et de l’argent ; la planification et le budget prévisionnel

 

FORMATION INITIATION A LA RECHERCHE DE FINANCEMENT

Dimanche 28 septembre

 

Mettre en place une stratégie de financement

9h00 – 9h15

Présentation des participants et du module

9h15 – 10h00

Mettre en place une stratégie de financement : de la finalisation du projet à la demande de financement (orientation, identification, veille stratégique)

10h00 – 10h30

Présentation des différents types de financement (public, privé, autofinancement)

10h30 – 10h45

PAUSE

10h45 – 12h30

Cas pratique : analyse d’un projet : définition d’une stratégie de financement ; identifier les potentiels financeurs ; analyse d’une demande de financement.

FORMATION COMMUNICATION

Dimanche 28 septembre

 

Initiation à la communication associative

14h00-14h15

Présentation des participants et du module de formation

14h15-14h45

Qu’est-ce que la communication ?

14h45-15h15

Initiation à la Stratégie de communication

15h15-15h45

Cas pratique : Stratégie de communication

15h45-16h00

PAUSE

16h00-16h30

Notions de communication externe

16h30-17h00

Pitch : comment présenter son association?

17h00-17h30

Notions de communication interne

17h30-18h00

Cas pratique communication interne

Présentation des Formateurs :

Laure Guilleminault, Chargée de projets

Laure est diplômée de l’IUFR de Lille 3 en communication spécialisée dans le développement des territoires. Elle a accompagné une association dans sa stratégie de développement et de communication pour une meilleure entente entre acteurs associatifs et institutionnels dans le cadre d’un projet d’aménagement,  et a animé des ateliers de concertation pour favoriser la participation citoyenne autour d’un projet urbain.

Charlotte, Chargée de financements

Diplômée d’un Master en Economie du Développement et en Analyse de Projets, Charlotte a notamment travaillé au montage de dossiers d’appel d’offre pour l’Union Européenne et a multiplié les expériences à l’étranger (Bolivie, République Centrafricaine, Belgique) et dans différentes structures : Délégation de l’Union Européenne, cabinet de consultance, association.

Céline Masfrand

Titulaire d’un Master en communication, spécialité communication des entreprises et des organisations, Céline a réalisé la plupart de ses expériences professionnelles au sein de rédactions francophones en France et à l’étranger (Chili, Espagne, Tunisie). Elle a également occupé un poste d’Attachée de presse/relations publiques et mené un projet associatif au Maroc, sur deux années.

sept 232013
 

Onze associations étaient présentes le Mercredi 11 Septembre dernier au sein du BAC, à Tunis, pour suivre une formation portant  sur la Communication des associations.

Venues de la région tunisoise, les associations présentes lors de la formation du Mercredi 11 Septembre, appartenaient à des secteurs d’intervention variés : santé, éducation, culturel, ingénierie ou encore environnement.

La formation, qui s’est déroulée sur une journée au sein du BAC, avait pour objectif de donner les bases de la communication interne (fonctionnement d’une association) et de la communication externe (établissement et mise en œuvre d’une stratégie de communication) aux différents participants.

Alliant partie théorique et excerices pratiques, les membres d’associations ont ainsi pu échanger plus largement sur leurs difficultés rencontrées au sein de leur structure.

Merci à tous les participants !

 Liste des associations présentes lors de la formation :

Association tunisienne de protection de la nature et de l’environnement
Association Culture et éducation à la citoyenneté
ASMED ( association sanabel mahabba pour l’enseignement et le développement) 
Association Tunisienne des jeunes Créatifs
Association Tunisienne des Ingénieurs Agronomes
Association Alzheimer Tunisie
T.S.C (Tunisian Scientific Consortium)
I WATCH Tunisia.
Nomad08 Redeyef
Association Aide-moi à Apprendre
Association éducation et citoyenneté
Association tunisienne des jeunes créatifs

 

sept 232013
 

Offre de mission de Service Civique : Animateur prévention sécurité

1. Présentation de DSF et du programme d’échange franco-tunisien

Développement Sans Frontières est une association française reconnue d’intérêt

général. DSF coordonne l’envoi de volontaires internationaux au sein d’un large réseau

d’ONG locales intervenant en Afrique, Asie ou Amérique latine.

Les volontaires participent ainsi au renforcement des capacités des organisations

d’accueil. Ils agissent dans des domaines variés et fondamentaux comme l’éducation, la

santé, la culture, l’environnement ou encore l’agriculture et la formation professionnelle.

→→→ Le programme d’échange franco-tunisien

Suite au forum franco-tunisien de la société civile organisé à Tunis en mai 2011,

DSF engage une collaboration avec 4 associations tunisiennes (Collectif Randet, Amal,

Sawty et Enda Interarabe), qui ciblent principalement 4 domaines d’intervention :

environnement, genre et santé des femmes, citoyenneté et microcrédit. De ce

partenariat émerge en octobre 2011, la création d’un programme d’échange de jeunes

volontaires français et tunisiens avec le concours  de l’Agence Française du Service

Civique, de l’Ambassade de France à Tunis et du Groupe SOS dont DSF fait partie.

Dans le cadre de ce programme, DSF se charge du recrutement des volontaires français

et tunisiens, et de la coordination entre les associations françaises et tunisiennes

partenaires.

2. Présentation de la structure d’accueil

Cette association a pour vocation d’accompagner tous les publics vers une mobilité

durable, solidaire et respectueuse de l’environnement. Depuis plus de 14 ans, elle

intervient sur trois axes : la sécurité routière, la mobilité durable et l’insertion.

3. Présentation de la mission

Actions de prévention de jour et de nuit auprès des 18-25 ans sur les risques de la

consommation d’alcool et de psychotropes associée ou non à la conduite automobile et

de deux-roues motorisés.

Les différentes tâches à accomplir :

• Intervention dans les établissements de divertissements nocturnes mais aussi

les collèges, lycées, universités, entreprises et collectivités territoriales :

Information sur les transports collectif, tarification, prévention sécurité

routière, mise à disposition de véhicules auprès du public accueilli Montage du

stand avec de la documentation et mise à disposition gratuite d’éthylotests

chimiques, prise de clé (les conducteurs qui confient leurs clés s’engagent à ne pas

être à plus de 0,5 g/l d’alcool dans le sang au moment de leur départ de

l’établissement)

• Mise en place d’animations développement durable et sécurité routière sur la

plateforme et autres lieux extérieurs en journée

• Missions en binôme avec les animateurs / en renfort sur certaines missions de

nuit.

• Information auprès des prescripteurs des actions mises en œuvre par la

plateforme

• Formation des bénévoles

Public ciblé : les jeunes de 15 à 30 ans

4. Description du profil recherché

• Sens de l’organisation

• Prise d’initiatives

• Aisance avec le public ciblé et aisance relationnelle

• Travail en équipe

Avoir le permis de conduire serait un plus

5. Conditions de la mission

Conditions :

Indemnité de Service Civique : 467€/mois

Sera pris en charge :

• Visa

• Logement en France (colocation avec un autre volontaire)

• Billet d’avion aller / retour

• Tickets restaurant (un ticket = 5€30)

• Transport (Pass Navigo)

Lieu de travail

Nanterre

Horaire de travail

35 heures par semaine, du lundi au vendredi ; de 9h-12h et de 13h-17h

Congés :

2 jours de congés/mois

Candidature à envoyer, CV + LM exclusivement par mail à Mme Noémie

Vandecasteele, Chargée de programme Tunisie, tunisie@assodsf.com avant le 30

septembre 2013

sept 232013
 

Offre de mission de Service Civique : Animation socio-culturelle à l’hôpital Jean Jaurès

1. Présentation de DSF et du programme d’échange franco-tunisien

Développement Sans Frontières est une association française reconnue d’intérêt

général. DSF coordonne l’envoi de volontaires internationaux au sein d’un large réseau

d’ONG locales intervenant en Afrique, Asie ou Amérique latine.

Les volontaires participent ainsi au renforcement des capacités des organisations

d’accueil. Ils agissent dans des domaines variés et fondamentaux comme l’éducation, la

santé, la culture, l’environnement ou encore l’agriculture et la formation professionnelle.

→→→ Le programme d’échange franco-tunisien

Suite au forum franco-tunisien de la société civile organisé à Tunis en mai 2011,

DSF engage une collaboration avec 4 associations tunisiennes (Collectif Randet, Amal,

Sawty et Enda Interarabe), qui ciblent principalement 4 domaines d’intervention :

environnement, genre et santé des femmes, citoyenneté et microcrédit. De ce

partenariat émerge en octobre 2011, la création d’un programme d’échange de jeunes

volontaires français et tunisiens avec le concours  de l’Agence Française du Service

Civique, de l’Ambassade de France à Tunis et du Groupe SOS dont DSF fait partie.

Dans le cadre de ce programme, DSF se charge du recrutement des volontaires français

et tunisiens, et de la coordination entre les associations françaises et tunisiennes

partenaires.

2. Présentation de la structure d’accueil

Etablissement privé à but non lucratif situé dans le 19° arrondissement de Paris, l’Hôpital Jean

Jaurès, créé en 2008, assure la gestion de 150 lits en hospitalisation complète. Il affiche une

volonté forte d’ouverture vers la ville en intégrant au sein de ses locaux des services sociaux et

médico-sociaux, devenant un espace de santé ressource pour les habitant du Nord de Paris.

3. Présentation de la mission

Organiser l’animation socioculturelle de l’hôpital  dans l’objectif d’améliorer la qualité de

séjour du patient. L’hôpital Jean Jaurès accueille  en effet des patients souvent isolés, et en

situation de précarité sociale, qui ne disposent pas des ressources sociales suffisantes pour

rythmer leur passage dans l’établissement.

Les différentes tâches à accomplir :

• Planification d’animations et d’ateliers

• Organisation et animation des ateliers

• Prise de contact avec plusieurs associations bénévoles et non bénévoles parisiennes

• Prise de contact avec des établissements à proximité de l’hôpital

Public ciblé :

• Patients vivant avec le VIH et/ou une hépatite ;

• Patients en inter-cure de chimiothérapie ou en convalescence de traitements

hématologiques lourds

• Patients âgés, poly-pathologiques

4. Description du profil recherché

• Sens de l’organisation

• Prise d’initiatives

• Animation d’un groupe d’adulte et créativité

• Aisance avec le public ciblé et aisance relationnelle

• Travail en équipe

Une expérience préalable dans l’animation d’atelier (notamment artistique) serait un plus

5. Conditions de la mission

Conditions :

Indemnité de Service Civique : 467€/mois

Sera pris en charge :

• Visa

• Logement en France (colocation)

• Billet d’avion aller / retour

• Tickets restaurant (un ticket = 5€30)

• Transport (Pass Navigo)

Lieu de travail

Hôpital Jean Jaurès : 9-21 rue sente des dorées – 75019 Paris

Horaire de travail

35 heures par semaine, du lundi au vendredi ; de 9h-12h et de 13h-17h

Congés :

2 jours de congés/mois

Candidature à envoyer CV + LM exclusivement par mail à Mme Noémie

Vandecasteele, Chargée de programme Tunisie, tunisie@assodsf.com avant le 30

septembre 2013.

sept 232013
 

Offre de mission de Service Civique : Animation d’un jardin d’insertion et de production de légumes BIO

1. Présentation de DSF et du programme d’échange franco-tunisien

Développement Sans Frontières est une association française reconnue d’intérêt

général. DSF coordonne l’envoi de volontaires internationaux au sein d’un large réseau

d’ONG locales intervenant en Afrique, Asie ou Amérique latine.

Les volontaires participent ainsi au renforcement des capacités des organisations de la

société civile. Ils agissent dans des domaines variés et fondamentaux comme l’éducation,

la santé, la culture, l’environnement ou encore l’agriculture et la formation

professionnelle.

→→→ Le programme d’échange franco-tunisien

Suite au forum franco-tunisien de la société civile organisé à Tunis en mai 2011,

DSF engage une collaboration avec 4 associations tunisiennes (Collectif Randet, Amal,

Sawty et Enda Interarabe), qui travaillent principalement dans 4 domaines :

environnement, genre et santé des femmes, citoyenneté et microcrédit. De ce

partenariat émerge en octobre 2011, la création d’un programme d’échange de jeunes

volontaires français et tunisiens avec le concours  de l’Agence française du Service

Civique, de l’Ambassade de France à Tunis et du Groupe SOS dont DSF fait partie.

Dans le cadre de ce programme, DSF se charge du recrutement des volontaires français

et tunisiens, et de la coordination avec les associations françaises et tunisiennes

partenaires.

2. Présentation de la structure d’accueil

L’association ACR a été créée en 1978. Elle a pour but de lutter contre les exclusions des

jeunes et des adultes, notamment pour les plus en difficultés, et de favoriser leur

insertion sociale et professionnelle. L’association comporte trois secteurs

d’intervention :

• Prévention

• Hébergement et Insertion Sociale

• Insertion par l’Economie

3. Présentation de la mission

La mission s’inscrit dans le cadre du projet du jardin d’insertion et de production de

légumes Bio (jardin pédagogique) à Conflans Saint Honorine.

Au sein de ce jardin pédagogique, le volontaire devra assurer les missions suivantes :

• Accompagner des salariés en insertion au niveau de la plantation et de la récolte

de légumes Bio sur le jardin.

• Gérer un plan de culture pour un jardin bio

• Participer à la création d’un projet Bio lié au respect de l’environnement avec

développement à moyen terme d’un verger conservatoire et d’un jardin

pédagogique.

Public ciblé :

• Public en difficulté sociale et professionnel composé de 12 personnes mixtes

jeunes et allocataires des minima sociaux

4. Description du profil recherché

• Capacité de former des jeunes à des techniques de jardinage

• Pédagogie

• Sens du dialogue et capacité d’écoute

• Travail en équipe

• Prise d’initiative

• Animation/gestion d’un groupe de jeunes

5. Conditions de la mission

Conditions :

Indemnité de Service Civique : 465€/mois

Sera pris en charge :

• Visa

• Logement en France (colocation)

• Billet d’avion aller / retour

• Tickets restaurant (un ticket = 5€30)

• Transport (Pass Navigo)

Lieu de travail :

Association ACR : 72 rue Désiré Clément – 78703 Conflans

Horaire de travail :

35 heures par semaine, du lundi au vendredi ; de 9h-12h et de 13h-17h

Congés :

2 jours de congés/mois

3jours de congés/trimestre

ATTENTION ! La condition pour pouvoir effectuer cette mission : avoir entre 18 et 25 ans.

Ne seront retenus exclusivement les personnes répondant à ce critère.

Candidature à envoyer, CV + LM exclusivement par mail à Mme Noémie

Vandecasteele, Chargée de programme Tunisie,  tunisie@assodsf.com avant le 30

septembre 2013.

sept 062013
 

La #Bibliothèque de l’#IRMC recrute Un(e) vacataire étudiant(e) en sciences humaines et sociales à temps partiel

Conditions :
- Être inscrit(e) en master ou en thèse en sciences humaines et sociales
- Durée : du 01/09/13 au 31/12/13 renouvelable pour une durée de 7 mois de janvier à juillet 2013
- Une disponibilité compatible avec le planning de travail de la bibliothèque (16h maximum par semaine planifiées sur 4 jours)
Missions

- Accueil et renseignement du public
- Recherche et reclassement des documents
- Catalogage des documents

>Qualités requises
- Goût du contact humain
- Curiosité intellectuelle
- Rigueur et méthode
- Sens du travail en équipe
- Assiduité et ponctualité – persévérance
- Maîtrise parfaite de la langue française (écrite et parlée)
- Aptitude physique au rangement de documents
- Bonne connaissance de l’outil informatique
- Expérience dans emplois similaires appréciée
Planning de travail

Chaque semaine, une plage horaire d’une durée de 4 heures,
réparties sur 4 jours du lundi au vendredi de 9h à 13h ou de 13h à 17h

>Rémunération
Taux horaire brut de rémunération : 4.5 DT (soit 288 DT brut mensuel pour 16h de travail hebdomadaire)
Candidatures

>>Envoyer votre CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : bibliotheque@irmcmaghreb.org

>>Date limite de dépôt : le 10 septembre 2013
Seuls les candidat(e)s retenu(e)s seront contacté(e)s

sept 062013
 

Dans son souci de ramener le #cinéma sur grand écran à tout citoyen dans le territoire tunisien, l’Association Tunisienne d’Action pour le Cinéma, #ATAC, organise une collecte qui consiste à vendre des tickets de cinéma pour permettre aux villageois du fin fond de la #Tunisie de voir un film sur grand écran.

Et ce dans le cadre de la deuxième édition de l’action Cinéma Ambulant. Dans ce contexte, nous cherchons des bénévoles pour la vente des tickets.

Lieux :
*Avenue Habib Bourguiba
*Maisons de Culture
*Salles de Spectacles
*Festivals

(On reste ouvert à toute autre proposition, si vous avez des connaissances susceptibles d’adhérer à la cause)

Pour ceux qui sont intéressés par cet appel, veuillez nous contacter :
Tél : 71 322 275 / 22 46 45 28
E-mail : info@atacinema.org

sept 062013
 

L’Association Tunisienne d’Action pour le Cinéma est à la recherche d’un Formateur pour un atelier d’animation destiné aux enfants âgés entre 7 et 11 ans

>>Compétences :

Techniques d’Animation traditionnels (pâtes à modeler et cartons découpés)

Expérience en formation (de préférence avec les enfants).

>>Qualités :

Facilité de contact avec les enfants.
Sens de la responsabilité et de la rigueur.
Autonomie dans le travail et dynamisme.
Capacité de travail avec efficacité et qualité en situation d’urgence.
Travail en équipe.

>>Missions :

Initier des enfants aux techniques d’animation.
Encadrer les enfants dans leurs projets.
Finaliser avec eux les projets pour avoir des films d’animation de courte durée.
Préparer une séance finale de projection des films réalisés à la fin de l’atelier.

>>Disponibilité : Du 16 au 21 décembre 2013

>>Lieu : Ras Angla Bizerte

Les dossiers de candidature doivent être envoyés à l’adresse suivante : atac.tn@gmail.com

Date Limite de la réception des candidatures : 20 Septembre 2013

Pour plus de renseignements veuillez contacter ATAC sur le numéro 71 322 275 ou bien par mail à atac.tn@gmail.com

sept 062013
 

L’Association Tunisienne d’Action pour le #Cinéma est à la recherche d’un chef de projet pour un Atelier #Documentaire destiné à des jeunes #adolescents de 15 à 18 ans.

>>Compétences :

*Expérience en coordination de projets culturels (de préférence dans le secteur cinématographique)

*Expérience en production cinématographique

>>Missions :

*Assurer la préparation technique de l’atelier (repérage, recherche matériel, logement, sélection des participants, logistique)

*Assurer la coordination lors de l’atelier (travail avec les formateurs)

>>Qualités :

*Une bonne connaissance cinématographique sur le niveau technique (montage, tournage….).
*Sens de la responsabilité et de la rigueur.
*Autonomie dans le travail et dynamisme.
*Capacité de travail avec efficacité et qualité en situation d’urgence.

>>Disponibilité :

*Décembre 2013

>>Lieu :

*En dehors de Tunis.

sept 042013
 

Créée en juillet 2012, par Mbarka Alalya, l’association VISION œuvre sur Tunis. Son objectif : obtenir des droits à l’accompagnement pour les personnes mal et non-voyantes.

Mbarka Alalya, originaire de Tozeur et non-voyante a créé l’association VISION en juillet 2012 avec comme objectif final de faire gagner en autonomie aux personnes mal et non-voyantes, « trop souvent considérées  comme des minorités ».

Composée de 22 bénévoles, l’association VISION est principalement à la recherche d’accompagnateurs : « leur rôle consiste à emmener les non-voyants faire leurs courses, à leurs rendez-vous médicaux ou encore en ballade », précise Mbarka Alalya, Présidente de l’association. L’association comporte un nombre d’accompagnateurs bénévoles ; concrètement les non-voyants appellent l’association deux, trois jours avant, pour organiser leur(s) déplacement(s).

Un appel du pied au gouvernement tunisien

L’association VISION œuvre ainsi sur trois points : l’accompagnement des personnes mal et non-voyantes, l’aide psychologique et morale aux personnes mal et non-voyantes, et, enfin, la sensibilisation. « Nous souhaitons sensibiliser l’Etat sur les différentes installations qui pourraient être faites dans la ville pour faciliter les déplacements des personnes non-voyantes, comme dans les transports, par exemple, où nous voudrions que le nom des stations soient dit à l’oral », poursuit Mbarka Alalya.

Des formations, des conférences…

Pour 2013-2014, l’association VISION a plusieurs projets en incubation. D’abord, l’association souhaiterait mettre en place des formations pour les futurs accompagnants afin d’ « apprendre aux voyants à se déplacer avec des non-voyants ». Ensuite, l’association entend organiser des ateliers de travail et de cuisine à destination des non-voyants. Enfin, VISION souhaiterait organiser des conférences de sensibilisation auprès des jeunes lycéens et étudiants.

Si vous souhaitez devenir bénévole pour l’association VISION, vous pouvez contacter par téléphone Mbarka Alalya, Présidente de l’association au 98 37 02 23.

 

sept 022013
 

C’est la rentrée au BAC, et qui dit rentrée dit reprise des cycles de formations. Pour le mois de Septembre, quatre formations sont programmées :

- Le Mercredi 11 Septembre- Formation en communication (cycle 1) – Formateur : Céline Masfrand

Objectif de la formation : Acquérir les bases de la communication interne (fonctionnement d’une association) et de la communication externe (établissement et mise en œuvre d’une stratégie de communication).

- Le Mercredi 18 Septembre -Formation droits des associations (cycle 1)- Formateur : Dalel Laroussi

Objectif de la formation : Permettre aux représentants des associations de mieux gérer leurs associations conformément au Droit Tunisien.

- Le Mercredi 25 Septembre – Formation recherche de financements (cycle 1)- Formateur : Charlotte Dupuy

Objectif de la formation : Donner les grands principes ainsi que les outils de base de la recherche de financement.

Les inscriptions se feront en ligne via le site internet du BAC.

Attention, le nombre de places est limité!

 

sept 022013
 

Vous pouvez dès maintenant, et jusqu’au vendredi 6 Septembre, vous inscrire à la formation « Initiation à la communication », qui se déroulera dans les locaux du BAC, le mercredi 11 Septembre.

Programme de la formation :

09h00 – 9h15 : Présentation des participants et du module de formation

9h15-9h45 : Qu’est-ce que la communication ?

9h45-10h00 : Initiation à la stratégie de communication

10h00-10h30 : Notions de communication interne

10h30-11h00 : Notions de communication externe

11h00-11h15 : Pause-café

11h15 – 12h30 : Les outils et supports de communication

12h30 – 14h00 : Pause-déjeuner

14h00-14h30 : Communication sur internet et les réseaux sociaux

 14h30 – 15h30 : Exercice pratique : établir un plan de communication

15h30 – 15h45 : Pause-café

15h45 – 17h00 : Expression orale : comment présenter son association?

Rendez-vous sur cette page pour vous inscrire et remplissez le formulaire en ligne : http://www.bac-associations.tn/inscriptions/

L’inscription est ouverte à tous les membres actifs d’associations tunisiennes.

! Attention, le nombre de places est limité !

août 292013
 

Cette semaine l’équipe du BAC a fait la rencontre des membres de l’association de la Jeune chambre internationale (JCI ) ENIT de Tunisie.

Créée en 2006 par deux étudiants de l’école d’ingénieurs de Tunis, la Jeune Chambre Internationale (JCI ) ENIT de Tunisie est composée d’ingénieurs, de comptables, d’avocats mais également d’étudiants. Le Président de l’association pour l’année 2013-2014 est Monsieur Mohammed Zied Sassi.

L’objectif de l’association est simple : offrir des opportunités aux jeunes pour leur permettre de créer du changement positif, avec comme finalité de former des jeunes citoyens actifs. La Jeune Chambre Internationale (JCI ) ENIT de Tunisie est composée de 35 membres actifs et d’une centaine de membres observateurs, âgés de 18 à 40 ans.

Le domaine de spécialité de l’association est à la fois le développement personnel, mais également l’encadrement des jeunes qui se fait en prenant en compte quatre grands axes : individu, communauté, affaires, internationalisation.

Concernant les grands projets de l’association pour l’année 2013-2014, la JCI organise du 12-15 septembre la seconde édition de l’académie de création d’entreprise à Monastir. Courant octobre, un évènement de prévention intitulé Culture alimentaire et obésité sera organisé à Tunis.

Tout au long de l’année, des formations pour les ingénieurs Tunisiens seront également mises en place. Celles-ci traiteront des thématiques variées telles que la communication, le développement personnel ou encore la gestion de projet.

Contacts : taher.besbes@gmail.com/ 55 751 899 / www.jcienit.cc

 

 

 

 

 

 

août 202013
 

Développement sans frontières (DSF), premier cabinet de recrutement au service des volontariats solidaires à l’international et membre du Groupe SOS (300 établissements, plus de 10 000 salariés, 560 ME de CA annuel), recherche

Un(e) Responsable Incubateur Entreprises Sociales Tunisiennes H/F Temps plein

>>Missions

Le Lab’ESS – Laboratoire d’Economie Sociale et Solidaire – est une structure développée en collaboration par le Groupe SOS, l’association Développement Sans Frontières et le Comptoir de l’Innovation dans le but de soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire en Tunisie. Il se compose de deux dispositifs d’accompagnement :
- Le BAC – Bureau Associations Conseil qui soutient aujourd’hui la professionnalisation et le développement des associations tunisiennes
- L’incubateur qui apporte un soutien à la création d’entreprises sociales en offrant des prestations d’accompagnement personnalisé, de formation et d’hébergement à des projets sociaux en création.

Le Lab’ESS se compose d’une équipe de français et de tunisiens ; profite à la fois de l’expertise de structures françaises de l’entrepreneuriat social et de soutiens d’experts locaux, tels l’IHEC, L’OMEDRH, ENDA inter-arabe ou ESMAANI.
Dans le cadre de sa création et de sa mise en place, l’incubateur recherche un responsable.

Les missions du responsable de l’incubateur sont les suivantes :
- Organisation du processus de sélection
En collaboration avec l’équipe basée à Paris, la tâche consiste à créer un appel à projets, le relayer parmi de nombreux réseaux et à superviser et participer à la sélection des projets incubés.

- Organisation stratégique de l’accompagnement des incubés
En lien avec le CDI, le responsable de l’incubateur aura pour mission de définir une stratégie et des moyens d’accompagnement adaptés au contexte local afin de favoriser l’émergence d’entreprises sociales tunisiennes.

- Accompagnement stratégique individuel des projets incubés
Il s’agit de suivre les porteurs de projets et de les accompagner stratégiquement dans la réalisation de leurs ambitions. Des entretiens réguliers doivent être menés, des compétences spécifiques mobilisées afin de permettre la mise en place d’une stratégie d’entreprise, d’un modèle économique et juridique, d’un plan commercial, d’un premier prototype etc.

- Organisation de l’accompagnement collectif proposé aux projets incubés
Il est demandé d’organiser des formations collectives ou des événements enrichissants pour les incubés et de mobiliser des partenaires utiles (investisseurs, organismes publics, grands comptes, prestataires, fournisseurs, etc.).

- Coordination avec l’équipe de Paris dans le suivi de chaque projet incubé.
Le Comptoir de l’Innovation, spécialisé dans l’accompagnement financier et stratégique d’entreprises sociales, est la structure en charge de l’incubateur depuis Paris. Le responsable est ainsi en charge de la coordination entre Paris et Tunis. Il reporte les évolutions de chaque incubés et mobilise lorsque nécessaire les spécialistes basés à Paris.

- Organisation de formations pour les associations du BAC souhaitant développer un modèle économique viable
En lien avec le BAC, le responsable est en charge des formations destinées aux associations du BAC intéressées par les modèles de l’entrepreneuriat social et qui souhaiterait transformer leur modèle économique vers un modèle suffisant générateur de revenus.

>>Profil

De formation supérieure, Bac + 4/5 (école de commerce, sciences-po, université, etc.), vous avez une à deux années d’expérience sur des missions semblables.
Vous avez une expérience dans l’accompagnement de publics créateurs/repreneurs et/ou une expérience de création d’entreprise.
Vous avez des compétences en analyse financière et économique des projets. Vous connaissez le contexte politique, économique et juridique tunisien.
Reconnu pour votre dynamisme, vous faites preuve de rigueur, d’organisation et d’une bonne capacité de synthèse.
La maitrise de la langue arabe est vivement souhaitée.

CDD 1 an éventuellement renouvelable cadre

Priorité aux travailleurs handicapés à compétences égales.

>>Date de début du contrat : Dès que possible

Poste/Mission basé(e) à Tunis

Envoyer CV et lettre de motivation à : Louise SWISTEK
Lab’ESS – 102C rue Amelot
75011 Paris
Tél : 01 55 28 01 62

louise.swistek@groupe-sos.org

août 192013
 

Oxfam is committed to ridding the world of poverty and injustice. We have a conviction that people are capable of building a livelihood without poverty on their own, once given the chance to do so. Which is why we support local projects in developing countries, why we lobby governments and companies to take into account the interests of the poorest people, and why we campaign to involve citizens in our work. We work together with other Oxfam affiliates to increase our impact on development and humanitarian work.

Oxfam has been working in the Middle East and North Africa (MENA) region for over five decades and over the past four decades promoting gender equality and supporting women’s right to participate and be represented in governance and decision-making structures and processes.

Oxfam’s work in the Maghreb is a multi country program comprising Morocco, Tunisia, Algeria and Libya. It focuses on social and political participation, gender justice and supporting sustainable livelihoods work. Four Oxfam affiliates work in the Maghreb in the framework of one joint strategy: Oxfam Novib (The Netherlands), Intermon Oxfam (Spain), Oxfam Italy and Oxfam in Belgium.

Oxfam is looking for a
Program Development & Funding Officer
Maghreb Office
Full time (40hr/week), starting as soon as possible, one year renewable Purpose of the function
In close cooperation with the program team, you will be responsible to identify and develop new sources of funding for our Maghreb program, by developing a funding strategy, by contributing to developing innovative programs for submissions to donors, by building and maintaining relations with key donors, and by ensuring sound contract management. You will also be responsible for coordinating the fundraising of the different Oxfam affiliates working in the Maghreb. Main tasks
1. You will work together with relevant Oxfam staff on the formulation and implementation of the joint funding strategy for the Maghreb and the annual fundraising plan, ensuring coordination with all Oxfam affiliates working in the region and reporting on progress to the country leadership team.
2. You will identify opportunities for fundraising with institutional donors and private foundations, both in Tunisia and Morocco as well as regionally, signal them to the Associate Country Director and the program team, and make proposals how to seize them.
3. Together with the program team, you will contribute to developing innovative programs contributing to Oxfam’s objectives in the Maghreb for submission to institutional donors.
4. You will provide a quality check by evaluating concept notes and proposals on consistency, completeness, presentation, relevance to the donor and on the correct compliance with the donor’s demands. You will contribute if needed in drafting and editing project/programme proposals in coordination with progamme staff;
5. You will advise and provide guidance, including (on-the-job) training to the country office staff on the process of developing high quality project proposals and report writing that are relevant to Oxfam and to the donor and meet its requirements
6. Together with country office management and relevant program staff, you will build and maintain contacts with embassies and/or (delegations of) different donor institutions and make continous investments to maintain and expand the network;
7. You will monitor the Maghreb office’s performance on fundraising and, in consultation with the Institutional Funding Unit in The Hague, provide Maghreb input into relevant monitoring tools and systems.
8. In consultation with relevant staff, you will take part in negotiations with donors in acquisition phase.
>>Requirements
You have completed an academic degree in a discipline relevant to development cooperation (e.g. political science, sociology, development studies).

You have demonstrated several years of relevant working experience in program and grant management as well as fundraising and an affinity with international development issues.
You are knowledgeable about key issues of development and transition in the Maghreb region and have a solid
understanding of a rights-based approach. Experience in the NGO sector is desirable.
You have experience in organisational analysis and partnership program development, fundraising and grant management.
You can demonstrate experience of managing programs with a variety of complex donor guidelines, such as the EU. You also have experience coaching others on complex procedures.
You can demonstrate effective negotiation skills.
You have excellent social and intercultural skills and are a team player.
You have excellent communication skills in English and French (written and spoken). Command of Arabic is an asset.
You are able and ready to travel within Tunisia (including overnight stays) and throughout the Maghreb region.
We offer
You will be contracted by Oxfam Novib with a competitive, fair and comprehensive pay and benefits package that is justifiable to our donors.
>>Application procedure
If interested, please send your application (motivation letter & curriculum vitae) in writing and mentioning the job title “IFO Maghreb” to jobs@oxfamnovib.nl to the attention of Bettina Huber, no later than Thursday 5 September, 2013. Please note that only shortlisted candidates will have their application acknowledged. Qualified internal candidates will be given preferences.

août 192013
 

>> Contexte

Oxfam est une confédération internationale de 17 organisations de solidarité internationale qui travaillent ensemble dans plus de 90 pays pour trouver des solutions durables à la pauvreté, aux injustices et aux inégalités. Nous sommes convaincus que les populations seront capables de construire par eux-mêmes une vie sans pauvreté, le jour où cette chance leur sera accordée. C’est pour cette raison que nous soutenons des projets locaux dans les pays en développement, que nous insistons auprès des gouvernements et des entreprises afin qu’ils prennent en considération les intérêts des populations les plus démunies, et que nous menons des campagnes de mobilisation pour impliquer le plus grand nombre de citoyens dans nos actions. Le travail conjoint et concerté des différents affiliés Oxfam à travers le monde donne plus de poids à nos actions humanitaires, de développement et de plaidoyer.

Le programme d’Oxfam au Maghreb englobe le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et la Libye. Il se concentre sur la promotion de la participation sociale et politique, des droits des femmes et de l’d’accès à des modes d’existence durables. Quatre affiliés Oxfam opèrent au Maghreb: Oxfam Novib (Pays-Bas), Intermon Oxfam (Espagne), Oxfam Italie et Oxfam en Belgique.
Oxfam recherche un (e) :
Chargé(e) de renforcement des capacités en Plaidoyer et Communication

>> Détails du poste
Contrat à durée déterminée de six mois
40 heures hebdomadaires
Lieu de travail: Tunis
Date de prise de fonction: 30 septembre 2013
(sous réserve de la signature du contrat avec le bailleur)
>>Objectifs du poste
Vous serez responsable de la mise en oeuvre d’un projet de renforcement des capacités de la société civile tunisienne en plaidoyer et communication.
Vous reporterez à la Responsable Plaidoyer et Communication Maghreb et travaillerez en étroite collaboration avec l’équipe de programme ainsi que les Directrice et Directrice associée Maghreb.
>>Tâches et responsabilités principales
1. Effectuer un diagnostic pour 30 associations tunisiennes afin d’identifier leurs besoins et faiblesses en plaidoyer et communication en vue de formations spécifiques dans ces deux domaines.
2. Identifier des formateurs/formatrices tunisien(ne)s qui bénéficieront d’une formation leur permettant de perfectionner leurs compétences et leurs capacités à former des acteurs de la société civile en plaidoyer et communication.
3. Organiser deux formations en plaidoyer et communication ainsi qu’une réunion d’évaluation et de partage de connaissances à la fin du projet.
4. Participer au montage des modules des formations en étroite collaboration avec le département de campagne d’Oxfam Novib à La Haye.
5. Assurer la coordination et la logistique lors de la réalisation des activités du présent projet, ainsi que le suivi du projet.
6. Assurer le suivi des associations dans la mise en oeuvre des apprentissages/ connaissances acquises lors de la formation (stratégie de plaidoyer, actions de communication, etc.).
7. Assister la responsable Plaidoyer et Communication dans diverses tâches pertinentes en fonction des besoins.
Vous avez:
Un diplôme universitaire dans une discipline relative à la coopération internationale et au développement.
1 à 3 années d’expérience professionnelle pertinente dans des positions similaires, idéalement au Maghreb.
Une expérience prouvée en plaidoyer, lobbying, media et communication.
Une expérience en renforcement des capacités de la société civile, idéalement dans les domaines du plaidoyer et de la communication.
Une affinité pour la mission d’Oxfam et le partage de ses valeurs
Une bonne compréhension des enjeux de développement et de l’approche basée sur les droits.
Une bonne connaissance des problématiques actuelles au Maghreb, et de la société civile tunisienne.
D’excellentes qualités analytiques, rédactionnelles et de communication.
Des qualités relationnelles et une capacité à travailler au sein d’une équipe multiculturelle.
Une bonne maîtrise orale et écrite de l’arabe et du français. L’anglais serait un atout important.
Une disponibilité à voyager à travers la Tunisie si besoin.

Le contrat qu’Oxfam Novib vous offrira sera conforme à la législation tunisienne du travail, à un salaire concurrentiel, juste et complet, et des avantages sociaux qui seront justifiables auprès de nos donateurs.

>> Procédure de dépôt de la demande d’emploi
Si vous êtes intéressé(e) et pensez remplir les conditions exigées pour ce poste, veuillez adresser votre demande (lettre de motivation et curriculum vitae) en français, en rappelant l’intitulé du poste en objet, à l’adresse jobsmaghreb@oxfamnovib.nl à l’attention de Rima Chemirik, pas plus tard que le 5 septembre 2013.
Merci de noter que seuls les candidats retenus seront contactés.
Oxfam est une organisation qui applique le principe de l’égalité des chances.

août 142013
 

Deux chargés de projet du BAC se sont rendus à Nabeul pour la «  Nuit du destin » pour un moment de rencontre organisé par l’association La Vie Digne. Objectif de cet évènement ? Lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Dimanche 4 août, l’association la Vie Digne organisait à Nabeul un évènement convivial pour les personnes âgées délaissées dans leurs asiles. Laure et Arnaud, chargés de projets du BAC, ont participé à ce moment d’échange.

La raison d’être de l’association, fondée et présidée par Hédia Bahria consiste à apporter une aide alimentaire, médicale et vestimentaire aux personnes âgées les plus isolée. L’association apporte également son soutien aux familles et aux personnes démunies. De même pour lutter contre l’isolement, l’association La Vie Digne propose des animations visant à recréer un climat familial auprès des personnes âgées.

Ainsi, Dimanche dernier, le ftur était organisé au sein du parc d’animation Shott Ezzouhour de Nabeul.  Au menu et au programme : plats traditionnels ramadanesques puis danse et musique traditionnelle « soula mia ».

Au total,  près de 80 personnes ont participé à cette rencontre. L’occasion pour les chargés de projets du BAC de se familiariser avec les activités de l’association et de partager un moment de convivialité.

 

 

 

août 122013
 

L’Espace Volontariats de France Volontaires en Tunisie a organisé une rencontre avec Mohammed El Benneni bibliothécaire, ancien journaliste et passionné d’Histoire, autour d’un repas ramadanesque. Objet de cette rencontre ? En savoir davantage sur les rites et coutumes du Ramadam.

« D’où vient le Ramadan ? », « Qu’est-ce qu’on peut faire ou ne pas faire pendant le Ramadam ? », « Le jeûne excuse-t-il les mauvais comportements ? », « Quelle sont les habitudes des Tunisiens pendant le Ramadan ? ». Mardi 6 août 2013, sur la terrasse de la maison des associations, c’est autour d’un repas typiquement ramadanesque que les volontaires ont questionné Mohammed El Benneni, qui travaille dans une bibliothèque de la  Médina à « Biet el Bennani », sur la tradition du Ramadam.

Monsieur El Benneni s’est prêté au jeu des questions- réponses pour abreuver la curiosité de l’ensemble des volontaires présents à cette rencontre. C’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse que chacun a pu donner son avis sur la thématique du jeûn, sur ses enjeux, ses évolutions et ses difficultés.

L’objectif de cette rencontre consistait à mettre en réseau les volontaires et leur proposer une activité de découverte de la culture tunisienne et islamique.

août 122013
 

Sélection d’un (e) consultant (e) national(e) pour l’élaboration  des outils de gestion , de suivi et d’évaluation d’un centre d’accueil de jour, de prise en charge et d’orientation des femmes victimes de violence dans le Gouvernorat du Kef.

Contexte

 La présente consultation entre dans le cadre du projet « Prévention de la violence fondée sur le genre et accompagnement des femmes victimes dans le Nord-ouest Tunisien » financé par  l’Union Européenne et mené par l’Association Femme et Citoyenneté en partenariat avec la Fondation CIDEAL (Espagne).

Ce projet prévoit :

-          La mise en place d’un numéro vert et d’un centre d’accueil de jour spécialisé  où les femmes victimes de violence trouveront des services d’écoute, d’orientation et de prise en charge psychologique, médicale, juridique…ainsi qu’un appui à l’insertion professionnelle. Des groupes de parole pour les femmes ainsi que des programmes de sensibilisation seront également menés….

-           Des  activités  de  sensibilisation sur la violence et  les relations d’égalité et de bon traitement, la promotion des droits de la victime, la conscientisation sociale des femmes et de la population en général afin de briser le tabou et diffuser des mesures préventives.

Objectifs de la consultation

 Objectif général :

 L’objectif général de la consultation est de contribuer à la mise en place du centre d’accueil, de prise en charge et d’orientation des femmes victimes de violence au Kef et élaborer les outils et procédures  nécessaires au bon fonctionnement du centre.

 Objectifs spécifiques :

 -          Un Guide de mise en place et de fonctionnement du centre d’accueil et de prise en charge des femmes victimes de violence avec :

  • un rappel du référentiel conceptuel de la VFG en harmonie avec le référentiel national ;
  • la précision de la vision, des fondements, du cadre juridique et des objectifs du centre d’accueil et de prise en charge des femmes victimes de violence ;
  • la définition des services et des liaisons entre les services pour assurer une prise en charge intégrée ;

-          Une boite à Outils pour la gestion, le suivi et l’évaluation des services du centre d’accueil de prise en charge et orientation des femmes victimes de violence avec identification du cadre de suivi-évaluation ;

-          Une Carte des services définissant la démarche d’accès à chaque unité du centre et le référentiel/démarche d’accueil dans chaque service

-          Un règlement intérieur du personnel et volontaire et un règlement intérieur des usagères du centre.

  Consultant (e)

 - Disposer d’une formation universitaire supérieure en sciences sociales, économiques ou juridiques ;

- Avoir une bonne connaissance en matière de gestion de centre d’accueil, prise en charge, et orientation  des femmes victimes de violence ;

- Disposer d’une formation en planification stratégique et de suivi-évaluation

- Avoir une bonne connaissance du contexte national : aspects socioéconomiques, politiques et culturels et des questions de genre et droits humains et des défis de gestion des services de proximité

- Avoir une bonne capacité de rédaction et de synthèse en langue française.

Tâches et responsabilités du/de la consultante

 Le (a) consultant (e) aura recours à une démarche consultative, participative  et consensuelle, qui se base sur une note méthodologique détaillée du processus d’élaboration des différents produits, et ce, en privilégiant l’échange et la consultation avec les acteurs concernés en particulier le personnel du centre d’accueil, de prise en charge et orientation des femmes victimes de violences :

 Elaborer une note méthodologique détaillée décrivant le processus : conception, axes/outils d’investigation /résultats attendus, calendrier d’exécution validé…

  • Elaborer un guide de mise en place et de gestion du centre d’accueil et de prise en charge et d’orientation des femmes victimes de violence y compris l’aspect conceptuel, et informatif ;
  •  Elaborer une boite à outils, assurer une gestion axée sur les résultats du centre et faciliter la régulation et l’évaluation des activités du centre;
  • Elaborer une carte de chaque service intégrant l’aspect conceptuel et opérationnel et le lien entre les services pour renforcer la démarche intégrée du centre.

Produits attendus

 Une note méthodologique détaillée et validée.

-          Version préliminaire des produits :

  1. Guide de mise en place et de gestion du centre d’accueil, prise en charge et orientation des femmes victimes de violence ;
  2. Boite à outils pour la gestion le suivi, la régulation et l’évaluation du centre.
  3. Une Carte des services.
  4. Un règlement intérieur du personnel et volontaire
  5. Un règlement intérieur des usagères des centres.

-          Version finale et validée des produits

Le consultant (e) est tenu(e) de présenter :

-          une offre technique  comprenant les éléments suivants :

  • Un CV détaillé mentionnant les diplômes, les expériences, les compétences dans les domaines qui ont un lien avec la mission.
  • Une note méthodologique qui récapitule la démarche/ approche, les outils et les tâches à entreprendre pour élaborer les différents produits.
  • Un planning des activités avec échéancier en sachant que : le délai d’exécution est de 3 semaines à compter de la date de la signature du contrat (avec comme date butoir fin  octobre 2013)

-          Une offre financière

Les dossiers seront adressés à l’adresse mail suivante : afclekef@yahoo.fr

 

 

 

août 062013
 

L’association  Campagne  cherche  un  Conseiller  d’Orientation  Professionnel  pour  son  projet  de « formation et d’insertion des jeunes non qualifiés des quartiers populaires du Grand Tunis ».

Missions

• Gestion du Bureau d’Information, d’Orientation et de Conseil en faveur de bénéficiaires au chômage ou sans qualification.

• Mise en place de séances de formations spécifiques et de coaching.

• Développement d’un réseau et de partenariat formel et informel entre professionnels/micro entrepreneurs/demandeurs d’emploi.

• Suivi et mise à jour de l’information pédagogique, réglementaire, professionnelle, technique

• Identification de la nature de la demande et analyse des besoins de la personne (évolution professionnelle, formation, insertion, …).

• Informer  la personne  sur les  offres  et  prestations  de formation (brochures, plaquettes,

• Réaliser les prestations de bilan ou d’orientation professionnelle (investigation, évaluation, passation de tests, …) et restituer les résultats.

• Identifier  et  diagnostiquer  les  difficultés  des  personnes  (apprentissage,  motivation, environnement, …) et les orienter vers des personnes, lieux, ressources.

• Proposer des actions de formation, d’orientation, d’accompagnement adaptées au profil de la

• Conseiller  et  assister  les  personnes  en  difficulté  (apprentissage,  projet,  emploi, insertion, …), ajuster les actions, prestations, parcours en collaboration avec les intervenants

• Master  en  psychoéducation,  psychologie  du  travail  et  sociopsychologie  ou  tout  autre

• Au moins 5 ans d’expériences auprès d’un cabinet de recrutement / centre de formation pour adulte / centre d’information et de conseil.

• Connaissances sur la formation générale et professionnel, et le micro-entrepreneuriat.

• Connaissances du marché du travail, des différents programmes de lutte contre le chômage, de la réglementation pour trouver les issues susceptibles de répondre aux besoins du client, des formations spéciales pour chômeurs, ainsi que sur les bourses d’études, la capitalisation des acquis, les possibilités d’emploi comme d’auto-emploi, le système d’assurance chômage
et le système de sécurité sociale.

• Aptitude à la communication avec les jeunes, leurs parents et les autorités.

• Maîtrise de l’outil informatique et des logiciels classiques.

Durée : 1 an avec possibilité de prolongation

Contacts

Envoyez vos candidatures avant le 25/08/13 par mail à M. Mohamed Nafaa aux adresses suivantes :

ass.campagne@yahoo.fr  et noemie.rebouillat@gmail.com.

août 062013
 

Contexte

Depuis début 2013, Touiza Solidarité (France) et son partenaire local tunisien l’Association des Amis de la Mémoire de la Terre de Tataouine (AAMTT) mettent en place, grâce au soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France en Tunisie, un projet pilote de création d’activités économiques durables de 12 mois.

Le projet mis en œuvre dans la région de Tataouine, dans le sud tunisien, afin d’atteindre ses 3 objectifs spécifiques :

-     Renforcer les capacités d’action des acteurs locaux dont l’AAMTT et leur concertation/coordination ;

-     Accompagner la création de micro-entreprises, à l’aide du micro-crédit, dans le secteur du tourisme solidaire et de l’artisanat, pour les populations fragilisées (en particulier les femmes et les jeunes sans emploi) ;

-     Consolider la relation de partenariat entre Touiza Solidarité et l’AAMTT et favoriser les échanges d’expérience.

  Missions du chef de projet

Sous la responsabilité de l’AAMTT et en co-responsabilité du chef de file du projet, Touiza Solidarité, le/la chef de projet attaché(e) à l’AAMTT aura la responsabilité du développement et de la mise en œuvre en Tunisie de l’ensemble des activités du projet.

Elle/Il assurera la parfaite gestion technique, administrative et financière ainsi que le suivi des activités du projet selon les modalités précises définies entre les deux partenaires.

Elle/Il sera notamment chargé(e) de :

La gestion logistique et opérationnelle des activités :

-       Mettre en œuvre les activités du projet selon les directions des deux partenaires et le plan d’action du projet ;

-       Organiser des séminaires de formation en direction des organisations de la société civile tunisienne et des individus porteurs de projet ;

-       Organiser et gérer des espaces de rencontre et d’échanges entre organisations de la société civile et représentants des pouvoirs publics ;

-       Suivre et appuyer des porteurs de projet ayant bénéficiées d’un prêt dans la mise en place de leur activité et son développement via des contacts téléphoniques, visites sur le terrain, etc.

La gestion administrative :  

-       Rédiger périodiquement des comptes-rendus techniques du déroulement des activités ;

-       Assurer aux deux partenaires, selon les modalités définies, la transmission de l’ensemble des informations relatives et justifiant des activités du projet ;

-       Définir, encadrer et suivre le travail des experts mobilisés dans le cadre des activités du projet ;

-       Participer à la réflexion critique sur les activités du projet et son déroulement afin d’enrichir les réflexions méthodologiques autour du projet;

-       Participer aux réunions semestrielles entre les partenaires du projet et aux échanges virtuels tous les deux mois.

La gestion budgétaire et financière :

-       Rédiger périodiquement des comptes-rendus financiers relatifs aux dépenses locales du projet en fonction des activités ;

-       Recueillir et transmettre aux deux partenaires, selon les modalités définies, l’ensemble des documents comptables nécessaires à la justification des activités du projet ;

-       Veiller et rechercher des financements complémentaires pour la mise en œuvre du projet (montage de dossiers de demande de subvention, suivi de l’instruction des dossiers envoyés, etc.) ;

-       Suivre et gérer les financements complémentaires obtenus localement (suivi des encaissements, élaboration des bilans d’exécution, etc.).

Information, communication, sensibilisation :

-       Informer et sensibiliser les acteurs locaux sur le projet et ses objectifs ;

-       Identifier et mobiliser les organisations de la société civile et les représentants des pouvoirs publics tunisiens dans les activités du projet ;

-       Mettre en œuvre localement la stratégique de communication et de visibilité du projet ;

-       Développer des outils de sensibilisation et de communication auprès des acteurs locaux (représentants des pouvoirs publics et société civile) ;

-       Assurer auprès des institutions locales et des partenaires locaux associés l’ensemble de l’animation et de la communication du programme (diffusion d’informations régulières sur le projet et invitations à participation, organisation de rencontres/échanges, etc.)  ;

-       Informer régulièrement les deux partenaires de l’avancement du projet et des problèmes rencontrés.

Autre : le/le chargé(e) de projet sera également amené à participer à la réflexion globale sur le développement des actions du projet et son adaptation au contexte local.

Des déplacements sont à prévoir localement, en Tunisie

Profil

Formation : Bac + 4 minimum

Compétences :

-          Expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de la formation et du renforcement des capacités ;

-          Très bonne connaissance des problématiques multidimensionnelles du monde associatif tunisien et tissu des acteurs locaux (associations, institutions, organismes publics, etc.) ;

-          Une expérience dans une structure associative ou une ONG serait un plus ;

-          Excellente maîtrise du français et de l’arabe ;

-          Bonne connaissance des techniques et outils de reporting technique et financier ;

-          Maîtrise des outils bureautiques, notamment de Word et d’Excel ;

-          Compétences en communication et en animation ;

-          Bonne connaissance des réalités sociales et culturelles locales.

 Qualités :

-          Facilité de contact et bonne gestion des relations humaines et partenariales ;

-          Sens de la responsabilité et de la rigueur ;

-          Autonomie dans le travail et dynamisme ;

-          Qualités rédactionnelles, d’analyse et de synthèse ;

-          Capacité de travail avec efficacité et qualité en situation d’urgence.

 

Pour postuler : mohamed.khandriche@gmail.com

août 052013
 

La terrasse de toit du BAC sera bientôt totalement réaménagée pour accueillir des Mercredis associatifs organisés par l’équipe du BAC.

Le BAC profite de l’été pour préparer un nouveau lieu de rencontre agréable, fonctionnel et accueillant, sur le toit de la maison des associations. Ainsi, la nouvelle terrasse du BAC, qui sera aménagée de parasols, de chaises, de tables et de bancs dans les bleus et blancs, sera le lieu d’accueil des Mercredis associatifs qui débuteront à la rentrée. C’est l’association de chercheurs tunisiens en Design « We Design » qui l’a imaginée.

 

 

août 022013
 

L’équipe du BAC profite de la saison estivale pour mettre en place les nouvelles activités de la rentrée 2013. Au programme : des nouveaux modules de formation, des conférences et des mercredis des associations.

La rentrée 2013 du BAC se fera sous le signe du changement et de la diversification. En effet, deux nouveaux modules de formation seront proposés en Septembre à destination des associations. Un module « AGR » activité génératrice de revenus  et un module portant sur les « Relations presse ». Ces deux nouveaux volets viendront s’ajouter aux formations déjà existantes et proposées par l’équipe du BAC : gestion de projets, recherche de financements, communication, gouvernance associative, plaidoyer, aspects juridiques.

A compter de la rentrée, le BAC organisera également plusieurs conférences. Huit thématiques seront abordées tout au long de l’année 2013-2014. Les conférences seront organisées par le BAC, des intervenants spécialisés et des experts extérieurs, notamment internationaux, animeront ces conférences dans une dynamique d’échange et de capitalisation des pratiques.

De même, le BAC mettra en place dès septembre des mercredis d’échange entre associations. Ces rendez-vous s’organiseront autour d’une thématique différente à chaque nouvelle rencontre, et se feront sous diverses formes (expositions, concerts, groupes de parole…).

Nous vous attendons donc très nombreux à l’occasion de ces évènements et rencontres,  nous vous invitons à  consulter notre site internet pour être informé du planning et des délais d’inscription ( les places sont limitées !!!)

 

juil 292013
 

Directeur / Directrice du Lab’Ess
H/F Temps plein

>>Contexte
Le Lab’Ess est une structure dédiée au renforcement des capacités des associations et des entreprises solidaires tunisiennes, par le biais du conseil, de la formation et de la mise en réseau. Le Lab’Ess est un projet porté par Développement Sans Frontières (DSF).

Créée en 2006, l’association française DSF a pour objectif de favoriser les initiatives de solidarité internationale, elle est spécialisée dans le renforcement des capacités des organisations venant en aide aux  populations défavorisées. DSF développe ses projets dans plus de 15 pays auprès de 90 partenaires locaux (associations, établissements scolaires, entreprises sociales…). DSF promeut ainsi les échanges de pratiques et permet un enrichissement mutuel.

DSF a intégré le groupe SOS en 2011, entreprise sociale qui construit une société pour tous en développant des solutions qui conjuguent utilité sociale et efficacité économique.  La structure Lab’Ess dépend de l’antenne tunisienne DSF Tunisie, association de droit local.

>>Missions
Sous la responsabilité de DSF France, vous participerez aux missions suivantes :

>Direction générale
En lien avec l’équipe de DSF France, le directeur/ la directrice du Lab’Ess participe à la définition des orientations stratégiques de la structure, il/elle assure le recrutement de l’équipe

Il/elle coordonne les activités de suivi administratif, budgétaire et comptable, et assure un reporting efficace auprès de DSF France.

Il/elle est responsable des activités de paie de l’équipe, en lien avec un/une comptable externe, et s’assure du respect du droit local sur toutes les activités développées.

Il/elle réunit et anime le comité d’orientation du Lab’ess en lien avec les associations tunisiennes
Il/elle est par ailleurs responsable de la maintenance du matériel et des locaux du Lab’Ess et assure le lien avec les associations hébergées en son sein.

>Management de l’équipe du Lab’Ess
Il/elle encadre l’équipe de salarié(e)s et volontaires du Bureau Association Conseil et assure la coordination avec l’équipe de l’Incubateur d’entreprises sociales.

Il/elle définit et assure le suivi des objectifs posés à chacun et met en place un climat social favorable à l’atteinte des résultats.

Il/elle est par ailleurs responsable des missions des volontaires français(es) mobilisé(e)s sur la structure et leur propose un encadrement adéquat.

Il/elle gère les plannings et les congés de l’équipe.

>Mise en œuvre et coordination des activités
Il/elle planifie et assure la coordination des activités du projet Lab’ess (formation, conseil et accompagnement personnalisé, événementiel, mise à disposition de locaux) et s’assure de l’atteinte des résultats opérationnels convenus avec les bailleurs du projet, tant sur le plan quantitatif que sur le plan qualitatif.

Il/elle est force de proposition sur l’évolution des services proposés par le Lab’Ess pour améliorer l’impact de ses activités auprès de la société civile tunisienne.

Il/elle assure un reporting régulier de ses activités auprès de DSF France.

>Fundraising
Il/elle recherche des financements en lien avec la chargée de mission de DSF France.

Il/elle assure le reporting budgétaire des financements apportés par les bailleurs.

>Représentation
En lien avec le responsable de l’animation réseau, il/elle assure la représentation de DSF auprès des partenaires externes et des institutions.

Il/elle coordonne les activités de relations publiques et assure le suivi des actions de communication.

>>Profil
Etudes supérieures en management, en gestion de projet ou en solidarité internationale,
Au moins 3 ans d’expériences professionnelles en gestion de projet et en management,
Très bonne connaissances de la société civile tunisienne et de ses problématiques de développement,
Connaissances en gestion budgétaire,
Expérience associative conséquente,
Connaissances du secteur de l’économie sociale et solidaire,
Connaissances des bailleurs publics et privés,
Maitrise parfaite du français et de l’arabe,
Maîtrise informatique indispensable (environnement Windows),
Maitrise de l’anglais appréciée.

>>Qualités
Organisation, rigueur, autonomie, dynamisme, qualités rédactionnelles, diplomatie, gestion du stress, capacité de management.

Poste basé à Tunis, déplacements en région à prévoir
Prise de poste souhaitée : 10/09/2013
CDD d’un an puis CDI
Rémunération : 2500 dinars bruts / mois
Envoyer CV et lettre de motivation par mail à tunisie@assodsf.com

juil 292013
 

Le Programme concerté pluri-acteurs Algérie, Joussour, est un des programmes du dispositif de coopération entre l’Algérie et la France.

>>Il est soutenu par l’Agence Française de Développement
(AFD) et a pour objectifs de :
· Soutenir l’action associative en faveur de l’enfance et jeunesse ;
· Appuyer le rapprochement et le développement du dialogue entre la société civile algérienne et les pouvoirs publics algériens.

>>Détails de la mission:
Sous la responsabilité du coordinateur et en lien étroit avec l’ensemble de l’équipe, le chargé de suivi aura pour mission la mise en oeuvre de plusieurs activités du programme concernant
l’accompagnement des associations dans la réalisation de leur projet, dans l’animation de rencontres entre acteurs et l’organisation d’événements mobilisateurs mais aussi de reporting et d’appui à des consultants externes dans leur missions.

>>Compétences et expériences attendues :
· Compétences de 5 années dans la conception, la mise en oeuvre et le suivi de projets
associatifs ;
· Compétences en animation de groupes et en gestion de réseaux
· Bonne connaissance du milieu associatif algérien, en particulier dans les domaines de
l’enfance et de la jeunesse ;
· Aptitude au travail en équipe, bonne capacités d’analyse et rédactionnelles ;
· Maîtrise des langues arabe et française.

>>Pour votre candidature veuillez adresser par mail : une lettre de motivation et votre curriculum vitae, avant le 8 septembre 2013, avec la référence du poste ANSU dans l’objet du mail, à la
coordination :
pcpa_algerie@yahoo.fr avec en copie : pcpa_algerie@cfsi.asso.fr

juil 292013
 

L’Agence Française de Développement devient pour l’année 2013-2014, l’un des nouveaux partenaires du BAC. Etablissement public au cœur du dispositif français de coopération, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis plus de soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et d’Outre-mer, au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrat de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans  le renforcement des capacités.

L’AFD finance et accompagne des projets et programmes de développement qui soutiennent une croissance économique plus durable et partagée, améliorent les conditions de vie des plus pauvres, contribuent à la préservation de la planète et aident à stabiliser les pays fragiles ou en sortie de crise.

Ses équipes, basées à Paris et Marseille et son réseau de 70 agences et représentations dans les pays en développement et l’Outre-mer français, lui permettent d’offrir à ses partenaires des financements, des instruments d’analyse et de couverture du risque et une ingénierie de formation et de renforcement des capacités.

Sa filiale Proparco soutient les investissements privés. L’AFD collabore également avec les réseaux académiques français et internationaux pour alimenter les débats et réflexions prospectives sur le développement. Elle assure la gestion du Fonds français pour l’environnement mondial, qui cofinance des projets conciliant environnement et développement.

juil 152013
 

Emmanuelle Bertrand, chargée de financement, quitte aujourd’hui le Bureau Associations Conseil après 8 mois de bons et loyaux services …

Toute l’équipe la remercie pour son travail effectué ici, et lui souhaite un bon vent pour ses prochaines aventures !

Côté arrivée, l’association accueillera cette semaine Céline Masfrand, au poste de chargé de communication. ! مرحبا بك

juil 102013
 

Pour cette première rencontre du Président de la République française avec des représentants de la société civile tunisienne, François Hollande s’est livré à une séance de 9 questions/réponses. Dans une ambiance conviviale et studieuse, les échanges ont eu lieu au sein du lycée Gustave-Flaubert, après que des heureux bacheliers tunisiens aient été honorés de leur mention très bien.

Devant une assemblée à la moyenne d’âge peu élevée, Le président de la République française aura insisté sur le rôle des jeunes. Dans un premier temps, ce sont eux qui ont initié la révolution ; aujourd’hui,  la transition démocratique est encore et plus que jamais en marche, et la jeunesse tunisienne y a toute sa place. Car il le rappelle, « la constitution est écrite par une assemblée, mais c’est un peuple, une société qui la fait vivre ».

Sur la question de l’ingérence, le président français a rappelle une des valeurs premières d’un pays, une de ses plus grandes fierté qui est l’indépendance. La stratégie de la France pour soutenir la Tunisie dans sa transition démocratique est ainsi d’accompagner, non pas les parties politiques, non pas l’Etat tunisien, mais la société civile ; et toute la société civile. La France ne se positionne alors pas comme une donneuse de leçon, mais elle en a retiré de sa propre histoire et peut la transmettre.

Après avoir rappelé le constat inquiétant du taux trop important de chômage chez les jeunes, constat malheureusement valable au-delà des frontières tunisiennes car partagé avec l’Europe toute entière, François Hollande propose à la Tunisie de diversifier les activités pour relancer l’économie. Il insistera sur deux autres axes complémentaires : les connaissances pour l’emploi, et la conscience de demain, qui se doit d’être travaillée individuellement mais aussi collectivement. Toutefois, le président français avoue que même ces axes ne permettent pas d’exclure la grande problématique que représente une société qui a les connaissances mais pas l’emploi, et reconnait la colère que cela peut provoquer.

Le président rappellera ensuite la nécessité d’allers/retours permanents entre la France et la Tunisie concernant les échanges culturels notamment. Il s’engage ainsi à rendre plus facile l’obtention de visa, car il reste du travail à faire. L’économie est elle aussi visée, et François Hollande souhaite faciliter la création d’entreprises en Tunisie ; pour lui « investir dans la Tunisie aujourd’hui c’est investir dans la jeunesse en France ».

Le directeur du Bureau Association Conseil, Sofienne Zrelli, ainsi que la juriste, Dalel Laroussi, ont eu l’honneur de participer à cet échange !

Concernant la liberté de la Presse, le président français rappelle qu’elle est en danger en Tunisie, mais aussi partout dans le Monde. Pourtant, la presse libre est une condition sine qua non à une véritable démocratie. Pour lui il s’agit même du premier fondement, au-delà du suffrage universel ; et pour assurer cette liberté, pluralisme, impartialité et indépendance doivent alors être assurés. François Hollande insistera sur le fait essentiel que l’indépendance de la Presse s’envisage non seulement vis-à-vis du pouvoir, mais aussi économiquement.

 A propos des Droits de l’Homme, le président français annonce qu’il n’y a pas de différence à faire entre diplomatie de principe et diplomation économique. Il rappelle toute l’importance de la Constitution, car non seulement c’est elle qui va déterminer les principes essentiels qui seront ensuite appliqués, mais en plus elle représentera une référence pour le monde arabe. François Hollande rappellera des principes fondamentaux : liberté, droits de l’Homme, état de Droit, pluralisme, indépendance de la justice.

Après avoir rappelé que la Tunisie est un pays qui a été regardé comme un modèle par la France concernant l’égalité Homme-Femme, le président français met en garde sur le fait qu’il s’agit d’une avance à ne pas perdre. Pour la réussite du pays tout entier, il faut se battre pour que cette égalité ne régresse pas. La Femme est une source de progrès et d’émancipation, y compris sur le plan économique, pour toute la société. Pour ne pas laisser les Hommes en reste, François Hollande ajoutera «  Soyez fière d’être tunisiennes…et tunisiens ! ».

Enfin, la rencontre se terminera sur une note qui voulue plus légère, puisque le président sera interrogée sur une anecdote personnelle. Il confiera alors que pour lui, c’est une véritable chance de vivre aujourd’hui une révolution, de l’avoir même déclenchée. Il ne s’agit plus d’Histoire mais bien de présent. Les jeunes ont ainsi enclenché un processus et c’est aussi de leur responsabilité de le réussir. Avant de finir sur le fait que « rien n’est jamais terminé, il y a toujours des progrès à faire, toujours des conquêtes ». La boucle est bouclée.

juil 092013
 

Vendredi 5 juillet, le Président de la République Française nous a fait l’honneur de sa présence dans les locaux du Laboratoire d’Économie Sociale et Solidaire, à la Maison des Associations de Tunis.

M.François Hollande était notamment accompagné de Madame la Ministre des Droits de la Femme Najat VALLAUD-BELKACEM, de Monsieur le Maire de Paris Bertrand DELANOE , et de Monsieur Martin HIRSCH, Président de l’Agence du service civique et ancien Haut-commissaire français aux Solidarités Actives contre la Pauvreté et Haut-commissaire à la Jeunesse.

Une quinzaine d’associations, engagées notamment pour les Droits des Femmes et sur les thématiques relatives à la Jeunesse, ont ainsi pu échanger avec le Président français. Bien sûr la question de la liberté d’expression a été fortement abordée en lien avec l’actualité, tout comme celle du rôle de la Jeunesse dans la transition démocratique,  ainsi que celui des Femmes. La thématique culturelle a aussi tenue une place toute particulière.

Cette rencontre fut donc l’occasion de réunir des acteurs de la société civile tunisienne, mais aussi des acteurs de la coopération franco-tunisienne. Nous pouvons citer Matthieu Geraads, Directeur de Développement Sans Frontières (membre du Groupe SOS), Zoumana DEMBELE, Représentant national de France Volontaires  en Tunisie, Marie-Hélène CORDET, Attachée de coopération technique à l’Institut Français de Tunisie, ainsi que des volontaires français en service civique à Tunis et des volontaires tunisiens de retour après leur mission en France. IHEC Carthage,  Enda Inter Arabe, Sawty, Esmâani, RANDET, Amal…Tous les partenaires du Lab’ESS et les associations cofondatrices du BAC étaient bien sûr représentées au cours de ce moment de convivialité.

La venue d’un président de la République à la Maison des Associations restera dans les mémoires comme un moment fort pour toutes les personnes présentes, une belle opportunité offerte par le représentant des français qui s’est déplacé pour rencontrer directement des acteurs engagés, et ce malgré un agenda très chargé ! Un grand merci à TOUS pour votre présence !